Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

L’union impie de la grande technologie et du libéralisme est maintenant plus puissante que le président des États-Unis

L’union impie de la grande technologie et du libéralisme est maintenant plus puissante que le président des États-Unis

Brian S. Brown dénonce sur IFAMNews l’hypocrisie de la gauche suite à l’envahissement du Capitole :

[…] Le deux poids deux mesures par lequel les libéraux utilisent l’émeute du Capitole ne peut pas être plus clair au vu de leur réaction très différente lorsque Antifa et le BLM brûlaient nos villes. Les médias ont déclaré que ces émeutes étaient « pacifiques » et les politiciens de gauche n’ont pratiquement rien dit pour exiger que les participants soient tenus responsables. On ne parle donc pas d’insurrection.

Énoncer de telles vérités n’est pas du « whataboutisme » : c’est simplement reconnaître et dénoncer l’hypocrisie manifeste de l’establishment libéral.

Pour ceux qui sont à gauche politiquement : moi, et d’autres conservateurs, savons que la violence, le désordre et la violation des lois sont le mal. Nous avons constamment condamné tout cela. Nous espérons que vous ferez de même.

Au lieu de cela, vous faites maintenant semblant d’occuper une position morale élevée et exigez la destitution du président Trump par le biais d’une mise en accusation ou de l’invocation du 25e amendement pour tenter d’écraser un homme que vous détestez manifestement.

C’est écoeurant.

Je condamne également les commentaires du président élu Joe Biden et du vice-président élu Kamala Harris à la suite de cet événement. Biden et Harris se sont présentés aux élections pour se démarquer du président et ont promis de rassembler une nation divisée. Au lieu de cela, ils divisent encore plus le pays, en introduisant des questions raciales dans la discussion sur ce qui s’est passé mercredi. Il y avait des émeutiers noirs qui prenaient d’assaut le Capitole ; il y avait des officiers blancs qui cherchaient à les arrêter. Introduire la race dans ce débat est mal, et méprisable.

L’Amérique est dans une situation difficile.

Nous sommes une nation divisée. Les fausses visions d’unité qu’offrent Joe Biden et Kamala Harris sont aussi dommageables que de renoncer à tout espoir de retrouver une certaine confiance sociale partagée.

Ceux d’entre nous qui rejettent le libéralisme continueront également à rejeter une unité qui exige que nous rejetions nos croyances. Car c’est l’unité du totalitarisme. C’est l’unité de la conversion forcée. Bien qu’entourée de jolis mots, cette forme d’unité, nous n’accepterons jamais. Nous n’abandonnerons jamais la vérité pour nous conformer à la fausse vision gauchiste de la vie, de Dieu, de l’homme et du pays.

Le seul type d’unité que nous soutenons résulte d’une sobre reconnaissance de nos différences politiques, associée à un profond respect de la dignité de chaque personne.

Une dernière réflexion.

Le fait que Facebook et Twitter croient maintenant qu’ils ont le droit de faire taire le leader du monde libre – avec le soutien quasi unanime de la gauche – prouve ce que certains d’entre nous disent depuis longtemps. L’union impie de la grande technologie et du libéralisme est maintenant plus puissante que le président des États-Unis. Je conseillerais aux vrais libéraux de faire très attention à ce qu’ils soutiennent. Il se peut qu’à un moment donné, leurs points de vue soient divergents et que les mécanismes de contrôle fonctionnent dans une direction très différente.

La réglementation du nouveau monopole de pouvoir des médias sociaux et des entreprises technologiques est absolument essentielle si nous voulons être une nation qui valorise et vit réellement la liberté d’expression et d’association.

Celui qui décide qui est autorisé à parler est plus puissant que celui qui souhaite parler. Et en ce moment même, Mark Zuckerberg et Jack Dorsey sont en train de devenir les maîtres du monde.

Si nos nouveaux maîtres de la technologie peuvent faire taire un président avec lequel ils ne sont pas d’accord, ils peuvent faire taire pratiquement n’importe qui.

Pour nos amis du monde entier qui défendent la foi, la famille et la liberté, je me rends compte que vos médias donnent une fausse image des conservateurs aux États-Unis. Je me rends compte que vous vous sentez peut-être désespéré quant à ce que nous pouvons faire pour corriger cette image.

Je n’ai pas de réponses faciles. Mais je sais ceci. Nous méprisons les attaques contre notre police, nous méprisons l’attaque contre notre Capitole, nous défendons Dieu, la famille, le pays, la liberté ordonnée. Ne laissez pas nos adversaires nous définir. Nous défendons la vérité, nous défendons la beauté, nous défendons l’amour.

N’abandonnez jamais, ne cédez jamais, n’acceptez jamais le faux portrait que les élites mondiales dressent sur nous.

Je termine en invitant à la prière toutes les personnes de bonne volonté qui craignent Dieu. Prions pour le président et son administration, le président et le vice-président entrants et leur administration, nos chers institutions, et pour nous-mêmes et nos familles. Unissons-nous comme jamais auparavant pour préserver nos valeurs, nos croyances et notre mode de vie.

Partager cet article

14 commentaires

  1. Ils se révèlent et c’était le but recherché !
    Le monde entier peut voir la valeur des politiciens corrompus, des GAFA corrompus, de la presse corrompue autant en Europe qu’aux USA, des financiers corrompus etc.

    Priez car Trump est debout avec son armée devant les murs de jéricho qui se lézardent !

  2. Ce qui m’a marqué socialement ces dernières années, c’est de voir tous ces chrétiens qui prenaient leurs distances quand ils découvraient mon soutien à Trump : avant la distanciation physique de ces derniers mois, la distanciation sociale. Ces chrétiens pro-vie avaient peur d’être assimilés à Trump… Plusieurs amis ont choisi de m’éviter sur Facebook ! Et dans mon église, on a pu m’accuser d’avoir proféré des propos racistes, sans dire lesquels ni qui était témoin, en se fondant juste sur l’idée que si j’étais pro-Trump, une telle accusation ne pouvait qu’être crédible ! Mais je m’en moque, j’ai encore ce qu’il faut pour être un homme, j’assume mes idées !
    Le monde, et même chez les chrétiens, est fait de lâchetés !

    • Un conseil, changez vite d’église et de fidèles. Vous devez en avoir autour de vous avec de saintes messes et non des « célébrations eucharistiques » et avec des fidèles avec lesquels vous serez en harmonie d’idées et que vous aurez plaisir à retrouver chaque dimanche.

      • Je ne vois pas ce que le lieu où l’on va à la messe change les choses car nous sommes tous pécheurs… comment pourriez-vous vous croire plus saint sous prétexte que vous écoutez la messe traditionnelle? Je ne vois pas le rapport!

        Par ailleurs, il est vrai que certains chrétiens sont curieux car il ne nous semble pas très chrétien de nous écarter des autres à cause de leurs opinions, et je connais des personnes qui ont été tellement gênées de cette manière d’êtres qu’elles se sont éloignées de l’église… Nous avons tendance à rester entre nous, comme un petit club de gens bien, quelle qu’en soit la raison…

  3. L’heure du boycott a sonné. Fini les complaisances.
    Parents, dites à vos jeunes qu’ils se doivent d’opérer des choix cohérents, quand bien même le confort apparent est moindre.
    On se peut pas dénoncer la Bête en s’asseyant sur ses genoux.

    Relisez cet édito d’Adelaïde Pouchol dans l’Homme Nouveau:
    https://www.hommenouveau.fr/2581/editorial/ben-oui–mais-c-est-pratique.htm

    « Pratique : le mot sonne comme l’ultime justification. Le pratique s’impose à nous, malgré nous, un peu comme le sens de l’Histoire ou du progrès. Ce sont les nouvelles forces du monde moderne.

    Les réseaux sociaux sont l’antre du voyeurisme, des commentaires épidermiques et de la pensée calibrée à 240 caractères, ils alimentent les portefeuilles de géants du Web et utilisent nos données pour nourrir et développer l’intelligence artificielle… Mais c’est pratique pour retrouver des amis, trouver des infos, organiser des évènements.
    […]
    Le dictionnaire nous indique que ce qui est pratique est ce « qui offre le plus de possibilités à quelqu’un, particulièrement sur le plan de l’action ». Bref, ce qui nous permet d’agir mieux, plus vite, plus efficacement. Mais à quoi consacrons-nous le temps que nous avons gagné ? Peut-être faut-il commencer à nous interroger si le temps que nous gagnons grâce à Facebook nous permet de passer plus de temps sur Facebook.

    Enfin, la facilité qu’il y a ou non à poser un acte est-elle, en définitive, un juste critère de discernement ? Une chose devient-elle bonne parce qu’elle est pratique ?

    Il faudra bien nous y résoudre, être humain n’est définitivement pas pratique. Et de toutes les vertus qu’il nous faut cultiver, la moins commode est très certainement la charité. Mais si le Christ avait déclaré qu’être crucifié n’était pas pratique et qu’Il ne prendrait donc pas la peine de venir nous sauver, avouons que nous serions bien embêtés. « 

    • Tout cela n’est qu’une histoire de Face ou de gazouillis. Personnellement je n’utilise aucun de ces réseaux et j’arrive à survivre.
      Ceci dit, il semblerait que tous les partisans de Trump aient décidé de se retrouver sur le réseau Parler qui n’a pas de modérateur et qui réunit tous ceux qui sont ou pourraient être censurés, donc en un mot les gens de droite. Eh bien figurez-vous que Google et Apple ont intimé ce réseau de mettre en place un modérateur sous peine d’être déréférencé sous 24 h de leur boutique.
      https://www.numerama.com/tech/681344-google-et-apple-exige-que-le-reseau-social-parler-modere-ses-contenus-sous-peine-dexclusion.html
      Dépêchez-vous de le télécharger si vous êtes un accro de ces réseaux, la dictature mondiale est en marche !

      • @Collapsus
        Ils n’auront même pas attendu 24 heures. Parler est déréférencé sur Google store que sur Apple store…
        À l’heure où je rédige ce commentaire, il ne semble plus possible de trouver la possibilité de télécharger cette application.
        La dictature de la pensée unique accélère sa mise en place, maintenant qu’elle semble avoir éliminé le Président Trump.

  4. Je suis bien d’accord que le pble de compréhension de Donald J Trump est énorme ici en France !
    Pourquoi ? Parce qu’on écoute la propagande. On ne le connait pas ici en France, on ne connait pas son parcours personnel et son engagement pour l’élection de 2016…
    Il a été appelé par les Patriotes américains et finit son mandat comme l’homme le plus aimé du pays !!!
    Souhaitons-lui un bon prochain mandat. Ca va aller dans la douleur pour le pays (et le monde), mais ne soyons pas défaitistes.
    Donald est une bonne personne ! ‘appreciate !’

    • Mais je ne comprends pas il a dit qu’ilavait perdu, a-t-il perdu réellement?

      • Non, il n’a jamais dit avoir perdu, mais accepter le résultat (vu qu’il y est forcé).

        • Mais comme il ne veut pas abandonner son pays, il passera outre. Les arrestations ont commencé : pilosi aurait été arrêtée à la frontiere , le pape samedi , blackout dans la cité du Vatican . Trump est …sous la montagne du norad , il commande toutes les actions de ce site. Référence : qactus.

          • Non, il faut savoir lire Qactus, tu le fais littéralement sans la compréhension…

            Il faut connaitre DJT et son art de la guerre (Sun Tzu), sinon on se laisse embarquer sur des folies. L Wood, S Powell, Gal Flynn, M Pence, J Radcliffe, etc… il faut savoir le rôle qu’ils jouent dans cette équipe Trump. Sinon, c’est pas la peine.

            Enfin, rassurons-nous, ce n’est pas fini, attendez un peu…

  5. Pour échapper au totalitarisme d’extrême gauche GAFA
    et installer l’appli Parler sur téléphone intelligent,
    il suffit d’installer d’abord Aptoide (https://fr.aptoide.com/), puis Parler
    (en donnant les autorisations)

  6. On a les mêmes en France : Macron a été élu ex nihilo simplement parce qu’il était le candidat des médias.

Publier une réponse