Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Mai 68 est un des rares sujets sur lequel toutes les consistances de la droite semblent d’accord

Selon Gabrielle Cluzel :

M"[…] À l’instar de Laurent Wauquiez, si « les bras [lui] en tombent », [la droite] se frotte par avance les moignons : commémorer Mai 68 ? Chiche, on va lui faire sa fête. Et dans les grandes largeurs. Comme il le mérite. Bras dessus, bras dessous, car c’est un des rares sujets sur lequel toutes les consistances de la droite (de molle à dure) semblent à peu près d’accord. Qui sait ? La Manif pour tous fera peut-être figure de pique-nique paroissial à côté de la mobilisation contre cette guerre des boutons (d’acné) vieille d’un demi-siècle qui a tout engendré – ou presque.

Car le mariage gay, puisqu’on en parle, la PMA, la GPA et tutti quanti ne sont que l’application stricto sensu du décalogue Mai 68 : tu n’interdiras point.

Et le « Balance ton porc », aussi. La libération sexuelle, la fin du savoir-vivre, de la galanterie n’ont-elles pas ouvert l’auge à deux battants ? Il paraît que notre société corsetée était tellement hypocrite ! Mais posons la question aux femmes : que préfèrent-elles ? Un Weinstein qui rêve de leur sauter dessus mais se borne à leur faire, avec une déférence feinte, mille courbettes, ou un Weinstein qui rêve de leur sauter dessus… et le fait aussi sec, parce qu’au moins, il n’est pas faux cul, il faut lui reconnaître ce mérite ? […]

 

Alors, oui, qu’Emmanuel Macron fasse son cador et ouvre la boîte de Pandore, qu’on la retourne une bonne fois sur la table pour faire enfin l’inventaire. Avec le risque que courent tous les monarques quand ils convoquent, la mémoire comme les états généraux : l’issue n’est jamais certaine."

Message URGENT de Guillaume de Thieulloy

Cher ami lecteur
allons-nous manquer d’espérance ?
Vous et moi souhaitons de toutes nos forces que le mur de la culture de mort s’effondre.
Le Salon Beige participe à cette tâche selon ses capacités. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre générosité.

S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Commémorer la chienlit il faut être aussi taré qu’un Con-Bandit, c’est pourquoi ce pied nikelet est chez la ripoublik en marche arrière. Macron avec toutes les casseroles qu’il traine ferait mieux de s’occuper de ces oignons et d’arrêter d’humilier la France. Ce qui me fait marrer en ce moment, ce sont les fameux panama papers, tous les rigolos qui se prennent pour des journalistes s’égosillent pour nous dire à longueur de journée que c’est légal mais pas moral, et ces andouilles parce qu’on ne peut pas les traiter autrement n’ont pas été fouiner pour voir si notre Jupiter n’était pas là-dedans, et puis légal mais pastoral ça ne leur rappelle rien: l’avortement , l’euthanasie, le mariage des homos, l’adoption par ces derniers c’est peut-être légal mais ce n’est surement pas MORAL. ça ils se gardent bien de le dire au royaume des faux-herches les journalopes sont rois

  2. ridicule, cette commémoration, pourquoi pas un jour férié, on marche sur la tête…….et, merci pour cette société d’adultes qui ne sont encore que des ados, car les soixante huitards n’ont pas encore viré leurs cutis , c’est eux qui nous gouvernent aujourd’hui.

  3. Traduire : Il est interdit d’interdire le Mal, simple constat pour cette immense saloperie que fut 68

  4. Le fameux “mai 68” a commencé à Nanterre, le 22 mars, par une demande d’accès aux dortoirs des filles
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_du_22_Mars

  5. @ Nicole :
    “Plus le malheur est grand, plus les racines en sont longues” faisait dire Maurice Druon à son personnage le Cardinal de Périgord dans le tome 7 des “Rois maudits”…
    Le 22 mars a été le déclencheur, en quelque sorte, les origines de la catastrophe de mai 68 remontent à plus loin ! C’est malheureusement la jeunesse née après les épreuves de la 2e Guerre Mondiale qui s’ennuyait et voulait jouer à la révolution… Beaucoup de jeunes bourgeois d’alors croyaient souvent “rattraper” les errements vichystes de leurs parents ! Ces parents-là, traumatisés par la défaite de 1940, avaient au moins l’excuse de vouloir redresser notre pays parce qu’ils aimaient la France…
    C’est un gaulliste obstiné qui vous le dit !
    Mal élevés, leurs enfants, gâtés par la société de consommation (déjà), le bien-être matériel (tout ce qu’a fait la IVe n’était pas mauvais), ont joué avec les allumettes…

  6. Je fais parti des personnes qui ont subi mai 68… j’en ai déjà témoigné.
    Ce sont les enfants gâtés des petits bourgeois qui ont commencé en France à chahuter comme pour un grand monôme d’étudiants. Ensuite sont venus en traînant des pieds les ouvriers de chez Renault, etc. Et l’on voyait gesticuler des intellectuels comme J.P. Sartres avec Simone de Beauvoir ainsi que des artistes qui ont occupé des Théâtres comme l’Odéon… Puis, la Sorbonne a été occupé, y compris par ceux qu’on appelaient les Catanguais… Tout était bloqué : l’essence était rationné, on commençait à manquer de certaines denrées alimentaires…
    Je me souviens bien de mon étonnement de l’époque! En rentrant de classe, nous écoutions la radio afin de savoir ce qui se passait au Quartier Latin.
    Puis, le Général de Gaulle est parti consulter le Général Massu, ce qui était logique car nous ne savions pas si cela allait s’arrêter ou déboucher sur une révolution que les gens du Peuple ne voulaient pas…
    Je l’affirme, nous commencions à sortir la tête du sac de l’après guerre et de toutes les magouilles des socialistes (comme d’habitude!) Nous avions une petite prospérité et nous allions en vacance au bord de la Mer… Et surtout, nous avions vraiment conscience d’être Français et d’appartenir à un Pays, une grande famille ; cela allait de soi.
    Tout n’était pas parfait, bien sûr, mais nous avions un avenir devant nous et nous savions que la France était sur les rails du Bien Commun. Nous avions des projets : le TGV, le Concorde, le bateau France, la vraie régionalisation, etc. Voilà ce que vivaient les “petites gens” de France! Autant dire que maintenant cela semble presqu’irréel et pourtant ce n’est pas de la nostalgie. Ce sont des faits. C’est du vécu.
    On nous a cassé. On nous a brisé. On nous a manipulés. On nous a sali.
    ON NOUS A VOLE NOTRE VIE.
    Bien sûr, pour les gens des milieux un peu plus protégés, cela a pris plus de temps mais maintenant, je puis dire que nous sommes dans le même bateau.
    Je ne suis pas aigrie. Je ne rumine pas. Je dis les choses avec distance et souci de vérité.
    Pour ce qui me concerne, j’ai réchappé à tout çà du fait que je suis une personne spirituelle… mais beaucoup de personnes ont été démolies, laissées sur le bas-côté de la route ou sont devenues des zombies et des victimes de la consommation à outrance… vivant à crédit et étant surendettés.
    On peut aussi parler des suicides de jeunes et d’anciens, de la consommation de drogues illicites avec maintenant ouverture officiels d’une “salle de shoot” à Paris, et aussi la consommation légale de neuroleptiques et de somnifères… La France étant championne dans ce domaine aussi!
    Et ne jamais sous estimer la main mise de la psychologie matérialiste sur les gens et les familles… cela fait partie intégrante du système. Faire tourner pendant des dizaines d’années des gens dans leurs souffrances psychiques est une aberration. Pendant ce temps, les gens ne vivent plus dans la présence et en conscience… et reste accrochés aux souffrances de leur passé.
    De plus, ils se saoulent d’idéologies, de virtuels, de concepts matérialistes ou de matérialisme-religieux (c’est une variante!)
    Bref, mai 68 a été un effondrement de la conscience et à tous les niveaux de la vie.
    Au niveau idéologique, nous savons maintenant qu’il s’agit du nihilisme et de l’accélération du relativisme : “tout se vaut, donc rien ne vaut!”
    Ajouter à çà : tous les remous et confusions qui ont suivi Vatican 2 et son application dans l’Eglise…
    ce qui veut dire des points de repères de plus en plus flous. Avec un grand mal être grandissant et une peur d’être en vérité qui est palpable.
    Bref, nous vivons depuis dans une prions mentale et dans l’agitation émotionnelle permanente entretenue par les médias officielles aux services des puissants de ce monde…
    Comment ne pas le voir maintenant?!
    A qui se fier dans tout çà?!
    C’est l’occasion de faire un grand retour vers l’Essentiel et de redécouvrir en les dépoussiérant les magnifiques héritages que nous ont légué nos Anciens ainsi que les Saints de tous les temps.
    l’Esprit Saint du Bon Dieu est le meilleur des guides dans ce chaos : écoutons notre cœur. Jésus nous y attend.
    Pour conclure, fêter mai 68 : NON!
    Mettre tout sur la table et nommer tout ce que cette grande manipulation de masse téléguidée à induite dans la vie des gens et des Pays, pour en finir une bonne fois pour toute : OUI!

  7. Macron est le rejeton scrofuleux, débile et handicapé de mai 1968. Cet olibrius ne représente rien à mes yeux, rien.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services