Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’UMP : une machine électorale sans l’ombre d’une idée politique

Dans le numéro papier de Nouvelles de France, Christian Vanneste est longuement interrogé. L'ancien député y déclare que l’UMP est :

Nune machine électorale dénuée du commencement du début d’une idée (…) Les
candidats à sa présidence n’ont qu’un objectif : se positionner sur le
marché politique, par rapport à d’autres produits politiques
(…) Elle est devenue une machine sans âme, une agence de placement des ambitions électorales” où règne “le népotisme, le placement à des postes clefs des petits copains et petites copines de dirigeants hauts placés“.

“si vous n’êtes pas homophile, vous ne pouvez pas vous occuper de culture“.

Sur le plan des idées, c'est néant. l'attitude du parti consiste à suivre le Parti socialiste :

“Moi,
je n’ai rien à voir avec ça : je mets l’accent sur les valeurs, car
contrairement aux positionnements, elles subsistent ! Les
positionnements nécessitent de changer, c’est même ce qui explique que
la droite se révèle être, sur de nombreux sujets, la gauche… avec 20 ans
de retard“.

Quant à la droite populaire :

"Bien que resté en contact et même
en bons termes avec certains de
ses membres, je suis très mitigé : la
Droite populaire ne m’a pas soutenu

lors de mes ennuis avec la direction
nationale de l’UMP au début de
l’année. […] force est de
constater que la Droite populaire
est pratiquement inexistante : elle
ne participe pas du tout à l’avenir
de l’UMP alors que, théoriquement,
elle est la composante de l’UMP
la plus proche du discours de
campagne de Nicolas Sarkozy
. […] Mon idée, c’était de
permettre aux électeurs FN de se
situer aussi à l’UMP. Mais comme
celle-ci leur préfère les électeurs
de gauche, mon hypothèse est
obsolète. Il ne reste plus qu’à un
rassemblement des forces de droite
de rejeter l’UMP dans le marais,
le seul paysage où ce parti et ses
dirigeants se sentiront bien."

Partager cet article

15 commentaires

  1. Enfin M. Vanneste comprend! Cela ne sert à rien de vouloir rester loyal dans un camp qui n’est constitué que d’opportunistes près à tout pour garder une place au soleil.

  2. Tiens donc maintenant que l’on s’est fait éjecter, on critique…

  3. C’est une très intéressante analyse de l’intérieur de l’UMP qui fait penser que Marine le Pen a raison de vouloir détruire ce parti.

  4. vite un nouveau parti.entre le FN qui devient trop social et U M P S il y aura beaucoup d’inscrit

  5. @ zut
    Il existe c’est le SIEL, souveraineté, Indépendance et Libertés.

  6. M. Vanneste est-il encore crédible?
    J’en doute, depuis bien longtemps il mange à la gamelle et actuellement sert de sous-marin à l’UMP pour semer le doute dans l’électorat du FN, seul parti actuellement ou le discours pro-français est de rigueur.

  7. il a donc fallu que M. Vanneste soit éjecté par ses amis pour se débarrassé des insultes indus qu’il portait à l’égard du FN (comme : il faut qu’il décroche les portraits de Mussolini … cela m’avait fait bondir à l’époque).
    Son analyse de l’UMP est bonne mais elle arrive un peu tard … pour lui. Il est temps qu’il rejoigne le FN, seul parti de droite dans ce pays.
    S’agissant de la droit populaire, il ne fallait par être devin pour voir qu’il s’agissait d’un attrape-mouche. Mais nous ne sommes pas des mouches c’est là leur problème !

  8. La droite populaire est un alibi utilitaire à visée électorale…à quand un réveil par un “café parti”?

  9. La maturation aura été lente, très lente, mais le constat final est parfaitement lucide; arrivisme et absence de valeurs.
    Combien de personnes seront-elles capables d’ouvrir les yeux comme M.Vanneste?

  10. La gauche comme la droite sont devenues des agences publicitaire aboyant des slogans à des citoyens devenus des consommateurs abrutis par la télévision, relais de la propagande de l’idéologie dominante, avec des animateurs débiles, payés à lire à prompteur comme une machine bien huilée…

  11. Oui, mais quelles sont les perspectives politiques pour Vanneste maintenant ? Des tribunes libres dans les médias si excellents soient-ils (Nouvelles de France) ne suffiront plus… Et il est beaucoup trop libéral pour aller au FN…

  12. À zut , trop social le fn , vous êtes donc un vrai libéral qui va prôner ou plutôt laisser faire le travail le dimanche , pour ma part je dis à l’Umps Medef et aux rabatteurs de voix tels que Vanneste qui agit comme Pasqua en son temps

  13. @ zut et @ mère de 6 enfants,
    oui, le SIEL occupe l’espace entre l’UMP et le FN mais il est naissant; avant lui, c’était le parti de Philippe de Villiers qui occupait cet espace mais, malheureusement, il n’a pas réussi à percer et il n’existe plus; de Villiers a rejoint l’UMP, d’autres le FN.
    Comment le SIEL pourrait-il réussir là où le MPF de De Villiers a échoué?
    C’est le FN, malgré ses défauts, qui écoute le peuple et qui sait le mieux lui parler. A l’heure actuelle, il me semble incontournable et le SIEL fait partie du Rassemblement Bleu Marine.

  14. Il est temps… mieux vaut tard que jamais, non ? Mais Christian Vanneste ferait bien de s’engager clairement avec Marine Le Pen, cela rendrait clairement visible la collusion UMPS.

  15. Il ne reste plus à M. Vanneste qu’à créer son propre parti…. Un de Plus…
    Douce Gaulle, cher Pays de mon enfance….

Publier une réponse