Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’unité politique de Villepin

Lors d’une conférence de presse, abordant le sujet de la crise au Liban, le Premier ministre a déclaré :

"J’ai eu l’occasion de présenter la position française à l’ensemble des formations politiques la semaine dernière. Je me réjouis de constater l’unité de vue, le très large consensus qui s’est exprimé à cette occasion. Elle est un atout pour notre pays dans sa volonté de participer pleinement à la définition d’une solution diplomatique à la crise. Je suis naturellement disposé à apporter à ces formations politiques, régulièrement, les éléments d’information nécessaires. Nous avons besoin de cette unité nationale qui renforce la voix et la capacité de la France sur la scène internationale."

Jean-Marie Le Pen ne l’entend pas de cette oreille, et pour cause, Dominique de Villepin n’a pas l’air de considérer le Front National comme une "formation politique" puisqu’il l’a tout bonnement ignoré :

"C’est tout à fait abusivement que vous avez fait état de "large consensus" et "d’union nationale" […]. Vous n’aviez pas jugé utile d’inviter le Front National […]. Comme l’âne de Buridan, vous êtes aujourd’hui incapable de choisir entre Israël et le Liban, bien que vous déclariez ami de toujours de ce malheureux pays, auquel vous n’offrez que des couloirs humanitaires et l’exode de nos ressortissants. Impuissance, verbiage, hypocrisie semblent être les fondements de l’action internationale, d’une France, dépouillée de sa souveraineté."

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. je ne sais pas si on doit choisir entre le Liban et Israel car les deux ne sont pas incompatibles mais il faut, à mon sens choisir entre un Hezbollah armé et belliqueux et un Liban libre et souverain .

  2. L’attitude de Villepin est conforme à celle de la classe politique française depuis plusieurs décennies. Elle n’en est pas moins lamentable.

  3. Le Pen a bien parlé. Les communiqués du FN sont nombreux et en général très bien. Presque toujours, même.
    Je suppose que l’homme Villepin s’est comme tous et toutes replié vers ‘les partis de gouvernement’, comme ils disent trop souvent à mon gré, ceux présent, avec un groupe par exemple, à l’assemblée nationale. L’hypocrisie standard qui permet d’exclure le FN. Il y aurait de quoi raler mais tout ceci m’inquiète, comme déjà dit. On refuse au FN le droit de se présenter, petit à petit, mais sûrement et sans faille, faire que dans quelque mois quand l’interdiction tombera il y ait déjà dans les têtes ce “ah ben oui ben fallait s’y attendre”, merci les flash mauves et les ‘Hautes Autorités’ etc. On refuse à un parti tout à fait crédible et challenger, sa place de postulant loisible. Ce serait un coup d’état, pas moins.
    Vous croyez que je fébrile afabule ? Non seulement ça a été le cas aux dernières élections en date (JMLP), et je vous laisse faire le décompte de toutes ces brimades et injections, attaques petites et grandes par le menu, durables ou ‘accidentelles’, mais vous invite à simplement regarder l’heure actuelle dans l’Espagne de Zapattero.
    Croyez que la hideuse reste inactive chez nous ?, que ça attaque rouge outre-Pyrénées et qu’ici, rien ? On nous prépare ici, en couple, un coup d’état anti-Le Pen et des combats de rues entre ‘faschites’ et ‘djeunz’. Les têtes pensantes bien au chaud appelant bien sûr les ‘djeunz’ à en finir, par tous les moyens médiatiques et para-médiatiques (‘habillages’ des bandes annoces, couleurs, rythmes, messages et (surtout) ‘impressions’ diverses,) le tout avec dérive progressive évidente vers des émeutes de ‘noirs et d’arabes’ généralisées, avec prise en main de la répression ‘ciblée’ par vous-savez-qui, au choix des ‘deux camps’, mais pas après les avoir utilisés et dirigés le plus possible et à fond. Quand on relis les manoeuvres justement, des ces ‘gueux’ (importés eux aussi, à Paris début 1789) durant les premiers mois et années de la Révolution française, par cynisimes et incitations jusqu’à les habiller (des bandits siciliens, ‘provenceaux’) en maraîchaires en colère pour marcher sur Versailles tenter un premier assassinat par ‘le Peuple en colère’, et ce n’est qu’un p’tit exemple, ça fait peur. Il n’y a pas que les hideux espagnols à l’oeuvre en ce moment, il y a les hideux français aussi, qui non seulement ne veulent point voir le FN se présenter aux votes ‘ces années-ci’ mais ‘oeuvrent’, à Paris aussi, à leur révolution de contrôle utopique et gangster.
    Notre Villepin dispose néanmoins d’un consensus plâtrier derrière lui, et qui sait, avec les dernières ardeurs d’un Chirac revigoré ‘lepéniste’ sur le tard, un coup d’image à tenter pile poil à 10 mois des élections, allez savoir ce qu’ils vont nous sortir cet été…

  4. Une fois encore, Jea n Marie Le Pen a remis les pendules à l’heure et il me semble qu’il jugr les gesticulations des Villepin, Fouste-Blaey, alliott-Matie à leur jusie valeur.
    Quznt au lobby “qui n’existe pas”, j’entends qu’il ne perd pas, en ce moment, une occasion de s’exprimer.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services