Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Manipulations électorales

François Hollande va demander au gouvernement le report d'un an, à 2015, des élections cantonales et régionales, sous prétexte que d'autres scrutins sont déjà prévus en 2014 (municipales, européennes, sénatoriales).

Cela permet à la gauche de conserver la main un an de plus dans ces zones et surtout de permettre les élections sénatoriales sans trop toucher aux grands électeurs. La majorité PS au Sénat est en effet fragile et elle pourrait facilement basculer.

Partager cet article

13 commentaires

  1. Pratiques révoltantes communes aux deux partis dits “de gouvernement”.

  2. Et bien voyons… Il pourrait aussi demander le report des présidentielles à 2020 aussi t’en qu’on y est!!!!

  3. Ainsi va la magouille socialiste…

  4. Ce n’est ni plus ni moins qu’un déni de démocratie.
    On pourrait même dire qu’il y a vice de consentement, puisque ces élus le sont pour une durée déterminée et Hollande change les règles du jeu en cours de partie.
    Cela relève quasiment d’un hold up des instances de la république au profit du PS.
    L’argument constituant à dire que c’est pour éviter les “embouteillages électorales” de 2014 est irrecevable.
    Pourquoi pas 2013 ?
    Sans doute peur de la claque électorale compte tenu de la dégringolade de Hollande et consorts dans les sondages.

  5. Rappelons simplement si ce report est plus que discutable, la droite en 25 ans a modifié 4 fois le scrutin régional et 4 fois les dispositifs électoraux de scrutin législatif (seuils, planchers, seconds tours, modification des zones électorales, redécoupages, etc…., etc…..) justifiant cela ”mezzo voce” : vouloir contenir ”les extrêmes”, à chaque poussée du FN.
    Résultat : la droite a tout gagné et tout perdu 2 fois, la gauche revenant chaque fois au pouvoir, et le FN qui devait ”disparaître”, déclaré cliniquement en coma dépassé, est tjrs bien là, en position de peser sur l’avenir même de l’UMP dans sa configuration actuelle.
    Notons aussi que modifier la loi électorale demeure historiquement une constante de la République qui n’a fait que cela depuis 1875 : le trucage démocratique est consubstantiel au régime dit républicain, fort peu démocratique.
    Aux USA le mode de scrutin et les dates d’élection n’ont pas changé depuis les origines. En Angleterre très peu de modifications en 2 siècles.

  6. … et président à vie, ça ne le tente pas (encore) ?

  7. Manipulation, mensonges, haute trahison ….. de fait une présidence normale

  8. Ce n’est pas ce que l’on appelle une république bananière ? Quand je dis que la France est un pays en voie de sous-développement …..

  9. Une année pendant laquelle il aura fait entrer x milliers d’étrangers à qui il aura donné le droit de vote en 2014. Habile…

  10. Un premier effet de la fronde des maires à propos du “gay mariage”?

  11. Je plussoie à la proposition de Blandine: combien d’élections prévues en 2013? Il me semble qu’il n’y a pas d’échéance électorale majeure en 2013: pourquoi ne pas AVANCER certaines échéances (les “municipales” par exemple, qui ne concernent que la France, doivent pouvoir être techniquement facilement avancées d’un an, et ce serait une excellente occasion de voir à l’œuvre la belle idée du non-cumul des mandats)?

  12. Il s’agit aussi de mener à bien la fusion de certains cantons peu peuplés,avant les élections, ce qui n’est pas une mince affaire !

  13. Il est exact que la droite a reculé les dernières élections municipales et cantonales (2 tours chacune mais les même jours) de 2007 à 2008 sous le même prétexte d’embouteillage (présidentielles et législatives à 2 tours chacune)…
    Donc en 2007, 4 jours de scrutin au lieu des 6 prévus et donc 2 jours en 2008.
    Par contre, en 2014 sont prévus:
    – les municipales (2 tours)
    – les européennes (1 tour)
    – les régionales (2 tours)
    – les cantonales (2 tours mais à regrouper avec les municipales ou les régionales)
    – les sénatoriales (réservées aux grands électeurs et qui ont lieu dans les préfectures et non dans chaque commune)
    Ce qui ne fait que 5 jours de scrutin à prévoir dans les communes, donc tout à fait possible !
    Le report consisterait en 3 jours de scrutin en 2014 (+ sénatoriales en préfecture) et 2 jours (car élections le même jour) en 2015.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services