Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Manifestations : les chiraquiens arroseurs arrosés

Au fait, où tous ces jeunes lycéens ont-ils appris à manifester ? Témoignage dans Libération :

"Je ne suis pas dans un parti. J’avais manifesté pour la première fois en 2002, contre Le Pen, dans l’entre-deux-tours de la présidentielle. Ç’a été l’électrochoc. J’ai réalisé qu’on regrettait toujours trop tard d’être resté à râler sans bouger."

Avis à l’UMP : il est difficile de jeter les écoliers dans la rue en 2002 pour protester contre le verdict du suffrage universel, et de leur demander de respecter un vote parlementaire 4 ans plus tard…

Henri Védas

Partager cet article

2 commentaires

  1. Tout-à-fait exact.
    Le pire est qu’en dépit de la loi du suffrage qui s’impose à tous, c’est la rue qui commande désormais: en effet, la police, comme pour les banlieues en novembre, est très largement débordée et s’avère incapable de faire face à une révolte de la ppulace d’envergure.
    Du moins tant qu’on a des gouvernements pareils, de gauche comme de droite…

  2. “Révolte de la populace d’envergure” que nenni! Ce n’est pas le peuple qui descend mais seulement ses plus indignes reprsésentants, à savoir quelques poignées de gauchistes casseurs ( pléonasme! ). D’autant plus violent qu’ils sont minoritaires.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services