Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Lyon en état insurrectionnel

L 
Autres photos. Plusieurs groupes de voyous couraient hier matin dans les rues du centre de Lyon, bloqués par des cordons de policiers, tandis qu'un hélicoptère de la police survolait la zone à basse altitude. De très nombreux véhicules de CRS ont également pris position dans le centre, filtrant les accès des zones commerçantes. Dans la nuit de mardi à mercredi, quatre unités mobiles sont arrivées en renfort à Lyon, portant à 7800 les forces de l'ordre sur le terrain.

Vers 11 heures, un camion de livraison était en feu dans une rue du centre. Aucun transport en commun ne circulait dans le centre-ville depuis 9 heures. Toutes les poubelles et autres objets pouvant être utilisés comme projectiles par les casseurs ont été retirés des rues commerçantes.

Mardi, la police a procédé à 74 interpellations. Les forces de l'ordre ont dénombré quelque «1300 casseurs» dans l'agglomération. 6 voitures ont été incendiées, 21 retournées, 9 commerces ont été pillés, 8 autres dégradés et 6 abris-bus détruits. (vidéos sur FDesouche) Ivan Rioufol écrit :

"Les scènes de guérillas urbaines qu'ils reproduisent ressemblent beaucoup aux images d'intifadas des jeunes palestiniens s'affrontant aux forces israéliennes. Comparaison n'est pas raison, mais il y a, dans ces insurrections ethniques d'une jeunesse de culture souvent musulmane, le même rejet d'un Etat vu comme colonisateur et oppresseur. Les ensauvagés, chaque fois plus intrépides et organisés, rappellent l'échec de leur intégration."

Partager cet article

9 commentaires

  1. 74… sur 1300.
    Et combien selon les manifestants ?
    En tout cas, ça a dû coûter cher à l’État : près de 8000 policiers qui ne sont pas en train de racketer les automobilistes, quel trou dans les finances !
    Ils devraient d’ailleurs s’entrainer sur autre chose que les automobilistes car manifestement, dès qu’il y a un peu de répondant, ça ne fonctionne plus très bien…
    Ou alors, on devrait les nommer les forces de désordre peut-être ?

  2. Vous dites 7800 hommes sur le terrain, c’est à dire, à peu de choses près une division. C’est ce dont disposait Massu pour gagner le bataille d’Alger en 1957 !

  3. Mon Dieu… mais que faut-il de plus pour les gens ouvrent les yeux?… Jusqu’à quel point peut-on nier l’évidence?…

  4. Ne flattons pas ces transgresseurs aux comportements barbares. Ils ne sont pas tant “intrépides” que conscients de l’impunité que leur accorde largement la Ripoublique!

  5. [@ MLD : comment voulez-vous que je vous réponde si vous ne voulez pas que je publie le commentaire que vous placez ici ?
    Pour tout correspondance, écrivez-moi directement sur mon courriel.
    [email protected]
    MJ]

  6. Les casseurs seront relâchés par les juges comme d’habitude.
    Nicolas Sarkozy ne laissera pas les casseurs faire la loi. Pardon ? C’est déjà fait ?
    Les “jeunes issus de la diversité” ont refusé de s’intégrer, grandement incités par la gauche qui rêvait d’une société multi-ethnique et multiculturelle.

  7. Et alors que ferez-vous quand ils auront doublé leur population…
    Voila ce qui arrive quand on baffoue sa religion, sa culture, ses frontieres..l`Histoire est la pour le prouver mais l`idéologie rend aveugle..
    Votre seule chance – la christianisation et le retour chez eux des autres….

  8. ouais : DEHORS!

  9. le salonbeige a fait une petite erreur de redaction, il n’y avait pas 7800 policiers mais plutot 780… j’habite lyon, et ca faisait deja beaucoup dans les rues…
    [Le chiffre de 7800 est dans l’article du Figaro en lien. MJ]

Publier une réponse