Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Turquie

L’UE tente d’influencer la justice turque

Ollirehn_2La justice turque doit se prononcer lundi sur la recevabilité de la demande d’interdiction du parti AKP au pouvoir. Cette crise pourrait compromettre la candidature de la Turquie à l’UE. Aussi, aujourd’hui, la Commission européenne a laissé planer la menace d’une perturbation des négociations d’adhésion. Le commissaire européen à l’Elargissement Olli Rehn a déclaré :

"J’espère que les juges de la Cour constitutionnelle prendront en compte l’intérêt à long terme de la Turquie […] démocratie européenne d’importance, qui respecte tous les principes démocratiques".

Autrement dit : une interdiction du parti islamiste porterait atteinte à la démocratie ‘européenne’.

"J’espère que la raison prévaudra".

Un verdict final n’est pas attendu avant plusieurs mois.

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Il est bon que le gouvernement turc se rende compte de ce qu’est l’UE avant d’y entrer.
    Avec un peu de chance, il n’appréciera pas du tout cette « ingérence » dans ses affaires.
    Comptons sur leur fierté pour refuser en bloc l’UE et son despotisme.
    La fierté existe encore, dommage qu’elle ne soit pas chez nos dirigeants.

  2. « la Turquie […] démocratie européenne d’importance »
    Et on remet une couche de pseudo-démocratie, d’illusionisme technocratique et de liberté des peuples à se choisir une destinée; tant les peuples européens que les turcs, d’ailleurs …
    HB > « Comptons sur leur fierté pour refuser en bloc l’UE et son despotisme. »
    La Turquie possède un régime politique assez despotique lui-même, kurdes et chrétien peuvent en témoigner, par-exemple…
    De plus, ce sont les nationalistes et les militaires plutôt « laics », qui sont, d’une part, les plus à même de défendre une conception identitaire turque et donc de comprendre les préocupations des peuples européens et qui sont d’autre part les plus enclins à faire des concessions à l’Europe et à s’affaiblir face à plus musulman / islamiste qu’eux.

  3. Oui, oui, les Européens ont perdu toute fierté et se laissent imposer des mesures développées par les crânes d’oeuf bruxellois.
    J’oubliais ils deviennent chauvin, raciste et xénophobe lors des matches de football

  4. J’ai quand même du mal à imaginer la justice turque interdisant le parti de son président, de son premier ministre et de sa majorité parlementaire. Les juges turques sont peut-être courageux mais de là à risquer leur vie et leur carrière, je n’y crois pas une seconde.
    Qu’on imagine seulement l’équivalent en France: l’UMP interdite!

Publier une réponse