Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

L’Union européenne est un système antidémocratique

L'eurodéputé britannique Nigel Farage, président du parti anglais UKIP, déclare à Valeurs actuelles à propos de l'UE :

«c’est un système antidémocratique, conçu pour être antidémocratique (…) d’ailleurs, je ne pense pas que quelqu’un comme Catherine Ashton, ou Herman Van Rompuy représente l’Europe. Je ne pense pas que le drapeau européen représente l’Europe, je ne pense pas que l’hymne européen représente l’Europe. L’Europe est leur création, pensée en haut d’une tour d’ivoire. Mais ce n'est pas ça, l’Europe ! Nous voulons une Europe des démocraties indépendantes et souveraines (…)».

A propos d'Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen :

«c’est un homme dont personne n’a jamais entendu parler, qui n’a pas été élu, et mieux payé qu’Obama. Il est un tout petit peu plus connu maintenant qu’il y a cinq ans, mais vous savez, sans mes interventions et youtube, personne ne saurait qui c'est. Plus sérieusement (…) j’ai rencontré des hommes politiques français, qui croyaient en l’Union européenne, et qui ne savaient même pas son nom !».

Sur les prochaines élections :

«Ce sont les premières élections européennes qui comptent réellement. Depuis 1999, c’était un petit événement. Mais grâce aux mouvements eurosceptiques, c’est devenu très important. Je pense que nous allons voir le Parlement européen avec de nombreux députés eurosceptiques. Est-ce que ça changera quelque chose ? Peut-être que le Parlement pourra résister un peu mieux aux législations et aux lois qu’on nous impose».

Partager cet article

14 commentaires

  1. je ne pense pas que D. Cameron représente la GB : adoption homosexuelle.
    France : une députée FN
    Monnet, De Gaulle, de Gasperi et Adenauer étaient ils des autocrates ?

  2. Tout l’enjeu de la prochaine campagne sera non seulement de dénoncer les échecs et les mensonges des partisans de l’europe anti-nations, mais surtout d’expliciter un autre projet, une autre volonté pour la France et pour les nations européennes.
    Il faudra démonter tous les sophismes et les slogans des eurolâtres matraqués depuis 30 ans (l’union fait la force, l’europe c’est la paix (alors que c’est la paix qui a permis l’europe et que l’équilibre de la terreur interdit une guerre totale de toute façon : le conflit en Ukraine prouve au contraire que l’UE et sa diplomatie inéquitable (droit des peuples à disposer d’eux-mêmes à géométrie très variable), impérialiste car alignée sur les USA favorisent la guerre !), un Etat européen c’est la garantie de la puissance et de la prospérité), réduire en miettes leur véritable stratégie de la peur (les Nations ne peuvent plus rien, ce sera la faillite, etc.).
    Surtout, une fois pour toute, empêcher Michel Barnier de faire dire au général de Gaulle tout et n’importe quoi quand bien même, après le RPR, c’est devenu le sport favoris de l’UMP.
    Au delà de la haine des nations, de l’incompétence diplomatique et du malthusianisme économique propagés par les dirigeants de l’UE, rappeler que la déconstruction européenne a pour fondement l’oubli voire l’encouragement du suicide démographique des peuples européens (culture crétinisante, hédonisme, IVG, gérontocratie et précarité obligent).

  3. Europe Chrétienne
    Pas plus que tout ce qui commence par U.N., l’EUROPE actuelle ne représente rien de concret. Création humaine, factice, ne reposant sur aucun grand principe sacré, immuable, devant lequel nous nous inclinerions tous, elle est subie mais non aimée, non acceptée en profondeur. Lorsque en luttes incessantes au sujet de leur frontière sud, l’Argentine et le Chili décidèrent d’en finir, à qui s’adressèrent-elles ? Au Vatican. C’est le Vatican qui en fixa la limite pratiquement incontestée depuis.
    Si l’Europe doit exister, comme nous le souhaitons tous, cela ne peut se faire qu’en tant que “Union des Nations pour l’Europe Chrétienne”. Une Europe que nous aimerions viscéralement comme une super-patrie commune. Des racines communes engendrent une famille commune.
    Ensemble pour le meilleur: paix, entraide, sécurité, intérêts communs, chaque nation gardant et développant sa personnalité propre, apportant sa richesse à l’ensemble. Ensemble pour le pire: défense commune de la plus petite d’entre elles, si l’une de ces nations venaient à être attaquée. Inclinaison de toutes, devant les décisions du Vatican, s’il convenait de s’en référer à Lui. Quelle merveille que ce cadre de vie, si l’on veut bien se donner la peine de l’imaginer, avec son coeur, son âme et son esprit !

  4. Ceux qui commandent en fait :
    https://www.youtube.com/watch?v=bRW-4k2zgT4

  5. Ce n’est pas antidémocratique puisque la démocratie est une chasse gardée réservée aux manipulateurs en tous genres.
    C’est Leur Démocratie, toute petite par le nombre, une perpétuelle Ile Jekyll comme en 1910, démocratie qui arrive toujours à ses fins, face aux Goyims.

  6. Heureusement qu’il existe au moins Monsieur Nigel Farage pour faire entendre la vérité !
    Ce qui est effarant c’est que les eurodéputés comme lui soient si rares…

  7. L’Europe de la droite, c’est l’ouverture des frontières aux ouvriers du monde pour faire concurrence aux autochtones.. L’Europe du PS c’est l’ouverture des frontières au nom de l’internationale des travailleurs..et des droits de l’homme (à habiter et profiter chez nous). L’Europe, ce n’est plus l’Europe des Européens mais un machin destructeur de tout ce que l’Europe avait construit depuis des siècles.. toujours au nom des peuples, de l’égalité, des droits de l’homme..de la non discrimination.. et toutes les bonnes causes qui sont détournées pour nous plumer depuis 30 ans! Il est temps d’y mettre de l’ordre au lieu de leur laisser la ride sur le cou… PLutot la corde au cou

  8. L’UKIP de Nigel Farage a le vent en poupe au Royaume-Uni. Son parti est à 30% dans les sondages.
    Il parle vrai sur l’Union européenne. Ses analyses font mouche. Pas de langue de bois, de oui mais non du style “pour une autre Europe” de politichien qui veut ratisser large.
    Le choix est simple : soit on est pour l’UE et on milite pour y rester, soit on est contre et on milite pour en sortir avec l’article 50 (que votre oui soit oui et que votre non soit non).
    J’espère qu’il fera le meilleur score possible aux européennes et surtout qu’il fera sortir le Royaume-Uni de cette anti-europe standardisée et bureaucratique (Brexit).
    A propos du Brexit, certains y réfléchissent : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/04/10/20002-20140410ARTFIG00016-il-gagne-100000euros-pour-sortir-le-royaume-uni-de-l-ue.php

  9. Il serait temps d’être euro-lucides et non euro-sceptiques (langage imposé par les euro-fanatiques) : il suffit d’ouvrir les yeux pour voir que l’ue nous asservit systématiquement et nous détruit spirituellement.

  10. Heureusement Nigel Farage sort du troupeau!!
    La France attend un leader ,un homme de foi,un homme intègre,
    que devient Philippe de Villiers,va-t-il se représenter aux Européennes,va -t-il jouer un rôle en politique pour sauver notre pauvre France!!!
    Merci de bien vouloir me répondre si vous détenez une info.

  11. @ SD-Vintage : personnellement, je pense que l’idée européenne a été trahie par ceux qui (aujourd’hui) s’en prétendent les défenseurs. Un peu comme vous entendez les membres du PS dire que Jaurès est leur maître ou ceux de l’UMP dire qu’ils sont gaullistes. Mais bon…Instrumentaliser des personnalités vertueuses ou perçues comme telles, n’est pas nouveau. Aux citoyens de ne pas se laisser abuser…Et aux chrétiens (probablement) de faire pression sur le Pape, pour que (via ses représentants en UE ou directement) il cesse d’adouber une construction (européenne) qui a incontestablement perdue de son allant ! Que l’on soit, du reste, pour une Europe des Nations (comme De Gaulle) ou un défenseur des Etats-Unis d’Europe comme Monnet !
    @ Lion : personnellement, je pense que l’enjeu du prochain scrutin, sera surtout d’éviter deux choses : une abstention très forte (mais qui n’a aucun impact puisqu’on peut être élu avec 20% des votants) et une analyse tronquée du scrutin (réduit à « pour ou contre Valls»). Pour cela, c’est moins une dénonciation des échecs de la construction actuelle qu’il me paraît nécessaire de dénoncer, qu’un projet crédible à amener.
    Et pour çà (malheureusement) ni Mélanchon, ni Marine, ni Nicolas (Dupont Aignan) ou consorts, font plus de mal qu’autre chose, car ils prônent des choses qui ne sont pas possibles. Par ex, on ne peut pas « quitter l’euro » sans aussi « quitter l’UE » (TUE et TFUE) car les traités européens empêchent l’un sans l’autre (un peu comme les traités signés par la Suisse envers l’UE. D’où les problématiques liées au « non » suisse)
    Le jour où j’entendrais NDA, Marine et Mélanchon, appeler à de simples bilatérales (on garde les atouts du Marché Unique mais sans pertes de souveraineté) avec l’UE – jusqu’à l’effondrement de l’UE qui ne peut survivre au départ de la France pour des raisons budgétaires – ou exiger que la CJUE reconnaisse (comme du reste la CEDH) la primauté et de la DDHC de 1789 et du caractère social de la République (seul moyen juridique efficace pour pallier aux directives/règlements (européenn(e)s) on pourrait discuter. Mais là, ceux qui semblent prôner « autre chose » proposent des choses qui vont à l’encontre d’engagements européens qui, si on les brise, auront des conséquences néfastes…Sauf si on anticipe les choses.
    @Frater Dolorius : sans forcément donner une dimension religieuse à un ensemble politique économique (UE), il me semble, en effet, que le Vatican devrait – en tant qu’autorité spirituelle – donner ses impressions sur l’UE. Au regard de ce qu’elle fait pour les chrétiens (grosso modo, rien), je pense que la fin d’une bénédiction de l’UE (par principe) serait un coup de tonnerre dans le ciel européen. Car beaucoup de chrétiens votent pour des partis « européens » du fait de la caution que leur donne l’Eglise.
    Vue la manière dont la paix est assurée en Ukraine, les chrétiens défendues ou encore, vues comme certaines valeurs chrétiennes (dépassant les dogmes christiques) sont villipendées en UE (l’exemplarité, le mérite, etc.) il me semble qu’un message du Pape appelant les chrétiens à ne pas donner leurs voix à des partis qui trahissent l’ensemble qu’ils prétendent construire (une Europe démocratique, des droits de l’homme, de la paix, etc.) sans pour autant exiger d’eux qu’ils se tournent vers des partis ayant (parfois) des idées hostiles aux principes chrétiens (l’amour de l’autre, la charité, etc.) serait formidable. Et cela susciterait probablement des débats beaucoup plus constructifs que les polémiques sur le préservatif ou la reconnaissance de prêtres femmes.
    @ lève toi : ce n’est pas démocratique en ce sens que les parlementaires européens n’ont pas d’initiative des lois. Les citoyens ne délèguent donc pas un pouvoir (le législatif) mais seulement une compétence (voter un texte). En revanche, les Ministres européens disposent d’un pouvoir législatif, que pourtant ils n’ont reçu de personne. En effet, c’est un pouvoir exécutif (national) qui leur a été délégué (via leur nomination par un élu, le Président de la République pour la France ou le PM pour l’Angleterre par ex). Il y a donc non séparation des pouvoirs (exécutif/législatif) ce qui – pour la DDHC – représente une absence de constitution et donc d’autorité souveraine. Aux yeux de son article 2, il y a un réel problème. Le hic…C’est que comme les citoyens ont voté Maastricht, ils ont quand même donné une caution à ce régime anti-démocratique en droit. En revanche, comme ce traité n’a pas été ratifié directement par les citoyens en Allemagne (alors que la Constitution a été adopté par ceux-ci) on peut considérer que Maastricht est illégal en droit. L’aspect anti-démocratique est donc présent en droit mais pas politiquement.
    @ Duport : l’UE actuelle, c’est un peu le Directoire en France. C’est à dire des personnes qui se servent d’une base démocratique bancale mais symbolique, tout en agissant dans un sens contraire aux principes qu’ils sont censés défendre. Pour détruire le Directoire, il a fallu deux choses : Napoléon Bonaparte (qui en connaissait le système) et le peuple Français (qui a soutenu le coup d’Etat). Nigel Farage connait le système de l’UE mais il n’a pas les moyens de corrompre suffisamment ses collègues pour leur en faire percevoir la fin. Le seul moyen pour qu’il soit rejoint par ses collègues, serait que la France (ou l’Allemagne) décide de sortir de l’UE. Car la force de l’UE est aussi sa faiblesse : un soutien budgétaire, plein et entier, de ses pays fondateurs. Si l’un part…Les autres ne vont pas se presser pour sauver l’euro ou l’UE. Au contraire, les rats quitteront le navire. Il faut donc que les Français (car ce sont eux, principalement, qui ont le bâton pour sortir) agissent pour obtenir ce départ de l’UE. Et ce départ ne pourra être possible que si, et seulement si, le Pape dénie toute crédibilité à l’UE. Permettant ainsi à d’autres « chef d’Etat et de Gouvernement » de s’en saisir pour exprimer leur propre ressenti.
    @ CREOFF : c’est le Directoire, version européenne.
    @ Marc L : le problème, c’est qu’il faudrait que Kate ou William – qui sont adorés en Angleterre – prennent une position politique. Si eux disent « les bilatérales c’est mieux que l’UE », l’UE est fini non seulement pour l’Angleterre mais tous ses alliés en UE.
    @ Bernard S : le scepticisme est une bonne chose. On peut même dire que sur le plan de la communication, ce sont ses partisans (du scepticisme) qui ont gagné puisqu’on ne parle plus d’europhobes mais seulement d’eurosceptiques alors qu’eurobéats montre un certain manque de sens critique. Mais là encore, je crois que le Pape a un rôle (sérieux) à jouer car il protège, quelque part, l’UE en ne disant pas grand chose à son encontre. Il faudrait, en gros, qu’il ait le même courage que le Pape qui dénonça le maccarthysme aux USA et le communisme en Europe…Et ce, pas en 1989, mais juste après guerre, quand USA et URSS étaient tous les deux auréolés par leur victoire contre le nazisme.
    @ Lanneau Katia : je ne sais pas les intentions de Philippe De Villiers, mais par contre un homme peut sans doute faire quelque chose pour la France. (Deux en fait, puisqu’ils sont concurrents!) Il s’agit des prétendants au trône de France, qui ont beau être risibles comme çà (la République est bien installée et les Français pas désireux d’un retour à l’Ancien Régime) mais une simple déclaration de leur part pourrait être utile. Comme l’un des deux concurrents à manifester chez LMPT, cela pourrait sans doute servir ! Nigel Farage est un élu de cœur, mais il est plutôt seul et (comme souvent) son parti a décidé de faire cavalier seul alors qu’on sait que ce sont les alliances qui permettent quelque chose (on l’a vu avec le TCE). Personnellement, cela ne me dérange pas trop qu’ils défilent sous une étiquette différente mais s’ils pouvaient tous marteller quelque chose du genre : « la France peut s’en sortir avec des bilatérales, l’Angleterre aussi » et dire « le Pape est d’ailleurs d’accord » (et s’il prend position, les musulmans ou les juifs feront de même et ils ne sont pas tellement gâtés, eux aussi, par l’UE) cela fera quand même un grand nombre d’électeurs potentiels pour asseoir des élus plus soucieux d’intérêt général que de places dorées !

  12. On sait que l’UE est contre les nations et contre les peuples en europe .
    mais grace à la propagande médiatique diabolisant sciemment les partis politiques qui sont pour les droits des peuples et les droits des nations, durant des decennies , avec la complicité umps, on ose toujours pas oser se libèrer du carcan totalitaire pourtant nuisible qu’est l’ue immigrationiste et mondialiste sans frontières !
    On comprend à quoi sert le lavage de cerveau via les médias quand les gens ont la trouille de voter pour ceux qui feraient bien mieux pour eux !

  13. @ Seb : Merci d’avoir répondu à ma demande.
    En ce qui me concerne j’ai une préférence pour les Bourbons représenté par Louis de Bourbon ,Duc d’Anjou ,Louis XX,descendant direct de Louis XIV.
    La branche Orléans représentée par le Prince Jean,Duc de Vendôme descendant de Louis Philippe n’a plus pour moi de légitimité car depuis que Philippe d’Orléans,père de Louis Philippe a voté la mort de Louis XVI,sous le nom de Philippe Égalité,je ne pourrai pas donner ma voix aux descendants de régicide.
    Puisse la Providence mettre sur notre chemin un homme charismatique intègre et de foi pour sauver la France et mettre hors d’état de nuire toutes les sangsues de notre pays.

  14. @ seb “le problème, c’est qu’il faudrait que Kate ou William – qui sont adorés en Angleterre – prennent une position politique. Si eux disent « les bilatérales c’est mieux que l’UE », l’UE est fini non seulement pour l’Angleterre mais tous ses alliés en UE.”
    Merci pour votre réponse. Je suis bien de votre avis, mais ce n’est pas possible. La monarchie anglaise a un devoir de réserve. Elle n’a pas le droit d’afficher ses opinions politiques. La monarchie anglaise, comme les autres monarchies en Europe, c’est juste du décorum.
    Même s’il n’assume pas que la sortie de l’euro ne peut se faire juridiquement que par la sortie de l’UE, ce débat avec Jacques Sapir est instructif : http://www.youtube.com/watch?v=8WvLFTC-N44

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services