Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Malades

Une Indienne de 70 ans vient de donner naissance à des jumeaux. Elle et son mari avaient déjà deux filles et des petits-enfants, mais ils souhaitaient avoir un garçon pour qu’il puisse hériter des terres. Après avoir eu recours à une fécondation in vitro (FIV), cette Indienne a donné naissance à un garçon et une fille. Le couple a dépensé tout ce qu’il possédait, a hypothéqué des terres et vendu des buffles pour payer la FIV.

Que feront-ils si leur garçon refuse l’héritage pour aller s’enfermer dans un monastère ?…

Michel Janva

Partager cet article

6 commentaires

  1. Si cet indien a dépensé tout ce qu’il possédait, hypothéqué ses terres et vendu son troupeau, je crois que l’héritier n’aura pas de question à se poser sur l’héritage, même sans entrer dans un monastère, puisqu’il n’y a plus d’héritage. Quel C.. !

  2. Incoyable !

  3. A Yannick Heurtebize,
    J’allais dire la même chose…

  4. Aux précédents commentateurs.
    Interprétation hâtive ?
    Leur souhait est qu’il hérite des terres, qu’ils n’ont pas vendues mais hypothéquées ! Le pari était osé mais jouable…
    Cette histoire reste bien tordue et inquiétante !

  5. Ce qui me scandalise, c’est la position du médecin qui a du toucher de forts gros honoraires…

  6. S’il avait au préalable promis de donner un fils (ou même une fille ou un boeuf) au monastère, Dieu lui aurait sans doute donné deux ou trois fils, et il aurait pu utiliser la FIV pour augmenter son cheptel.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.