Manifestation LGBT : les dérapages commencent

Ceux qui n'ont que l'argument "homophobe !" à lancer à la figure de leurs contradicteurs, ne font pas dans la dentelle. Leur manifestation de dimanche se montre déjà agressive et insultante, à l'image des méthodes violentes d'Act Up. Le blogueur Fikmonskov a été se rendre compte des slogans et des pancartes qui seront entendus et vues : "Je suis pour le mariage des prêtres homosexuels", "Oui au divorce pour tous", "On veut la PMA on vous laisse le PMU", "on s'est battu pour avorter, on se battra pour enfanter" (tout un symbole).

Une autre affiche représente une image de la vierge Marie en train de prier avec l'inscription "merci la PMA".

22 réflexions au sujet de « Manifestation LGBT : les dérapages commencent »

  1. Benoît

    Quelle violence ces slogans ! Le 13 janvier c’etait vraiment la manifestation des bisounours ! En tout cas leur strategie est maintenant très claire et sans ambiguïté désormais : provoquer et pousser à bout … en esperant une reaction violente en retour qui sera alors très largement médiatisée ! Résistons et ignorons ces provocations et si nous devons réagir utilisons uniquement les voies non-violentes … la derision … le bon sens (c’est fou comme le commun des mortels est frappé par de telles positions) … les réseaux sociaux pour faire la publicité et montrer qui ils sont vraiment … le terrain juridique est peut-être aussi une piste …

  2. bécassine

    Hier matin, un jeune collègue homosexuel que j’aime bien et qui est d’habitude très gentil, a affiché un tract pour la manif de demain dans la salle des profs et en a déposé quelques uns sur les tables en disant:” c’est au cas où il y aurait quelques réacs”.
    Les quelques profs qui étaient là n’ont rien dit, moi non plus, il ne connaît pas mon opinion mais j’ai été choquée parce qu’on n’a pas le droit de faire d’affichage politique dans un établissement scolaire, seulement de l’affichage syndical.
    Je dois dire que dans ce milieu très à gauche, personne ne parle du mariage homosexuel alors qu’ils ne se gênent pas pour aborder toutes sortes de sujets politiques avec véhémence et intolérance et que les “réacs” comme moi se taisent; donc je pense que mon jeune collègue se trompe sur toute la ligne: il n’y a pas que les “réacs” qui sont contre le mariage homosexuel, les gens de gauche ont l’air d’être très gênés sur ce sujet, probablement encore plus depuis la manif du 13 Janvier, ils se rendent compte que le gouvernement pour lequel ils ont voté est en train de se décrédibiliser et ils ne sont pas à l’aise.
    Je précise que les quelques autres homosexuels de mon établissement ne parlent pas non plus de ce sujet.
    En fait, mon jeune collègue militant est entouré, non pas de quelques “réacs” mais d’une majorité de “réacs” et il ferait bien de se calmer un peu.

  3. rowen

    Tout à fait d’accord avec Benoît. En raison du caractère injurieux, cathophobe de certains slogans ou panneaux il doit être possible de les faire interdire pour incitation à la haine envers la religion catholique… comme cela ne manquerait pas de se faire s’il s’agissait d’autres religions.

  4. Veilleur de l'Aube

    Laisser Satan s’agiter… Ils feront de toute façon cette “loi”, en réalité un DÉLIT. Ils la feront dans l’aveuglement de leurs âmes, fruit de leur haine de la Vérité. Et au jour de leur mort, ils rendront compte de leurs actes devant le Tribunal du Christ.

  5. chouan 12

    les journaleux sont à la manoeuvre, à croire qu’ils sont tous homo,ce matin Arte, BFMTV Itélé, j’ai zappé et n’ai plus regardé heureusement qu’il y a KTO pour donner un peu d’air pur au-dessus de cette fange

  6. Laurence Fournier

    il faut utiliser la loi et dénoncer des propos cathophobes et hétérobphobes et discriminatoires, utilisons les mêmes armes !
    J’en profite pour signaler que facebook suspend la page de lamanifpourtous…il faut faire circuler l’info, c’est juste scandaleux !Motif : publication de propos à l’encontre de l’esprit fb ou un truc dans le genre, ce serait homophobe parait il!

  7. Laurent

    Il y a encore mieux que les exemples cités ici.
    Selon le Figaro, “Stéphane Richard […] arbore un badge «On veut l’adoption, pas les gosses». «Moi, ajoute-t-il, je veux avoir le droit d’adopter, mais j’ai pas envie d’avoir des enfants».
    Vous suivez toujours?
    En fait, ils en font une lutte symbolique, tout à fait idiote. Ils se battent “pour le principe”.
    Ce n’est même pas pour obtenir un droit “aucazou”, non: la plupart ne veulent pas se marier, et ne peuvent même pas envisager la chose pour eux. Idem pour les enfants. L’objet de la manifestation de demain, ce n’est pas l’obtention de droits, mais la revendication elle-même.
    On manifeste uniquement pour avoir le plaisir de défier la majorité “hétérosexiste, patriarcale, etc.”, de se faire mousser, revivre à sa manière 1789,…
    Résultat: un pays est déchiré en deux.

  8. Yannh

    “Une autre affiche représente une image de la vierge Marie en train de prier avec l’inscription “merci la PMA”.”
    Oseront-ils en faire une représentant mahomerde (heu ! pardon ! Mahomet) alias momo le pédo. Je ne sais pas pourquoi, mais j’en doute.

  9. G

    “Une autre affiche représente une image de la vierge Marie en train de prier avec l’inscription “merci la PMA”.”
    Qui est la tête pensante de cette idée devenue mot d’ordre car leurs auteurs : s’appuyant sur le philosophe Michel Serres, sur France-Inter, elle est reprise (ou détournée ?) dans le tweet de Michèle Delaunay.
    Dès lors, elle est annonée bêtement par les partisans du pseudo-mariage qui n’ont certainement aucune notion d’enseignement religieux et jamais mis le nez dans les évangiles.
    Mais ils savent que cette image touche les chrétiens (cf. les réactions au tweet de Delaunay).
    Notez que Michel Serres est intervenu dans une réunion de la G∴L∴N∴F∴:
    http://www.hiram.be/Le-Mystere-Initiatique-porteur-d-une-reelle-esperance_a3204.html

  10. Anne Lys

    Il est inutile d’essayer de faire interdire ces pancartes insultantes et/ou blasphématoires : selon la bonne règle du “deux poids deux mesures”, elles seront tolérées, alors que lors de la manifestation du 13 janvier, alors qu’il n’y a pas eu la plus légère insulte envers les homosexuels, les manifestants se sont vus sur de nombreux sites et dans la presse accusés de violences, de propos injurieux, etc. dont les auteurs des articles auraient été bien en peine de citer le moindre. De même, alors que le responsable des jardins s’émerveillait de l’absence de dégâts après le passage de tant de monde, M. Delanoë a réclamé 100.000 € de dommages aux organisateurs, alors qu’il ne demande jamais rien aux organisateurs de gay prides et autres manifestations qui laissent derrière eux des tonnes d’ordure et de nombreux dégâts…
    Il vaut mieux ne pas essayer de les faire interdire, mais les photographier et les diffuser pour essayer de briser le mur de mensonges dont nous sommes victimes.

Laisser un commentaire