Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

LR ne devient pas de plus en plus conservateur, il devient de plus en plus “progressiste”

LR ne devient pas de plus en plus conservateur, il devient de plus en plus “progressiste”

Vous ne verrez plus jamais ce genre de photo. C’est fini. Passez votre chemin ! Il est de plus en plus difficile de trouver un élu ou responsable LR qui ira manifester le 6 octobre. La peur et la soumission de ce parti politique à la pensée “progressiste” de gauche est triste et lamentable. François-Xavier Bellamy est courageux et bien seul sur ce radeau :

Bruno Retailleau, qui lorgne sur les présidentielles de 2022, n’ira pas :

Bruno Retailleau apprécie depuis longtemps François-Xavier Bellamy. Il partage nombre de ses positions, l’a beaucoup soutenu lors des élections européennes de mai, où le philosophe était tête de liste. Mais le président du groupe LR au Sénat a une vraie divergence avec le député européen : lui ne participera pas à la manifestation du 6 octobre, organisée à Paris, contre la PMA.

« J’apporte mon soutien à tous ceux qui manifesteront le 6 octobre contre la PMA sans père. Dans ce débat essentiel, chacun doit pouvoir s’exprimer et défendre sa conception de la filiation. Aucune opinion ne peut être assignée à résidence. Je prendrai toute ma part dans le débat parlementaire au Sénat pour défendre le droit de chaque enfant d’avoir un père et une mère. Néanmoins, j’ai choisi de ne pas participer à cette manifestation pour ne pas politiser outre mesure un sujet qui dépasse largement les clivages partisans », déclare Bruno Retailleau à l’Opinion.

Christian Jacob, probable futur président de LR, n’ira pas et a demandé aux députés de ne pas y aller :

Alors que le président des LR à l’Assemblée nationale avait déclaré que la place des députés de son groupe n’était pas dans la rue, mais dans l’hémicycle, le député Guillaume Larrivé vient d’annoncer qu’il irait pour sa part manifester (…) Décidément, l’heure n’est pas à l’unisson chez les Républicains. Alors qu’approche le 6 octobre, date à laquelle est prévue une grande manifestation de contestation au projet de loi sur la bioéthique, Guillaume Larrivé est sorti de l’ambiguïté. Lui qui déclarait à Valeurs actuelles il y a quelques semaines encore qu’il serait « là où il est le plus utile » (sous-entendu, à l’Assemblée ?), a fait son coming-out ce mardi sur Twitter. « Je ne peux approuver, en conscience, le basculement insidieux vers le transhumanisme. Je voterai donc, comme député, contre le projet de loi de bioéthique. Et je serai parmi les Français, dimanche 6 octobre à Paris, qui exprimeront leur attachement à la dignité de la personne humaine. »

Le président LR de la commission des Affaires sociales du Sénat, Alain Milon, amendera le projet de loi bioéthique pour y introduire la gestation pour autrui (GPA) :

“(…) Le président de la commission des Affaires sociales du Sénat, Alain Milon, est très favorable à l’extension de la PMA aux couples de femmes. Il va même plus loin que les macronistes. A 71 ans, ce médecin de profession défend l’idée d’une GPA très encadrée. Lors de l’arrivée du projet de loi bioéthique au Palais du Luxembourg prévue début 2020, le sénateur LR du Vaucluse va porter un amendement pour légaliser la gestation pour autrui à partir du moment où elle se ferait sur la base de don et non de revenus. « Ce qui paraissait impensable avant-hier, inacceptable hier, sera inéluctable demain », argue-t-il.

Eric Ciotti, qui ne rate pas une occasion pour critiquer la proximité avec LREM de Christian Estrosi (favorable à la PMA) n’ira pas manifester non plus comme le précise Libération :

“Contrairement à ce que nous écrivions, Eric Ciotti a précisé début septembre qu’il ne manifestera pas”

Enfin, nombre d’élus LR, qui s’étaient refaits une santé dans les Manifs pour tous en 2013, n’iront pas non plus :

Le député Jérôme Nury, élu pour la première fois à l’Assemblée nationale en 2017, avait défilé dans la rue en 2012 en tant que conseiller général de l’Orne. Pas question d’y retourner cette fois-ci, même s’il est contre la PMA pour toutes. « La situation a changé. En tant que parlementaire, j’ai d’autres moyens d’expression que de descendre dans la rue », argue-t-il. « Quand on est député, c’est au sein de l’Assemblée nationale que le débat s’établit », renchérit sa collègue Véronique Louwagie, qui hésite encore entre voter contre et s’abstenir (…)

Philippe Gosselin, député LR de la Manche, était lui en pointe de la mobilisation en 2013. Mais il ne « pense pas » aller à la manifestation du 6 octobre, car il « privilegie le débat parlementaire ». « Un changement n’est pas à exclure, on verra la suite », nuance-t-il, prudent.

Damien Abad, le vice-président du parti, n’a lui pas manifesté en 2013. S’il a voté contre le mariage pour tous, il assure avoir hésité jusqu’au bout avec l’abstention. « La rue est un lieu de confrontation. Et sur ce sujet, on n’attend pas de confrontation, mais des débats », assène-t-il. Sur ces questions « sensibles » de la PMA et de la bioéthique, il dit attendre – comme beaucoup – l’avancée des discussions pour prendre position.

Même l’actuel président des députés Les Républicains, Christian Jacob, qui était en première ligne des cortèges en 2013, ne participera pas a priori à la mobilisation du 6 octobre. Il a prévu d’aller dans l’Ain, à la rencontre de militants du parti. « Il sera chez moi, donc je ne vois pas comment il pourrait être dans la manifestation à Paris », sourit Damien Abad, le député du coin.

Son collègue Pierre-Henri Dumont a lui aussi une excuse pratique toute trouvée pour la date du 6 octobre. « J’ai de grosses activités en circonscription car j’organise une cérémonie de remise de médailles, donc ce sera compliqué de me libérer », assure-t-il. Mais le député assure qu’il votera contre le texte et il n’exclut pas de participer à d’autres cortèges par la suite.

En 2013, le président de l’UMP lui-même, Jean-François Copé, avait mobilisé ses troupes pour descendre dans la rue. Une participation qu’il dit aujourd’hui totalement regretter. « Ça a pris un tour malsain, avec des extrémistes qui sont venus se mêler aux manifestants. Depuis, je me suis juré de ne plus participer à aucune manifestation », nous assène le maire de Meaux, qui a quitté l’Assemblée nationale en 2017.

 

 

Partager cet article

7 commentaires

  1. Tous des totoches!!!! Irrécupérables. En faisant encore un effort, ils auront des sondages de satisfaction négatifs.

  2. Cette droite libérale-libertaire qui renie ses racines ( souverainistes et monarchiques) est à mes antipodes.
    Quant à la constance dans leurs convictions… elle ne dépend QUE des sondages !

  3. La bande de cou**** molles qui se disent de droite, mais soumis comme des carpettes aux 4 volontés de JUPITER, préparent les élections municipales en espérant sauver leurs précieux fauteuils municipaux ou ceux de leurs comparses. Il faut espérer que les Français vont enfin ouvrir les yeux et renvoyer cette bande d’eunuques à leurs chères études et voter massivement pour ceux qui ont le souci de défendre la famille naturelle contre les projets fous de PMA, puis de GPA et d’euthanasie pour tous.

  4. ONLR comme Charette dans les bois de la Chabotterie. Jusqu’au bout, à genoux il combat encore!
    #manif le 6 octobre

  5. Cet article est à rapprocher de celui de Valeurs Actuelles et de celui de Contrepoints :
    Christophe Billan, ex-président de Sens Commun : “Échanger avec Marion Maréchal n’est pas un crime”
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/christophe-billan-ex-president-de-sens-commun-echanger-avec-marion-marechal-nest-pas-un-crime-111091?fbclid=IwAR3GnOMOgEcP1G8v6UctxkSj1rFFXL2GrE13V39QzbwO74vyXezFjS9QcDw

    Une droite siphonnée par la gauche étatiste
    https://www.contrepoints.org/2019/09/24/354179-une-droite-siphonnee-par-la-gauche-etatiste?fbclid=IwAR2uxkMtbN1jc8uXBTC335P3n_WPWOZ28MfVbFa5e3XnOoew2Y612wF-3EQ

    A cette allure, LR va disparaître par manque de courage pour assumer les valeurs d’une droite conservatrice libérale, celle que représentait F Fillon, par le carriérisme de tous ses cadres, par éloignement de ses adhérents et sympathisants. Et ce ne sera que justice, je ne vais pas pleurer. Ce n’est pas pour autant que j’irai voter pour le RN qui a un programme économique de gauche et non libéral.

    Julien Aubert et Guillaume Larrivé, tous deux candidats à la présidence de LR iront manifester le 6 octobre. Adhérente de LR et de Sens Commun, je vais voter pour Julien Aubert en espérant qu’il arrive à se débarrasser de tous les opportunistes, arrivistes, carriéristes de LR mais j’ai des doutes car ces derniers sont puissants à commencer par C Jacob.

  6. Bref, ne voter ni LR et bien évidemment ni LREM en 2022….

  7. Une chose est sûr, Jacques Chirac ne manifestera pas.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique