Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Maître Lambert écrit au “Docteur” Sanchez

Maître Lambert écrit au “Docteur” Sanchez

Maître Lambert n’a pas de lien de parenté avec Vincent Lambert :

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Maitre Lambert rejoint mon courrier du 4 courant au ” “Conseil de l’Ordre” ” dont j’attends toujours la réponse…

    Bonjour,

    Suite à la publication sur votre site sur le serment d’Hippocrate revu par l’Ordre des médecins en 2012
    ainsi que la déclaration de Genève adoptée par l’assemblée générale de l’Association médicale mondiale en 1948
    et qui a fait l’objet de plusieurs révisions dont la dernière date d’octobre 2017.

    Je souhaite savoir quels sont les mesures que compte prendre le Conseil de l’Ordre à l’encontre du Dr Sanchez ?
    tout en vous rappelant que les crimes contre l’humanité demeurent imprescriptibles.

    Concernant le serment d’Hippocrate :

    Non respect : “Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions”
    Le Dr Sanchez discrimine Monsieur Vincent Lambert selon son état.

    Non respect : “Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.”
    Le Dr Sanchez est entrain de provoquer délibérément la mort de Monsieur Vincent Lambert et il s’agit d’un multirécidiviste, toujours en activité, à ce jour toujours membre du Conseil de l’Ordre et non condamné par ce dernier à ma connaissance…

    Concernant la déclaration de Genève :

    Non respect : “JE CONSIDÉRERAI la santé et le bien-être de mon patient comme ma priorité ”
    Monsieur Vincent Lambert ne recevant AUCUN soin, de confort et n’étant pas confié à une unité de soin pour personnes dans son état.

    Non respect : “JE VEILLERAI au respect absolu de la vie humaine”
    Le Dr Sanchez ne respecte pas la vie de Monsieur Vincent Lambert

    Non respect : “JE NE PERMETTRAI PAS que des considérations d’âge, de maladie ou d’infirmité, de croyance, d’origine ethnique, de genre, de nationalité, d’affiliation politique, de race, d’orientation sexuelle, de statut social ou tout autre facteur s’interposent entre mon devoir et mon patient ”
    De manière manifeste l’état d’infirmité paucirelationnel de Monsieur Vincent Lambert s’interpose entre le Dr Sanchez et le patient dont il est censé s’occuper et qu’il semble s’être approprié comme s’il en était propriétaire refusant de le confier à d’autres médecins pourtant prêts à apporter à M. Lambert les soins de confort auquel il a droit…
    Ou même de le confier à ses parents en les laissant se débrouiller.

    Est ce que dorénavant chaque patient en France va devoir se demander si le médecin entrain de l’accueillir à l’Hôpital est ou non un assassin ?

    D’ans l’attente de votre réponse concernant les mesures que vous comptez prendre, veuillez agréer Madame, Monsieur mes salutations distinguées

  2. Le “docteur” Sanchez s’est tout simplement parjuré en oubliant le premier principe d’Hippocrate: “Avant tout, ne pas nuire”…

  3. Merci, Maître, pour ce courrier qui exprime si bien le profond sentiment de beaucoup de gens !

  4. Vincent Lambert vient d’être enterré à Longwy en présence de sa famille rassemblée

  5. Très cher “Duport”, ne m’en tenez pas rigueur mais je me permettrai de copier/coller votre courrier et le ferai parvenir à l’ordre des médecins, signé de mon nom. Que. Hacun d’entre-nous fasse de même!

  6. Maintenant qu’ils se sont débarrassés de Vincent Lambert qui donnera son nom à une jurisprudence morbide, ils vont pouvoir passer au stade suivant : légiférer. Gageons que dans quelques mois, les fraternelles parlementaires par les nombreux députés F:. déposent un projet de loi autorisant purement et simplement l’euthanasie réglant ainsi le problème du papy boom qui va aggraver le déficit financier des régimes de retraite. Cette loi m’accordera le droit de mourir “dans la dignité”, c’est à dire en clair de ne pas participer au déséquilibre budgétaire de la Nation.
    Moi qui suis bientôt septuagénaire, je donne donc des consignes à ma famille pour qu’on me laisse mourir à mon domicile dans le déshonneur et la honte, la déchéance physique et morale, comme un sale égoïste profiteur, un rebus et un paria de la société, en un mot un déchet. Je revendique mon droit à l’indignité nationale !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services