Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Manifester contre une exposition pédopornographique c’est « cracher sa haine de la culture »

Les journalistes prouvent une fois de plus leur absence totale d'objectivité et leur parti pris. Il suffit de lire les titres choisis par ces deux quotidiens du sud de la France à propos de la manifestation organisée par Stéphane Ravier et le FN contre l'exposition pornographique à caractère pédophile et même zoophile qui a été organisée à Marseille : 

Marseille : le FN crache sa haine de la culture (La Marseillaise)

À l'approche des élections, le FN attaque la culture (La Provence)

La réponse de Stéphane Ravier parle d'elle-même et remet ces pseudo-journalistes à leur place (attention, image très choquante).

Partager cet article

6 commentaires

  1. Rien que des journaux irréprochables : La Provence du philanthrope Bernard Tapie et La Marseillaise communiste, hélas toujours présente en dépit de son dépôt de bilan de l’an passé, encore un journal minable sans lecteurs et sauvé par nos impôt !

  2. On notera de façon plus globale, qu’être en désaccord avec la bien-pensance, c’est être fasciste. Petit rappel de la définition du fascisme : « Attitude autoritaire, arbitraire, violente et dictatoriale imposée par quelqu’un à un groupe quelconque, à son entourage ».
    Et si c’était la socialie le mouvement fasciste ?

  3. En revanche, un honnête reportage sur ce sujet à TVLiberté.

  4. Ces gens sont possédés ou satanistes.
    L’image que montre Stéphane Ravier n’est autre qu’un bouc en rut qui a toujours été la représentation du démon !
    Parce que les boucs ne pensent qu’à ça et que les gens sous l’emprise du démon ne pensent qu’à cela aussi.
    Ceci pouvant expliquer pourquoi notre « gouvernement » ne pense qu’à ça lui aussi…

  5. Ces pseudos journalistes nous rappellent une phrase de la Bible  » A peine lavée, la truie est retournée à son propre vomissement »
    Ici ce sont les porcs qui le font.
    Pauvres et malheureux enfants qui ont  »çà  » pour parents.

  6. Qu’ils osent publier en première page,ces « œuvres »…

Publier une réponse