Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Turquie

L’UE gaspille notre argent pour faire adhérer la Turquie

Lu dans Minute :

"Un rapport de la Cour des comptes européenne daté du 22 octobre 2009 et rendu public récemment raconte comment la Commission a donné plus de 6 milliards d’euros à la Turquie dans le cadre de sa « préadhésion » ! […] Le rapport de la Cour des comptes européenne, titré « La gestion, par la communauté européenne, de l’aide de préadhésion en faveur de la Turquie », a été validé par la Cour des comptes à Luxembourg le 22 octobre 2009 et présenté publiquement le 15 janvier 2010. Etrangement, pas une télé, pas une radio, pas un journal n’en a dit un mot… Sauf Radio Courtoisie […]

La Turquie est actuellement, avec la Croatie et la République de Macédoine, l’un des trois pays candidats à l’adhésion à l’Union européenne. Pour chaque pays candidat, l’UE met en place un « partenariat pour l’adhésion ». Celui relatif à la Turquie a été adopté en 2001 et actualisé en 2003, 2006 et… 2008. Après donc l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française… Lui qui se dit tellement opposé à l’entrée de la Turquie dans l’UE n’a-t-il pas autant de pouvoir à Bruxelles qu’il le prétend? […] Le rapport de la Cour des comptes nous apprend d’abord que, bien que la Commission européenne soit responsable de la gestion des fonds, l’argent confié à l’IAP, « l’instrument d’aide à la préadhésion » – une usine à gaz chargée de claquer vos impôts en Turquie – est en grande partie géré par les autorités turques! […]

les « documents stratégiques » fournis à la Cour par les autorités responsables démontrent que les aides de l’UE n’ont pas été affectées de manière cohérente « en fonction d’un ensemble d’objectifs réalisables » Pour qui sait décrypter le langage des technocrates, cela veut dire que le pognon a été dépensé n’importe comment. […] La Cour déplore aussi l’opacité – pour ne pas dire le gaspillage, voire la corruption pure et simple – des projets financés. […] L’importance des sommes allouées – 1,249 milliard d’euros entre 2002 et 2007, et, répétons-le, 4,873 milliards d’euros de 2008 à 2013 – posent en filigrane la question suivante: peut-on encore empêcher l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne?"

Partager cet article

3 commentaires

  1. Ça c’est de la grosse, de la massive subvention à l’islam. Je suis très heureux de payer un impôt islamique.

  2. Et nous faire croire que rien n’est encore fait… c’est se fiche du monde à un degré pas possible !
    Que faut-il encore à notre peuple pour ouvrir les yeux ????

  3. Si la Turquie entre la France doit sortir….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services