Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

L’unité politique passe par la conversion

Isidore Benoît XVI a consacré la catéchèse de l’audience générale à Isidore de Séville (560-636), défini en 653 par le concile de Tolède comme "la gloire de l’Eglise catholique". Ce Docteur de l’Eglise

"était plein d’enthousiasme apostolique en contribuant à former un peuple qui retrouvait enfin son unité politique et religieuse grâce à la conversion [au catholicisme du prince Erménegilde]."

Ce qui était admirable chez saint Isidore, c’était

"son attention à ne rien négliger de ce que l’expérience humaine avait pu produire dans l’histoire de son pays comme du monde…, à ne rien perdre de ce qui avait été acquis dans l’antiquité, qu’elle fusse païenne, juive ou chrétienne".

Avec un réalisme de grand pasteur, Isidore de Séville a proposé une synthèse de la vie contemplative et de la vie active à l’exemple du Christ qui "se consacrait le jour à faire des miracles en ville et se retirait en prière de nuit sur une montagne". Il a montré comment aimer Dieu dans la contemplation et comment aimer le prochain dans l’action.

"Cette leçon, le grand évêque de Séville, la donne aux chrétiens d’aujourd’hui, appelés à témoigner du Christ en cette aube de millénaire".

Saint Isidore de Séville est le patron des internautes.

Michel Janva

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services