Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

L’UNEF, ce syndicat islamo-gauchiste qui pèse moins de 2% mais qui touche 600 000 € de subventions

L’UNEF, ce syndicat islamo-gauchiste qui pèse moins de 2% mais qui touche 600 000 € de subventions

Marianne a mené l’enquête :

Beaucoup de bruit… Pour peu de voix. Marianne a compilé leurs performances aux élections aux conseils d’administration (CA) des 20 plus grosses universités françaises. Résultat : des taux de participation très faibles, atteignant rarement les 10 %, qui réduisent en miettes leur représentativité réelle. Ainsi, en moyenne, une liste élue dans un CA a obtenu seulement 2,5 % des voix de l’ensemble du corps électoral (…)

Au centre de ces questions, notamment : l’Unef. Conséquence des faibles taux de participation, des modestes résultats dans certaines universités où le syndicat ne parvient même plus à la deuxième place et de celles où il a tout simplement renoncé à présenter une liste, la structure ne représente réellement plus que 1,4 % du corps électoral des 20 premières facs de France et leurs élus recueillent en moyenne 1,8 % des étudiants inscrits.

Mais cela n’empêche pas ce syndicat islamo-gauchiste de toucher 600 000€ de subventions de la part de l’Etat :

“Dévoilée ce mercredi par Europe 1, une note confidentielle demandée par l’Elysée décrit l’Unef comme une institution en perte de vitesse “qui ne correspond pas toujours aux valeurs républicaines qu’elle dit défendre”. Le syndicat serait par ailleurs “coupé de sa base”. Selon Europe 1, l’exécutif n’envisage pas de dissoudre l’organisation mais pourrait couper ses subventions, de l’ordre de 600 000 euros chaque année.”

 

 

Partager cet article

7 commentaires

  1. “l’exécutif n’envisage pas de dissoudre l’organisation”. Pour quelle raison???

  2. Quand se décidera-t-on à supprimer TOUTE possibilité de subvention, à quelque niveau que ce soit, à QUELQUE association/fondation/syndicat … QUE CES SOIT par une décision portant sur de l’argent public? Il suffit de maintenir la défiscalisation à 66%: au moins, dans ce cas, ces associations/fondations/syndicats doivent convaincre des gens qui y sont (pour partie) DE LEURS PROPRES DENIERS.

  3. Avec 2,5 % l’UNEF bat en représentativité LAREM qui n’a obtenu que 2,2 % aux municipales…

  4. Je suis un grand naïf et pose 2 questions innocentes :
    – l’UNEF est présenté de partout comme un syndicat. Je croyais qu’il s’agissait d’une association régie par la loi de 1901, comme Génération Identitaire, par exemple ;
    – on évoque toujours cette association au masculin. Je croyais que UNEF voulait dire “UNION Nationale des Étudiants de France”, et que UNION était un mot féminin. Le masculin est peut-être utilisé pour entretenir le mythe syndical.
    Si on peut éclairer ma lanterne …

  5. les subventions aux syndicats, patrons de presse (aux ordres, les autres ne touchent rien) aux associations , la valse des millions/milliards ne cesse de s’allonger
    nos petits enfants devront régler la note

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]