Manipulation des institutions européennes par les eurofédéralistes

Bruges-Europe indique que le Conseil européen de juin pourrait-être vidé de sa substance pour éviter que le président eurosceptique tchèque Vaclav Klaus y joue un rôle ! Le mépris de l'UE envers ses propres institutions ne cesse d'étonner, et d'inquiéter. L'hypothèse d'un report pur et simple du Conseil européen de juin jusqu'à après la présidence tchèque est même évoqué. Le Conseil européen n'est pas, comme il est souvent dit, un "sommet", qui pourrait être reporté sans que cela ne pose de problème de principe, mais une institution de l'UE.

Michel Janva

4 réflexions au sujet de « Manipulation des institutions européennes par les eurofédéralistes »

  1. Jean

    En fait, non, le Conseil Européen est une réunion informelle des Chefs d’Etat et de gouvernement. Ce n’est pas une institution, contrairement au Conseil des ministres. Mais cela deviendra une institution si le Traité de Lisbonne est adopté.

  2. Henri Védas

    Je ne suis pas d’accord avec Jean : informel à l’origine, le CE est bien une institution de l’UE, dont les réunions et le rôle sont mandatés par les traités (notamment depuis Maastricht). Sa place dans l’économie général du système-UE est certes un peu excentrée, justement du fait de son origine informelle.

  3. Jean

    Le CE est effectivement mentionné en passant dans les traités, mais il n’y est justement pas listé parmi les “institutions de la Communauté”. En théorie ses décisions n’ont aucune valeur juridique (en fait, il a évidemment une autorité immense -en cas de consensus interne sur une question délicate, toutes les institutions se soumettront à l’avis du CE… pour lemoment).

  4. Henri Védas

    Je dirais que le CE est une institution de l’UE (il n’est plus un simple sommet comme le G20, il n’est plus une réunion informelle des chefs d’Etat de l’UE comme il peut y en avoir par ailleurs) mais pas une “institution de l’UE” !
    En espérant que Lisbonne échoue et ne nous mette pas d’accord…

Laisser un commentaire