Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’UMP n’a pas de quoi pavoiser

D'Alexis Brézet dans Le Figaro :

"[…] l'UMP aurait tort cependant de se griser d'une victoire qui doit moins en vérité à sa dynamique électorale propre qu'à l'effondrement du PS, aux divisions de la gauche et aux particularités d'un mode de scrutin conçu à l'origine pour bloquer le FN. Alors que tout – l'impopularité du pouvoir, ses échecs à répétition – aurait dû conduire à un raz-de-marée de droite – en voix et pas seulement en sièges -, l'alliance UMP-UDI ne rassemble au premier tour qu'un tiers des électeurs. Dans l'absolu, il n'y a pas de quoi pavoiser. Plus que jamais, la droite est concurrencée sur ses terres par le Front national, dont les candidats, qui n'avaient souvent aucune implantation locale, font régulièrement jeu égal avec ses «notables» enracinés de longue date. C'est dire si, dans l'électorat – populaire notamment – la défiance demeure. C'est dire si, à une élection plus «politique» – demain les régionales ; après-demain la présidentielle, pour peu que la gauche refasse un semblant d'unité – la poussée du FN pourrait mettre l'UMP en difficulté.

Bien sûr, la droite pourra toujours se rassurer à bon compte en considérant les malheurs du camp d'en face. […]

L'autre solution exige du courage. Elle suppose que la droite, renonçant aux habiletés tacticiennes comme aux slogans simplificateurs, comprenne enfin que la progression du FN, qui va s'accélérant (+ 7 points en cinq ans de Sarkozy, + 7 points en trois ans de Hollande), s'explique non par le fait que ses adversaires le «stigmatisent» trop ou pas assez, mais par ce qu'il dit, lui, des souffrances – bien réelles – des Français: le chômage, l'immigration, l'insécurité, et plus largement ce sentiment de dépossession culturelle et morale d'un vieux pays dont les citoyens – et spécialement les plus modestes – ont le sentiment que leurs gouvernants sont incapables de tracer un chemin protecteur sous le feu des assauts multiformes de la mondialisation. Tant que ces maux ne reculeront pas, le FN continuera de progresser. En d'autres termes, comme le dit excellemment Jacques Julliard, la droite – comme la gauche – doit se persuader que «la tâche première n'est pas de “combattre” le Front national mais de le rendre inutile aux yeux de ses partisans».

[…] Elle doit affronter franchement les réalités les plus dérangeantes – et notamment les conséquences désastreuses de quarante années d'immigration incontrôlée – sans pour autant encourager la logique sommaire de l'affrontement. Elle doit bâtir un programme économique de rupture radicale avec un demi-siècle de socialisme explicite ou implicite, mais ne pas donner aux plus fragiles le sentiment qu'elle les oublie. Elle doit, en définitive, réinventer de fond en comble un projet national qui articule les nécessaires adaptations aux exigences d'une économie mondialisée et la préservation de ce que les Français, à bon droit, veulent conserver: leur culture, leur mode de vie, leur civilisation."

Partager cet article

7 commentaires

  1. pas de quoi pavoiser en effet. Rappelons que l’UMP a fait environ 19,5% des voix au premier tour des départementales si on retranche le “centre” de ce bloc UMP UDI Union de la droite / centre / modem. L’UMP a donc reculé par rapport aux européennes. Elle gagne car ce scrutin favorise les alliances mais c’est tout. Sans alliance elle est derrière le FN (25,24%).

  2. Tous ces commentateurs autorisés qui demandent “Quand les politiques comprendront-ils enfin ?” ne comprennent rien ! Ils ignorent systématiquement la priorité des priorités, à savoir la famille. Stop à l’avortement, stop au divorce, stop à l’endoctrinement LGBT, oui à l’instruction, oui à l’aide pour que les mamans puissent élever leurs enfants à la maison.
    Ils nous rebattent les oreilles encore et toujours avec leur économie. Pourquoi faire si c’est pour vivre dans un pays de sauvages ?…

  3. Peut-être faudrait-il cesser de nommer cela “la droite”, car c’est un mensonge, une fausse définition, un emballage trompeur, une escroquerie mercantile.

  4. En 2017, on aurait soit l’UMP-UDI, soit le PS. MLP sera battue car il faut voir que les Français continuent de voter pour les vieilles machines du Système.

  5. @kelkin
    Bien que je sois OK avec tout ce que vous dites, je pense que la priorité n’est pas la famille, mais la lutte contre l’islamisation.
    La charia fera disparaître le sens de la famille tel que nous l’entendons, encore plus que ce que font nos gouvernants actuels. Polygamie, mariages forcés, non mixité, misogynie, et IVG malgré tout, voilà ce que promeut la charia. La seule chose bien qu’elle fera sera de supprimer le mariage pour tous, mais en prime elle exécutera les homos !… Est-ce bien ce que nous voulons ?…

  6. “les conséquences désastreuses de quarante années d’immigration incontrôlée”
    Tant que les analystes politiques parleront d’immigration incontrôlée ou d’immigration choisie, sans dénoncer le caractère délibéré de ces migrations de peuplement, rien ne pourra changer.
    L’islamisation n’en est qu’une conséquence.

  7. On ne voit pas pourquoi l’UMP ferait mieux que ce qu’il fait depuis 40 ans.
    On a touché le fond mais on va continuer à s’enfoncer.
    Réjouissons-nous ! Nous avons voté pour le mêmes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services