Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Lutte contre l’islamisation ou contre l’immigration ?

Jean-François Touzé, conseiller régional FN d’Ile-de-France, considère que la lutte contre l’islamisation passe d’abord par l’arrêt de l’immigration et la reconstruction nationale :

"Nul besoin de lancer chaque matin l’appel à la croisade (…) pour savoir le danger mortel que représente pour notre civilisation la montée de l’islam radical. Il suffit pour cela de regarder une mappemonde et d’y lire le potentiel de développement d’une idéologie eschatologique qui constitue une autre Internationale au moins aussi dangereuse que le fut la communiste. Sans mémoire de ce qu’il fut, oublieux de ses valeurs et de ses principes, miné par la haine de lui-même et de ce qui l’anima, l’Occident, qui n’est rien d’autre que la construction civilisationnelle de l’âme et du sang européens, se retrouve paralysé, figé en tétanie, devant le grand serpent Kala islamiste. Comme toujours, nos adversaires sont forts de nos faiblesses, dont seul un véritable réarmement moral pourra venir à bout. (…)

Il ne sert à rien de se poser la question de l’islamisation de la France. La France est une terre chrétienne. Elle le demeurera dès lors que l’Etat national aura été mis en place. Le seul combat qui vaille est donc bien celui de la reconstruction nationale. Celle-ci passe par le traitement prioritaire du problème de l’immigration et par sa résolution."

Michel Janva

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ce débat sur les liens entre l’immigration et l’islamisation devient franchement insupportable.
    S’il y a islamisation c’est parce qu’il y a sur notre territoire un grand nombre de musulmans qui entendent se constituer en société islamique à l’intérieur de la République Française.
    Ces musulmans sont majoritairement des immigrés et c’est une lapalissade de dire que l’immigration est une des causes de l’islamisation.
    Pour autant, stopper l’immigration ne supprimera pas le problème. Il restera toujours sur notre sol quelques millions de mahométans chaque jour un peu plus virulents pour imposer leurs lois.
    Il est vrai que le FN se donne pour objectif « l’inversion des flux migratoires ». Très bien ! Mais JMLP pourrait-il expliquer comment il va convaincre tous ces adorateurs du Prophète de renter chez eux. Étant entendu que pour un grand nombre d’entre eux nés en France, « chez eux » c’est « chez nous ».
    Que cela plaise ou non, la seule façon de stopper l’islamisation en cours est de mettre l’Islam hors la loi. Non pas en tant que religion mais comme une secte sanguinaire préconisant ou tolérant des pratiques criminelles condamnées par nos lois.
    Et que Marine ne vienne pas nous parler du danger de guerre civile.
    Seule une « bobo pseudo nationale » vivant dans les beaux quartiers (sur les hauteurs de Saint Cloud ?) peut ignorer qu’elle est déjà commencée.
    Soulignons que ce combat contre l’islamisation devrait être celui de toute la Chrétienté (dont se réclame beaucoup d’incroyants) et que nous restons désespérément dans l’attente de voir notre Pape Benoît en prendre la tête.

  2. Très bon commentaire de Yannis, quoiqu’un peu pessimiste… Le pape a parfaitement pris la mesure du danger que représente l’Islam. Il ne s’y trompe d’ailleurs pas en reconnaissant -du bout des lèvres certes, mais peut-il faire autrement ? – qu’il n’y a pas possibilité de dialoguer avec l’Islam au sens propre.
    Ne tombons pas dans le piège d’un découragement trop rapide !

  3. Pas d’accord avec les commentaires ci-dessus.
    La lutte contre l’islamisation est une affaire d’esprits religieux, de voix portée. L’entité politique se préoccupe elle de ses responsabiltés, donc de ses frontières, entre autre.
    La France est à la fois un groupement de terres chrétiennes, et une idée nationale, elle même catholique (royale.)
    Restaurer l’échelle nationale, c’est ramener tout cela. Fût-ce en bleu-blanc-rouge, ça ne peut plus être un conglomérat de citoyen-consommateurs anonymes désorganisés, incapable d’imaginer une différence entre un prolétaire-ouvrier chinois et un prolétaire-ouvrier français, pourtant très palpable. Bref aujourd’hui redire la France c’est avancer une responsabilité profondément catholique, à la face d’un ‘citoyénisme’ qui l’a abondonnée pour de bon depuis quelques décennies déjà. Vraiment j’applaudis ces mots :”La France est une terre chrétienne. Elle le demeurera dès lors que l’Etat national aura été mis en place.”
    Pas d’accord pour ‘interdire l’Islam’, mais reconnaître à l’église catholique sa place privilégiée dans le discour public français, évidente… Interdire la menace de mort contre quiconque se libère de l’Islam, fermement quelles que soient les réactions, serait par contre une bonne approche républiquaine et (au delà) française. Je suis sûr que l’écrasante majorité des musulmans de France eux-mêmes approuveraient, fut-ce discrètement…
    La France pleine et entière est en elle-même une insulte permanente à l’empire prolétarien, Islam prolétarien et consummérisme prolétarien. Vive la France donc ! en priorité !
    (n.b. pour moi l’Islam est une ‘méthode prolétarienne’ pour se rapprocher du vrai Dieu. A de nombreux points de vue, à commencer par le rejet du Vatican ‘en place’, et de ses filles naturelles.)

  4. J’observe le commentaire de notre ami Yannis:
    Vous reconnaissez comme “lapalissade” le fait que l’islamisation est une conséquence de l’immigration et admettez que le FN (le seul à le faire) prône non l’immigration zéro mais l’inversion des flux migratoires.
    Mais vous vous demandez “comment?”
    Eh bien! la réponse se trouve sur cette page, donnez-vous la peine de la lire: http://www.frontnational.com/doc_id_immigration.php
    Et ne me dites pas que c’est infaisable, si on arrive au pouvoir, on aura le peuple avec nous. On ne nous a pas demandé si c’était faisable quand on nous a viré d’Algérie française en 62, 1 millions de Français en quelques mois…
    En revanche, “mettre l’islam hors la loi”, là c’est moi qui vous demande comment vous ferez cela! Enlever par la force sa foi à un croyant, c’est que tentèrent de faire les Paiens aux martyrs chrétiens.
    Inutile de dire que ce modèle de méthodes m’est étranger et je ne dois pas être le seul.
    L’analyse de Jean-François Touzé, brillante comme très souvent, va à l’essentiel.
    En continuant à faire entrer chez nous des vagues de submersion immigrées, nous serons noyés dans la masse dans peu de temps; c’est déjà le cas à St Denis, à Roubaix, à Grande Scynthe, à Vaux en Velin ou à Dreux et l’on ne pourra plus revenir en arrière, c’est déjà démographiquement trop tard dans ces villes là. L’urgence est donc absolue.
    Pour combattre en revanche l’islamisation sur le plan du débat, peut-être faudrait-il commencer par sortir l’Eglise de France de la spirale descendante qui réduit la chrétienté chaque jour à une minorité toujours plus petite de notre pays; peut-être faudrait-il commencer par demander à Mgr de Berranger ou Mgr Ricard d’arrêter de nous gaver avec les “inquiétudes” des pourtant bien inefficaces mesurettes sarkoziennes sur le traitement de l’immigration…

  5. A question directe, réponse directe.
    Donc, comment mettre l’islam hors la loi?
    Rien de plus facile : il suffit d’appliquer à l’Islam le traitement appliqué aux infidèles dans les pays musulmans (à l’exception bien sûr des exécutions, tortures et autres châtiments corporels), à savoir :
    – interdiction d’imprimer, vendre et enseigner le Coran;
    – interdiction de toute pratique coranique privée ou publique;
    – expulsion de tous les imams;
    – fermeture et destruction de tous les lieux de culte et des mosquées;
    – emprisonnement ou expulsion des musulmans persistant dans des pratiques interdites ;
    – protection et assistance des immigrés désireux de s’intégrer.
    En bref il ne s’agit pas de persécuter ni de convertir de force les mahométans mais de faire en sorte qu’ils n’aient d’autre solution que d’aller librement poursuivre « leurs dévotions » en terre d’Islam
    Je ne doute pas que ce “programme” fera hurler toutes les bonnes âmes qui n’ont rien compris à l’abomination de l’islam et sont prêtes à toutes les bassesses au service de « nos frères musulmans ».
    Vous me permettrez à mon tour de m’indigner que l’on puisse compare les martyrs d’une religion qui n’a jamais prêché que l’amour et la paix à des mahométans qui n’ont jamais su s’imposer que par le fer et le sang.
    Quand aux millions de rapatriés d’Algérie, il faut rappeler qu’ils ont eu à choisir entre la valise et le cercueil et qu’ils n’ont dû leur salut qu’à une fuite précipitée. Quelle que soit mon aversion pour l’Islam, je ne préconiserai jamais d’imposer un tel choix à des malheureux conditionnés par une religion aussi absurde que rétrograde et menacés par des imams fanatiques. Je suis d’ailleurs très étonné que ce type de solution puisse être envisagé froidement par le FN.
    Enfin j’admets sans réserve que les écrites de Jean-François Touzé, que je lis régulièrement, sont toujours d’une grande qualité. Pour autant je ne peux que déplorer une absence totale de critique constructive des nouvelles positions du FN. Je déplore également sa croyance quasi religieuse en l’émergence d’un tsunami politique portant de JMLP au second tour.
    Dernier points : d’une part je n’éprouve aucune haine pour les musulmans mais un immense dégoût pour l’Islam et les imams qui les asservissent. ; d’autre part je ne suis pas un ennemi du FN mais un pas encore ex-électeur qui se désespère de le voir s’enfoncer dans des errements idéologiques qui ne peuvent que le mener à l’échec.

  6. “Quand aux millions de rapatriés d’Algérie, il faut rappeler qu’ils ont eu à choisir entre la valise et le cercueil et qu’ils n’ont dû leur salut qu’à une fuite précipitée. Quelle que soit mon aversion pour l’Islam, je ne préconiserai jamais d’imposer un tel choix à des malheureux conditionnés par une religion aussi absurde que rétrograde et menacés par des imams fanatiques. Je suis d’ailleurs très étonné que ce type de solution puisse être envisagé froidement par le FN.”
    J’espère que vous plaisantez: c’est au FN que se trouve la plus grosse concentration de pieds-noirs, vous n’êtes pas sans l’ignorer!
    Si j’ai écrit: “On ne nous a pas demandé si c’était faisable quand on nous a viré d’Algérie française en 62, 1 millions de Français en quelques mois…” c’est évidemment pour signifier que personne n’a bronché pour rapatrier 1 million de Français dans des conditions atroces, alors qu’on ne vienne pas nous donner des leçons quant à inverser les flux migratoires. Et fils de pieds-noirs, je sais de quoi je parle.
    Pour le reste, “destruction des mosquées”, “expulsion des imams”, “emprisonnement des musulmans”…cela est assez choquant et l’expérience prouve que c’est le meilleur moyen d’unifier l’ennemi contre vous (voir l’Irak!). Je préfère me battre face à face et sabre au clair, pas en interdisant de penser ni de croire, fusse au Coran.
    Nos royaumes francs de Terre Sainte n’avaient d’ailleurs jamais commis l’erreur funeste d’enlever aux Musulmans leurs propres traditions sans quoi ils n’auraient jamais tenus 2 siècles héroiques à 1 contre 30.

  7. “Il ne sert à rien de se poser la question de l’islamisation de la France. La France est une terre chrétienne.” Et pour combien de temps encore ?”. Monsieur Touzé semble ignorer qu’en 2003, les enfants baptisés représentaient moins de 30% de leur classe d’âge. Et les mahométants combien sont-ils dans les maternité ?S’ils sont 15% ce qui semble un chiffre minimum, il y a aujord’hui 2 petits chrétiens pour un petit musulman. S’ils sont 20 % on est déjà dans un rapport de 1,5. A quand l’égalité 25/25%?
    2010? 2015? Encore une fois le FN en reste à son vieux discours anti-immigration des années 1980, sans voir d’où vient la menace.
    Moi je suis à 100% favorable à l’immigration polonaise (il y a 18% de chômeurs dans ce pays et ils souhaitent tous travailler, eux!), slovaque, hongroise (sauf lorsqu’il s’agit de Sarkhozy), portugaise, espagnole, bulgare, roumaine, moldave,ukrainienne,britannique, irlandaise, flamande,italienne,etc

  8. Vapincum, quand nous parlons d’immigration-invasion, nous parlons EVIDEMMENT de l’immigration extra-européenne, c’est-à-dire inassimilable lorsqu’elle débarque en masse comme c’est le cas.
    Evidemment, nous n’avons strictement rien, au contraire, contre les Européens! je suis d’origine italienne, des tas de frontistes pieds-noirs sont d’origine espagnole et dans le Nord les Polonais sont très nombreux chez nous, au point que le leader de la fédération FN du Nord-Hainaut est l’un d’entre eux, l’excellent Dominique Slabolepzsy.
    Remettez donc à jour vos docus sur l’immigration vue par le FN cher Vapincum.
    Et perso, je suis assez pour un renouvèlement dynamisant des pays ayant gardé un ancrage traditionnel fort (Pologne, Irlande, etc) avec lesquels nous avons de toutes façons un fond culturel et religieux largement commun.

  9. Ce n’est pas l’immigration qui pose question, la France et l’Europe ont toujours eues besoin et auront toujours besoin
    de l’apport de population étrangère ne serai-ce que pour assurer le remplacement de leur
    population vieillissante. Le plus grand problème pour l’Europe est culturel et identitaire.
    Il est temps de transgresser la police de la pensée, de parler franc, et de placer des mots justes devant les vrais solutions politiques.
    Il n’est plus temps comme le dit Nicolas Sarkosy de nouer le dialogue avec le courant radical de l’islam français , il faut le refuser , tous ceux qui se réclament de cette idéologie doivent être déchus de la nationalité et reconduit à la frontière car ils se déclarent ouvertement nos ennemis.
    La première étape est de stopper l’immigration à obédience musulmane et d’affirmer notre laïcité, Il suffit de regarder autour de soi pour voir que l’invasion démographique est en place. Mark Steyn dans son livre «America alone », aborde longuement ce qu’il appelle «les forces supérieures en jeu dans le monde développé qui ont affaibli l’Europe au point de l’empêcher de résister à son implacable transformation en «Eurabia»…”La population héritière de l’Europe est déjà dans la place et la seule question est de savoir à quel point le transfert de propriété sera sanglant.”
    ckcnet

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services