Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’UMP ‘réfléchit’ au travail le dimanche

La porte-parole de l’UMP Valérie Pécresse a souhaité une "réflexion" et une "concertation" sur l’ouverture des magasins le dimanche :

"Cette ouverture correspond aujourd’hui aux évolutions de la société, notamment dans les grandes villes, particulièrement en grande banlieue parisienne. [Cette réforme] doit évidemment être accompagnée de mesures de protection adéquates pour les salariés. Le travail le dimanche ne doit être en aucun cas imposé, et il doit s’accompagner de récupérations adaptées".

C’est tout réfléchit. En effet, il faut savoir que :

. Une étude du Bureau d’Information et de Préventions Economiques (BIPE) révèle que la généralisation du temps de travail ne crée pas de véritables emplois. Nous assistons plutôt à un transfert du chiffres d’affaires de la semaine vers le dimanche. De plus, cela supprime les petits commerces des centre-villes et des zones rurales. Les frais de personnel étant plus élevés chez ces derniers que dans la grande distribution, ils ne peuvent supporter la concurrence.

. Les salariés n’ont pas le choix. Les conditions de rémunération (quand les majorations pour le travail du dimanche sont payées) et les primes à la vente sont faites pour ‘obliger’ les salariés à travailler le dimanche. Quant cela ne suffit pas, certaines méthodes patronales (chantage à l’emploi, pression…) permettent de forcer la main.

. Le sens du dimanche ne concerne pas que les chrétiens. Dans une société sécularisée, il garde une place essentielle. Il est le temps de la gratuité, le temps où l’on se retrouve en famille, entre amis, en association… Le dimanche est un temps où l’on existe socialement pour un service.

. Le travail du dimanche est un enjeu de société. L’absence des parents hors du foyer familial peut, par exemple, accentuer le phénomène de délinquance ou d’échec scolaire.

. Il est important que la semaine soit rythmée. Le dimanche ponctue la semaine. Des chronobiologistes ont montré que la semaine de sept jours était le meilleur rythme. Les tentatives de modification ont d’ailleurs toujours échouées. Pour preuve celle de 1789 en France (la semaine de dix jours) ou celle de 1917 voulue par la Révolution russe (semaine de six jours), qui n’ont pas tenu bien longtemps…

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le législateur devra-t-il accompagner encore longtemps une société en phase de décomposition ?
    http://cftcparis.hautetfort.com

  2. « Cette ouverture correspond aujourd’hui aux évolutions de la société, notamment dans les grandes villes »
    La violence urbaine fait partie des évolutions de la société, notamment dans les grandes villes : faudra-t-il la légaliser également ?
    Plus sérieusement :
    quelqu’un pourrait-il m’expliquer d’où les français, qui épuisent actuellement pour la plupart leur pouvoir d’achat sur 6 jours, trouveraient encore de quoi dépenser le 7ème, sans pour cela diminuer leurs dépenses durant les 6 jours précédents, ce qui revient simplement à répartir différemment le même volume global de dépenses ? résultat des commerçants travaillant plus pour gagner autant.
    Par ailleurs si le travail du dimanche se généralisait les français auraient globalement moins de temps à passer dans les magasins : travaillant 7 jours sur 7, le temps disponible pour le shopping diminuerait. Résultat des commerçants travaillant plus pour gagner moins.
    On a beau retourner le problème dans tous les sens et l’aborder par n’importe quel angle : le travail le dimanche est inutile et nuisible.

  3. Il n’y a rien de choquant à ce que la France, qui fait partie de l’Europe sous la botte de l’OTAN, et qui est aujourd’hui une socièté multiculturelle et multireligieuse sur le modèle américain, adopte les lois de son maître américain.
    Les musulmans et les juifs sont obligés de travailler le vendredi et le samedi, pourquoi donc les chrétiens, en voie de disparition, seraient-ils privilégiés?

  4. Que fait-on des enfants le dimanche ?
    Quand visite-on les grands parents ?
    En général, ceux qui demandent que les magasins soient ouverts le dimanche, ne sont pas d’accord, personnellement, pour travailler le dimanche.

Publier une réponse