Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

Manif pour Tous : L’enjeu est d’être une force de pression à même d’infléchir les conduites des hommes politiques

De Pierre Henri sur le blog de Bernard Antony :

Sans-titre"On a retrouvé avec plaisir ces foules d’hommes, de femmes et d’enfants, cette « France bien élevée » qui s’est soulevée dans le mouvement le plus massif et le plus durable depuis les manifestations pour l’école libre en 1984, et qui n’avait pas occupé les rues de la capitale depuis deux ans exactement. On pouvait craindre une faible mobilisation après une si longue période sans grand rassemblement organisé par La Manif pour Tous. Il n’en fut rien, et ce fut avec une grande satisfaction que nous constations, les uns et les autres, que le potentiel de mobilisation n’avait pas faibli, ce qui est fortement encourageant (…)

L’enjeu est en effet de taille, et la stratégie de la Manif pour Tous, être une force de pression à même d’infléchir les conduites des hommes politiques, a fortiori en cette période de primaires du parti Les Républicains, impliquait de recommencer un cycle de mobilisation et de démonstration de force. La manifestation d’hier a d’ailleurs permis d’évaluer l’impact immédiat sur le personnel politique : les écharpes tricolores étaient nombreuses et visibles au sein du cortège, et les personnalités qui se sont succédé à la tribune prouvent amplement que la thématique de la famille est centrale dans le débat politique et que le courant qu’incarne la Manif pour Tous n’a pas été snobé ou ringardisé depuis deux ans, ce qui est déjà bon signe.

Jean-Frédéric Poisson fut le seul candidat à la primaire à manifester, et le seul à proposer l’abrogation pure et simple de la loi scélérate. Il cotoyait des personnalités aussi diverses que Nicolas Dupont-Aignan, Robert Ménard, Bruneau Retailleau, Henri Guaino, Jean-Christophe Fromentin, Karim Ouchikh, Louis Aliot, Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen. Par rapport aux précédentes manifestations, c’est un point positif à mettre au crédit des organisateurs que d’avoir permis l’expression à la tribune de l’ensemble des sensibilités politiques présentes.

7785315285_marion-marechal-le-pen-sur-l-estrade-du-trocadero-lors-du-rassemblement-de-la-manif-pour-tous-le-16-octobre-2016Enfin ! La foule a donc pu entendre les représentants des Républicains (Valérie Boyer, relayant le soutien de François Fillon mais ne pouvant échapper aux réactions peu enthousiastes, pour rester courtois, de l’auditoire, puisque Fillon est partisan d’une réécriture de la loi quant à la filiation, et non de son abrogation), du Parti Chrétien Démocrate en la personne de Xavier Lemoine, dont le discours profond fut particulièrement apprécié, de Debout la République, du SIEL et du Front National, pour la première fois, avec l’intervention de Marion Maréchal-Le Pen qui fut largement première à l’applaudimètre et à l’enthousiasme du public. En effet, et les discussions avec les participants ne font que confirmer une tendance lourde parmi les Français de tradition chrétienne, nombreux sont ceux à croire en sa sincérité, au service de laquelle elle déploie un réel talent politique et oratoire. Certains, plus pressés, aimeraient bien qu’elle prenne une place plus importante au sein de son parti, voyant en elle le successeur désigné de Marine Le Pen, peut-être à même de remettre le Front sur ses rails de défense de la vie, de la famille et de la morale naturelle. Les autres interventions étaient énergiques et parfois passionnantes, ainsi celle de Tugdual Derville, et de Ludovine de la Rochère (…)"

Partager cet article

3 commentaires

  1. Des hommes politiques ivre de bonnes places nous en avons a revendre ,pour le bien de l’humanité ou pour leur pays cherché cherché encore ,sœur Anne ne voit tu rien venir?

  2. pour l’amour de Dieu , Marion présente toi a la présidentielle dans 5 ans il sera trop tard , le soufflé sera retombé…

  3. Il n’y a qu’une seule chose de dérangeante sur le lieu de la manif pour tous :
    – C’est le refus de tous signes religieux ostensibles…
    – Je me suis présenté avec un drapeau tricolore orné du Sacré-Coeur et il m’a été refusé et ils me l’ont mis au rencard pendant toute la durée de la manif ; je n’ai pu le récupérer qu’à la dissolution.
    Je considère cette interdiction comme un outrage à Dieu dans la personne de Jésus ; et j’en déduis qu’on n’est pas au bout de nos peines.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services