Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Manipulation des embryons : veto de Bush

C’est Daniel Hamiche qui nous résume l’affaire :

"Le 11 janvier dernier, la Chambre des représentants […] adoptait, par 253 voix contre 174, une loi de crédit budgétaire autorisant l’utilisation de cellules souches prélevées sur des embryons humains, donc entraînant leur destruction. […] [P]our être ratifiée automatiquement par le Président des États-Unis, une loi doit être votée par les deux-tiers des membres du Sénat et de la Chambre des représentants. Ces derniers auraient donc du se trouver au nombre de 289 pour obliger la signature du chef de l’exécutif. […]

Dans deux lettres au contenu identique expédiées le 3 mai respectivement à Nancy Pelosi, Présidente démocrate de la Chambre de représentants et à Harry Reid, Président démocrate du Sénat, le Président Bush déclarait :

«J’estime que le devoir le plus fondamental d’un Gouvernement est de protéger l’innocent. Ayant cela à l’esprit, je mettrai mon veto à toute loi susceptibles d’affaiblir les lois et décisions fédérales relatives à l’avortement, ou d’encourager la destruction de la vie humaine à toutes ses étapes […]».

Dès le lendemain, l’archevêque de Philadelphie, le cardinal Justin Rigali, président du comité des activités pro-Vie de l’USCCB [conférence des évêques américains] faisait paraître un communiqué enthousiaste."

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. C’est pour des gestes comme celà que la presse internationale le déteste. Sur ces points Bush n’a jamais varié, il avait, souvenez-vous dans un premier geste d’homme d’Etat supprimé les aides aux mouvements pro avortement

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services