Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration

Manifester pour dénoncer la présence de clandestins est interdit

L'Etat vient de décider d'interdire de manifester contre l'invasion migratoire. C'est le Parti de la France de Carl Lang qui en fait les frais :

7366935-11342659"Le préfet de Côte d’Or a répondu avec zèle, empressement et servilité à l’appel du MRAP, de la Ligue des Droits de l’homme et de divers collectifs d’extrême gauche qui demandaient depuis quelques jours l’interdiction de la manifestation du Parti de la France prévue le samedi 7 novembre à Pouilly-en-Auxois.

L’arrêté préfectoral d’interdiction de notre rassemblement est en lui-même une profession de foi politique :
Article 1 : La manifestation ayant pour objet de « dénoncer la présence de clandestins » à Pouilly-en-Auxois, projetée à Pouilly-en-Auxois le samedi 7 novembre 2015 est interdite.
Article 2 : Toute infraction au présent arrêté est passible de sanctions prévues par le code pénal.

La République socialiste interdit donc officiellement à des citoyens français, membres d’une organisation politique légale, d’organiser un rassemblement visant à dénoncer l’immigration clandestine. La preuve est faite, une nouvelle fois, que la politique socialiste est une politique de collaboration active au service d’une immigration de masse, y compris illégale et que l’atteinte systématique aux droits et aux libertés fondamentales à l’égard des militants du Parti de la France est devenue une règle du pouvoir socialiste (…)

A Pouilly-en-Auxois, c'est la confusion et le déploiement de forces : d'un côté des militants d'extrême gauche avec des immigrés clandestins et l'autre les forces de l'ordre. Carl Lang est attendu sur place pour une conférence de presse…à défaut d'une manifestation :

Photo-philippe-bruchot-1446890946"Selon nos informations, 150 personnes, essentiellement des militants d'extrême-gauche, sont actuellement regroupées dans le calme sur la place centrale de la commune. Quelques migrants seraient également avec eux.

Un énorme dispositif de gendarmerie a été déployé sur la ville après l'annonce puis l'annulation de plusieurs manifestations pro et anti-migrants dans la ville. Une centaine de gendarmes sont sur place. A noter la présence également du colonel Kim, commandant de la région Bourgogne. A l'heure où nous écrivons ces lignes, tous les accès à Pouilly-en-Auxois sont contrôlés et le site où logent les migrants est inaccessible."

Partager cet article

20 commentaires

  1. Quand le peuple français poussé à bout se lèvera, je ne voudrais pas être à la place des Kollabos, cela risque d’aller très loin par le fait même de ceux qui seront inévitablement victime des débordements dont ils sont à l’origine.

  2. Selon le deuxième lien:
    “10 h 51 : les gendarmes présents sur place ont procédé à l’interpellation d’un migrant, qui n’est pas hébergé à Pouilly (ces derniers étant tous en situation régulière, ndlr) venu manifester avec les manifestants d’extrême-gauche. Ce dernier était sous le coup d’une obligation de quitter le territoire (OQTF, Obligation de quitter le territoire français). Finalement, les manifestants ont obtenu qu’il soit relâché avec la promesse d’étudier une nouvelle fois son cas.”
    Comme pour Erdogan (pas le seul cas de cet espèce), tant qu’on n’a pas pas obtenu satisfaction, on recommence.
    “11 h 09 : à noter la présence d’enfants parmi les manifestants qui commencent à entonner des chants.”
    Or les manifestations sont, toujours selon le document en lien, “des militants d’extrême-gauche”, qui n’avaient naguère de cesse de critiquer ces cathos-fachos-bourgeois-réacts-tradis de LMPT qui manifestaient avec enfants.

  3. Pourtant le SIEL y arrive bien ?…
    Le PdF ne peut pas jouer sur la politique pour créer ce genre de manifestation car ils sont déjà grillés d’avance !

  4. la manifestation des militants d’extrême gauche est-elle autorisée? C’est toujours la même chose on interdit à droite ce que l’on permet à gauche. Les Chapelets du Dr Dor étaient interdits, et les contre-manifestations du chat noir turbulent permises puisque ce sont les militants de la vie qui se retrouvaient au poste de police quand ce n’était pas en garde à vue avec la promesse d’un procès.

  5. Si cela se généralise, il reste un moyen d’expression légal er simple, valable partout en France : à chacun de se prendre en main pour arrêter de subir et s’exprimer sans haine mais avec fermeté :
    http://afficheurvolontaire.tumblr.com/

  6. Qu’il commence par écrire IMMIGRANTS, au lieu de migrants, terme faux (ces gens ne sont pas des animaux) et il pourra après aller au fond des choses … Carl Lang subit l’intox, c’est pas possible !

  7. C’est sympathique de voir que vous en parlez.
    Un point pour vous !

  8. Interdits de s’exprimer, les habitants de Pouilly-en-Auxois sauront pour qui porter leurs suffrages en décembre prochain.

  9. La guerre civile a donc commencé et on constate que nombre de Français sont dans le camp adverse.

  10. Les pourritiques ont détraqué le temps ! cette année encore comme chacun sait les oiseaux migrateurs non seulement ne volent pas vers le sud mais vers le nord mais de plus ils ne volent pas droit comme nous le montrent tous les faits “divers” a base de cutters et de barres de fer
    qu ils continuent comme çà le tsunami migrateur , la cocotte minute déjà remplie de ceux des migrateurs “casés déjà en place et subventionnés” a tour de bras avec nos impots écrasants va leur péter a la G car les caisses sont vides et le pays en faillite donc pas de gamelles extensibles en caoutchouc pour tout le monde !

  11. Normalisation normale…
    Mais voyons, il n’y a plus de délit de “Haute trahison”… reste celui de ceux qui veulent s’y opposer.

  12. “Une politique de collaboration” de la part du préfet de Dijon, concernant Pouilly-en-Auxois et l’interdiction d’une manifestation qui dénonce la présence de clandestins,
    C’est pas dans ce secteur que le Père de REBSAMEN était collabo… et maintenant un préfet qui s’y met… attention tout le monde ne s’en sortira pas parce-qu’il a (aussi) la nationalité Suisse…
    Mais à mon avis c’est seulement du à un abus de…. Bourgogne??? je plaisante.

  13. Bientôt ils embaucheront les migrants pour en faire de nouveaux douaniers et de nouveaux policiers.

  14. “L’Etat vient de décider d’interdire de manifester contre l’invasion migratoire.” Est-ce si étrange de la part d’un Etat International-Socialiste ?

  15. Le socialisme à la française c’est la Dictature et la collaboration à la destruction de la France !!! Toutes deux

  16. Les militants d’extrême gauche (qui eux ont le droit de se rassembler…) seront les premiers à se faire massacrer par leurs petits protégés.
    Il y a juste à patienter.

  17. Jean Theis a le commentaire le plus pertinent de tous, nombre de français en effet sont dans le camp adverse ! Est-ce par conformisme, par ignorance, par trouille ? Et ce dans tous les domaines.
    Je suis pessimiste humainement parlant pour mon pays, combien par exemple sortent de leurs gonds suite à l’abandon d’Alstom, notre fleuron technologique et industriel, forfaiture qui va avoir des conséquences incalculables, tout ça pour satisfaire des actionnaires déjà repus !

  18. A force de nous interdire ce qui ne devrait pas être interdit en FRANCE, il risquerait fort qu’un soulèvement Général voit le jour pour exploser toutes ces barricades qui nous mènent à l’abattoir !

  19. La manif du PDF a été interdite pour troubles à l’ordre public, troubles fomentés délibérément par les assos subventionnées (MRAP, LICRA …) et instruments de la Gayssotine, avec l’appui des antifas d’extrême gauche, lesquels ont pu manifester EUX en toute tranquillité.
    Bref, un grand classique de la gauche démocratique.
    PS: les bouseux ont apprécié très modérément la manip (j’y étais)

  20. Si un soulèvement général se produit dans toutes les régions contre l’invasion de migrants et que la population originelle de ce pays met en déroute les représentants de l’Etat que se passera-t-il ?
    Il se passera la chose suivante : devant le chaos et la révolte populaire, le pouvoir demandera à la police et à la gendarmerie de prendre les choses en main et de neutraliser la rébellion. D’arrêter les meneurs, de censurer les informations concernant d’éventuelles agressions contre les autochtones partout, de surveiller les propos des habitants et de terroriser le peuple.
    Si la police et la gendarmerie lassées des agressions dont sont victimes leurs agents se rangent du côté de l’insurrection et n’obéissent plus du tout, le gouvernement demandera à l’armée d’intervenir. Cependant, l’armée n’ayant pas beaucoup de moyens pour éradiquer la révolte du peuple, des policiers et des gendarmes se mettra du côté du plus fort, c’est-à-dire du peuple… Une autre partie de l’armée composée de gens issus de l’immigration rejoindront les djihadistes et provoqueront de vifs incidents partout… Du soulèvement général à la guerre civile, il n’y a qu’un pas.
    C’est à ce moment-là que la situation deviendra insurrectionnelle et plus rien n’obéira au pouvoir central. L’Armée interviendra et chassera avec l’aide du peuple ceux qui depuis toujours ont trahi la France.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services