Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Lutte contre la pornographie : état des lieux et plan d’action

Partager cet article

7 commentaires

  1. Il n’y a qu’un moyen, selon moi, pour ramener la pornographie au niveau de quelques magasins “spécialisés”…
    Il faut frapper au porte-monnaie ! Une taxation progressive et ciblée sur tous les “produits” X (j’entends par là principalement les DVD et sites porno sur internet) !
    Alors désolé pour les nostalgiques de Brigitte Lahaie ou les fans des stars du X aujourd’hui, mais la pornographie n’apporte rien d’utile à une nation…
    Elle rend plutôt un certain nombre de gens “accros” (c’est comme une drogue), et cela remplit les poches de quelques petits malins sans scrupules…
    Je crois que c’est Soljénytsine qui disait : “On tient mieux en laisse une nation par la pornographie que par des miradors”…

  2. Je ne suis pas contre la lutte contre la pornographie, mais il faut être conscient que cela peut conduire à une telle censure sur internet que nous pourrions perdre notre seul espace de liberté encore existant.

  3. Remarquable ! c’est vraiment encourageant de voir que des personnes comme monsieur Billot de Lochner s’engagent et se mobilisent pour sauver la jeunesse française.
    je vais lire ce livre.
    merci au Salon Beige de nous permettre de découvrir de telles initiatives

  4. Tous les produits X doivent être considérés comme des produits de luxe, et assujettis à une TVA au taux de 33,33 %; cela n’entraîne aucune censure et rapporte de l’argent aux finances publiques (comme le tabac, l’alcool, les courses et autres jeux de hasard).

  5. La solution pour bloquer l’accès à la pornographie aux enfants sur Internet existe. Il faut rendre absolument obligatoire l’ajout d’une extension de domaine en XXX à tous les sites proposant du contenu pornographique, qu’ils soient gratuits ou payants. Et obliger tous les fournisseurs d’accès à proposer en option de désactiver l’accès à ce domaine XXX, ce qui permettrait aux parents (qui payent les abonnements aux fournisseurs d’accès) d’empêcher leurs enfants d’y accéder, quel que soit le terminal utilisé.
    C’est techniquement très faisable, ça marche bien pour les contenus pédophiles ou terroristes qui n’existent que clandestinement sur le Darkweb et ne sont pas à portée de souris des enfants. Mais cela doit nécessairement reposer sur une volonté politique mondiale, des lois et des accords internationaux.

  6. Il y a la pornographie identifiable: revues, sites internets “adultes”, etc.
    Mais aussi beaucoup de choses non étiquetables: les enfants et ados se retrouvent (ou tombent sur des adultes qui se font passer pour des gamins ou gamines) sur des sites de chat vidéo. Striptease en ligne, défis sexuels, inceste, homosexualité, zoophilie.
    L’affaire est compliquée.
    Une vraie surveillance de chaque ordinateur ou appareil connecté est nécessaire pour cadrer les jeunes (et les moins jeunes d’ailleurs, dès qu’ils sont dépendants).
    Il y a des solutions comme Covenant Eyes.

  7. Bonnes initiatives, Monsieur!
    Il faut protéger l’innocence des enfants et des ados…
    Effectivement, il faut dénoncer mais pas seulement : il convient d’expliquer et aussi d’enseigner par le haut, si je puis dire ainsi.
    Il faut aussi montrer la beauté du corps qui ne doit pas être dévoyé car précieux et unique… Il faut oser parler du plaisir des sens et expliquer que s’il n’y a pas d’amour et de respect de soi et de l’autre, le plaisir est éphémère dans le temps et perd de son attrait.
    Excusez-moi de parler de manière concrète mais je crois que l’on peut en parler tout en restant sobre et surtout pas vulgaire. Il faut aussi dire que c’est un cadeau que l’on se fait l’un à l’autre et qu’en ce sens il est précieux et doit toujours être magnifié.
    Il faut aussi resituer cette réalité dans le domaine de l’intime et de la vie privé car nous sommes salis et submergés par les images pornographiques, y compris dans la publicité…
    De fait, il est important de dire aux enfants et ados qu’il y a une limite à ne pas franchir afin de ne pas sombrer dans la confusion. Et leur expliquer que nous devons protéger notre intimité.
    Bref, il y a beaucoup de choses à faire aussi dans ce domaine qui touche à l’éducation des personnes pour une meilleure relation à soi et à l’autre… Une éducation des êtres dans leur globalité.
    Ne jamais dissocier corps, âme et esprit.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services