Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

LR préfèrera-t-il Sens Commun aux “Constructifs” ?

Unknown-2Ce mardi 24 octobre se tient un bureau politique LR chargé de trancher le cas des élus LR qui ont rejoint le gouvernement (Edouard Philippe, Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu) ou qui sont à la manœuvre des Constructifs à l’Assemblée nationale (Franck Riester et Thierry Solère).

Mais ce BP examinera aussi la question de la présence de Sens commun au sein de LR, être posée. Candidat à la présidence de LR, Daniel Fasquelle a réclamé l’exclusion de ce mouvement. Il est suivi par Maël de Calan, également candidat pour la présidence, mais aussi par Jean-François Copé.

 

Partager cet article

7 commentaires

  1. Bien sûr qu’ils vont éjecter Sens Commun. Comme ça ils donneront de gages de respectabilité à toutes les bonnes consciences avec “un partout. La balle au centre”.
    En fait, c’est l’anti-macron: il y en a un qui veut chasser sur toutes les terres et d’autres qui ne veulent chasser sur aucune terre.

  2. Cette fausse droite est à vomir !
    Mais ce sont bien les électeurs qui en sont cause, notamment ceux qui se disent catholiques…
    Depuis 1968, c’est la marche forcée vers l’avachissement général !

  3. Vouloir exclure Sens Commun est une façon de diminuer l’influence de Wauquiez.
    Maël de Calan avec son appui de Juppé est bien mal placé pour demander l’exclusion de Sens Commun.
    Juppé a trouvé son successeur !!!
    Alain Juppé, qui recevait vendredi Edouard Philippe à Bordeaux, n’a pas exclu de quitter Les Républicains. Il a désigné le Premier ministre comme son dauphin.
    Bordeaux à l’habitude d’être une capitale de guerre. Gambetta s’y réfugia en 1870. En 1914, fuyant l’avancée allemande, le gouvernement s’y installe. Rebelote en 1940. Bordeaux, qui en a tiré le nom de Capitale tragique, s’apprêterait-elle, cette fois, à entrer en résistance contre la wauquiéisation de la droite ? C’est sans doute ainsi qu’il faut interpréter les retrouvailles, vendredi, d’Édouard Philippe avec son mentor Alain Juppé.
    Quelques jours plus tôt ce dernier avait été relativement clair sur sa volonté de ne pas cautionner une droitisation de son parti. Interrogé par Le Figaro, l’ancien premier ministre soulignait ses points d’accords avec Emmanuel Macron mais il ajoutait quelques divergences «sur d’autres sujets, comme la réforme du logement ou l’orientation fiscale. C’est pour cela que je ne suis pas à En Marche ! mais toujours à LR, sous réserve que les orientations du président (sic) Wauquiez me conviennent». Une phrase à la Juppé qui sent l’avertissement.
    La visite, vendredi à Bordeaux, du Premier ministre est donc le deuxième round de cette entrée en résistance. Une visite de la plus haute importance pour ce dernier. Un journaliste de Public Sénat qui interviewait le locataire de Matignon mercredi raconte : «il semblait soucieux que cette visite ne passe pas inaperçue». Car, plus qu’un déplacement, il s’agissait d’un adoubement. «La relève est assurée, et pour moi c’est une grande joie», a lancé Alain Juppé. La relève ; le mot est choisi tout autant que le moment.
    La semaine prochaine le poulain d’Alain Juppé ainsi que les ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu et les députés Thierry Solère et Franck Riester devraient être exclus des LR. Les cinq hommes se retrouveront donc sans famille et pourraient en créer une autre. «Nous sommes en train d’y réfléchir», confie l’un d’eux. Une initiative visiblement observée d’un bon œil par Alain Juppé qui se verrait bien en prendre le leadership tout au moins moral si «les orientations du président Wauquiez» ne lui convenaient pas. Il s’agit donc pour le maire de Bordeaux, qui recevait aussi le candidat à la présidence des LR Mael de Calan, de montrer que la juppéiste pèse encore.
    Le prochain bureau politique des Républicains, qui doit se réunir mardi 24 octobre, «rendra sa décision» dans le dossier de ses cinq personnalités Macron-compatibles. Sans surprise, ils devraient être exclus mais les LR ne parleront pas d’exclusion mais se contenteront d’acter leur départ. «On ne peut pas être membre d’un parti d’opposition et travailler pour la majorité», justifie un cadre Les Républicains.

  4. ci dessous ma réponse à Maël de Calan qui me demandait de signer sa pétition pour exclure Sens Commun :
    Monsieur,
    arrêtez de m’envoyer des mails. Ras le bol de votre harcèlement, un mail quotidien!
    Vous êtes opposés à l’exclusion des Constructifs, et pourquoi pas de E Philippe, G Darmanin, Lecornu et dans le même temps vous voulez exclure Sens Commun!
    Si LR veut se reconstruire, il faut qu’il ait des valeurs claires, des idées claires et chassent tous les traîtres de son sein, traîtres qui ont lâché F Fillon en pleine campagne présidentielle et dont vous faites partie.
    C’est à cause de gens comme vous que F Fillon et donc la droite a perdu la présidentielle, se reporter au 1er atelier de la refondation organisé à Paris.
    Tous ceux qui ont fait comme vous porteront à jamais cette erreur, ce manque de courage aux yeux des adhérents et des militants. Il ne faut pas espérer qu’on oublie un jour, nous ne sommes ni des “veaux” ni des imbéciles.
    Pour se redonner du courage, pour avoir les idées claires, il suffit de repasser le dernier atelier de la reconstruction de LR avec Mathieu Bock Côté et Eric Brunet. Si vous n’avez pas pu suivre cet atelier de la refondation avec Mathieu Bock-Côté (sociologue et essayiste québécois) et Eric Brunet (journaliste/chroniqueur sur BFMTV et RMC) sur le thème : « Pourquoi la droite a-t-elle tant de mal à s’assumer ? », Formidable et revigorant qui redonne du courage et incite à ne pas être résigné!
    Mathieu Bock Côté est formidable, Eric Brunet a des jugements intéressants notamment à la fin sur les journalistes et autre.
    https://www.youtube.com/watch?v=yzVeWH4kP3Y
    Vous me donnez envie de vomir. Allez rejoindre LREM et n’essayez pas de faire de LR un complément de LREM. Vous n’êtes qu’un traître, un “sous marin” de Macron et rien d’autre!!!

  5. On se fout de ce que ce BP dit vouloir “trancher”. Avec toute la nostalgie d’Alexandre roi de Macédoine et autres lieux!

  6. Ce serait une grâce de Dieu si SC pouvait être exclu de LR . Qu , il quitte ce cloaque republicain car cette association à court terme et contre nature devait en conséquence , tourner court ; donc ce sera un mal pour un bien . On commence à y voir un peu plus clair : 1 ères attractions et regroupement vers des pôles chrétiens qui ne disent pas encore leurs noms , se soustrayant ainsi à la domination des partis droite-gauche voir de la rep en marche . Cela concrétise ce rejet des partis par une population, certes très minoritaire , qui compte ses forces en vue d établir sa spécificité chrétienne sans etre entachée de l hydre republicaine , au grand dam , peut-être , du responsable de SC , qui lui , cherchait à s ancrer pour exister dans un parti , hêlas parsemé de chausses-trappes .c est donc la meilleure chose qui puisse arriver à ce mouvement.

  7. A Lapaladine , toute sa trahison se lit sur son visage de tête à claque !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services