Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

L’union fait la force

De Henri Hude dans La Nef :

"[…] Comment gagner ? En étant les plus forts et c’est l’union qui fait la force. Union entre nous. Union avec d’autres que nous. Et
donc d’abord, il faut nous réunir tous entre nous, alors
qu’actuellement trop veulent passer pour les héros, les martyrs et les
saint(e)s, en coupant la tête des autres. Rassembler tous les talents,
avoir l’humilité de promouvoir les meilleurs, non les plus ambitieux, ou
les plus stylés, ou les mieux nés, cesser de rogner tout ce qui
déborde, cesser de s’enfermer dans son petit monde, cesser de préférer
chacun être le premier dans une équipe qui perd, que le énième dans une
équipe qui gagne.

Nous avons perdu le combat de la loi Taubira,
tout simplement parce que nous n’étions pas les plus forts. Et nous
étions faibles parce que nous étions seuls, tout comme sont seuls les
entrepreneurs, ou les classes laborieuses privées de travail productif
et d’avenir. À la veille des prochains combats, n’y a-t-il rien de
changé aux rapports de forces ? Non ? Dans ce cas, nous sommes certains
de les perdre. Cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas les livrer,
mais que nous avons le devoir de les livrer autrement, et que si nous ne
changeons pas, si nous n’adoptons pas enfin une stratégie gagnante,
nous serons responsables des défaites futures. Si nous voulons vraiment
gagner, si nous voulons sincèrement gagner, que devons-nous faire ?
Devenir les plus forts ! Mais comment ? En nous réunissant et en passant
des alliances.

Même rassemblés à 100 %, nous n’atteignons pas la
masse critique. Si nous voulons gagner, il faut unir notre masse à
d’autres masses écrasées par la même nomenklatura française, unie, elle,
par ses intérêts égoïstes et son idéologie libérale-libertaire
. Nos
alliés potentiels, encore une fois, ce sont les classes laborieuses, qui
ont zéro avenir économique sous le régime présent. Ce sont les
entrepreneurs écrasés
par la fiscalité, l’autoritarisme et les
privilèges de la nomenklatura. […]"

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. Entièrement d’accord. Point faible actuel de l’approche Barjot ((trop libertaire) et LMPT (trop libérale) aussi

  2. Par quel tour de passe-passe intellectuel peut-on concevoir que des entrepreneurs seraient écrasés par la fiscalité, l’autoritarisme et des privilèges d’une nomenklatura dont l’idéologie serait “libérale-libertaire”? Alors que la doctrine dont les libéraux se réclament consiste justement à se libérer le plus possible de toute fiscalité, autoritarisme et autres privilèges?
    Revenons sur cette idéologie soit-disant libérale-libertaire. “Libérale-libertaire”?! Voilà comment on joue avec les mots et comment on leur fait dire ce que l’on a envie de leur faire dire. Exactement comme “catho-facho”, l’autre association frauduleuse de notions étrangères l’une de l’autre dont il est parfois fait usage.
    L’on voit ainsi combien l’utilisation de certaines méthodes sémantiques peut avoir quelque chose de parfaitement malhonnête, mais aussi stratégiquement suicidaire si l’on se pique de suivre chef Henri Hude qui se trompe aussi lourdement d’ennemi.

  3. Il faut trouver une quête commune qui rassemble.
    Le référendum d’initiative citoyenne, ou RIC.
    Je préfère l’assemblée constituante tirée au sort mais c’est trop original pour nos esprits étroits. c’est comme un accomodement raisonnable.
    On voit qu’une certaine homogénéité est nécessaire pour vivre en communauté et que trop de diversité tue, comme trop d’immigration, entre autre.
    Le-Message – En conclusion comment imposer l’écriture d’une nouvelle constitution pour instituer une vraie démocratie ?
    1. Dans le cadre des institutions : par l’élection d’un candidat à la présidence dont le seul programme serait d’initier le changement de constitution, en respectant les grands principes démocratique (ceux qui protègent les citoyens), et de partir ensuite.
    2. Hors du cadre des institutions : par la pression populaire, la mobilisation du nombre autour de cette demande.
    Dans les deux cas, une première étape pédagogique est indispensable. Le problème de l’élection et la centralité du tirage au sort en démocratie doivent être enseignés (ne comptez ni sur les élus, ni sur les médias pour le faire !). Chacun peut et doit comprendre la cause du problème, c’est pourquoi vous devez à votre tour faire passer Le Message, le faire comprendre, débattre, et surtout convaincre autour de vous d’en faire autant pour que le virus de la démocratie se propage.
    Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir.
    – Ce message s’il rassemble des millions de personnes derrière lui peut tout changer :
    – Parce qu’il peut être compris par tous (si vous leur expliquez)
    – Parce qu’il s’attaque à la cause de tous les problèmes
    – Parce qu’il ne défend les intérêts de personne en particulier, donc de tous.
    Et surtout, vous l’avez maintenant compris, la seule possibilité de changement c’est de sortir d’un cadre institutionnel qui organise l’impuissance du peuple.
    La plus grande qualité de ce message est peut être aussi son défaut : il est original. Il contredit des évidences ancrées en nous par toute notre éducation (mythe de l’élection, oubli du tirage au sort, sens du mot démocratie) et sera donc refusé par certains par simple réflexe. Conférences d’Etienne Chouard pour plus d’explications.
    sans être aussi radical un RIC raisonnable serait déjà un grand pas.
    « La » solution ? Le référendum d’initiative populaire :24/09/13 Vanneste bit.ly/19BQwwu
    Le référendum d’initiative populaire : un objectif essentiel. 23/09/13 Guillard bit.ly/18C2Xvp

  4. Et oui l Union fait la force, Bon commentaire , Les Francais pour une France forte reveillez vous , ne vous laissez pas endormir et manipuler

  5. Enfin! La vérité: reconstituer la nation et unir les forces pour se préparer au pire ou…au meilleur.
    Il existe des conversations pour ce faire, si chacun s’ouvre et qu’une sorte de “constitution du peuple de France” est rédigée en termes clairs, en peu d’article, et sur la base de la liberté, alors les partis institutionnels auront du souci à se faire.

  6. Au 16ème siècle, pendant la période Sengoku (戦国時代), le Japon était en guerre. Mori Motonari, le seigneur de la province de Chugoku, laissa derrière lui l’histoire des ≪Trois flèches≫.
    Alors très malade, Motonari convoqua ses trois fils et leur remit à chacun une flèche. Il leur ordonna: “Essayez de briser ces flèches”. Les fils parvinrent facilement à briser chacune de leur flèche. Puis il leur passa trois flèches, et leur dit d’essayer de briser toutes les flèches à la fois.
    Cependant aucun des fils ne réussit à le faire.
    Motonari leur expliqua « Une flèche seule est faible mais trois flèches mises ensemble deviennent robustes ». C’est de cette façon qu’il appela les trois frères à rester unis.

  7. 17 000 mercis pour cette contribution qui est à l’origine de celle-ci :
    “La question politique pour les Français patriotes est-elle désormais : » quelle est la masse critique nécessaire pour renverser le système »” ?
    http://cril17.info/

  8. Depuis quand avons-nous perdu ? Pas étonné d’une telle position de la part de l’apôtre de la phyllia… Seul vaut le combat pour la vérité. Et ce combat impose de se garder des compromis délétères. La sagesse populaire affirmait jadis que pour manger avec le diable il faut une longue cuiller. Alors se rassembler pourquoi pas. Se dissoudre dans la tiédeur ambiante, non ! Ce ne sont pas de grands rassemblements qui agissent aujourd’hui, mais quelques poignées de veilleurs debout, ou à genoux…, ce qui est encore mieux !

  9. A moins d’une intervention miraculeuse, le seul moyen de changer de gouvernement, c’est les élections, le reste est romantisme…

  10. Eric Brunet qui ne dit pas que des sottises sur RMC pense qu’en 2017 on va réélire les mêmes, que les Français auront déjà oublié leur révolte actuelle.
    Il y a seulement une condition : une reprise économique un an avant.
    On ne la voit pas du tout étant donné que la politique ne va pas changer.

  11. L’histoire des 3 flèches n’est que la transposition orientale d’une fable d’Ésope reprise par la Fontaine, Le vieillard et ses enfants. Et, pour la petite histoire, trois flèches ou trois dards reliés entre eux c’est un faisceau, d’où le terme fascisme.

  12. vision purement humaine… et les forces divines alors ? Si nous n’avons pas gagné EN APPARENCE c’est parce que Dieu ne le voulait pas.
    En vérité la défaite contre la loi Taubira était une CERTITUDE. Mais une France s’est réveillée. C’est là notre victoire, bien plus importante qu’une histoire de “mariages homos” qui seront au final peu nombreux… Quitte à choisir, je préfère cete victoire-là !! Les fruits de cette victoire se verront bientôt, aux élections bien sûr mais pas seulement…. Il faut attendre encore et se battre. Mais la victoire sera alors éclatante, visible…

  13. BRAVO A TOUS !!
    Mais on fait quoi ? qui va nous fédérer ?
    comment réunir les royalistes, les effectifs du FN, du MPF du PdF, de la Ligue du Sud, des IDENTITAIRES, et j’en passe…
    Ils ne veulent tellement rien à voir les uns avec les autres…
    Qui sera le tribun qui saura nous rassembler ?
    et c’est là, qu’il faut compter sur la Puissance Divine, en priant pour avoir ce chef. Prions bien pour la France, en ce mois du Rosaire. la Sainte Vierge nous l’a promis, “Rien ne résistera au Rosaire”.
    Pax

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services