Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Madeleine de Jessey : “On dénonce les porcs sans dénoncer la porcherie”

Lors d'une de ses premières interventions médiatiques, la nouvelle présidente de Sens Commun, Madeleine de Jessey, a condamné avec justesse et courage la pornographie dans le contexte du harcèlement sexuel :

7790968044_madeleine-de-jessey-etait-l-invitee-de-rtl-du-15-novembre"J’ai beaucoup de mal avec ce hashtag [#BalanceTonPorc, ndlr]. Je trouve formidable les révélations qui ont permis de libérer la parole, d’inciter des femmes à aller porter plainte d’agressions passées mais je préfère livrer les personnes incriminées à la justice plutôt qu’à l’hystérie collective sur les médias sociaux (…)

On dénonce les porcs sans dénoncer la porcherie (…) La fabrique de porcs elle continue de tourner à plein. On ne s'interroge pas sur la question de la pornographie et notamment les ravages que ça fait sur les plus jeunes, la conflictualisation des rapports garçons-filles que ça entraîne. La pornographie, c’est un univers où il y a un rapport hiérarchique dominant-dominé et où les femmes sont considérées comme des choses […] On ne s'interroge pas sur les publicités sexistes qui utilisent les femmes pour attiser les pulsions consuméristes des hommes. Il faut s'interroger sur les causes"

Partager cet article

4 commentaires

  1. En tout état de cause les adeptes du porno sont condamnés à devenir tôt ou tard porteurs de troubles du comportement et de troubles psychiques (avec une perte de contact avec la réalité, qui caractérise notamment la schizophrénie).
    Leurs relations avec les femmes et les hommes (également les enfants) finissent par être marquées par leur addiction. De plus, la société prohibe la pornographie, notamment dans le monde du travail.
    Le porno est une activité honteuse. Le pornophile se cache habituellement mais s’il s’enhardit, il finit par se dévoiler et c’est là que la sanction tombe.
    Cf le scandale qui éclabousse l’école fondée par l’ancien propriétaire de sex shops et de peep shows Xavier Niel https://www.valeursactuelles.com/societe/porno-et-allusions-deplacees-lecole-42-fondee-par-xavier-niel-epinglee-90657

  2. Il est tout à fait clair que le déferlement de pornographie est nuisible à l’image des femmes.

  3. un bon outil : “Libre pour aimer” éditions de l’Emmanuel

  4. TB

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]