Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

L’OMS veut “encadrer” l’usage d’embryons humains génétiquement modifiés

L’OMS veut “encadrer” l’usage d’embryons humains génétiquement modifiés

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) conseille à toutes les autorités de réglementation de s’abstenir d’approuver des demandes relatives à des applications cliniques de modifications du génome de la lignée germinale humaine pendant l’évaluation plus approfondie de leurs implications. Mais ce conseil ne serait que temporaire :

« il serait pour l’instant irresponsable que quiconque mette en œuvre des applications cliniques de modifications du génome de la lignée germinale humaine ».

Le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, explique :

« La modification du génome de la lignée germinale humaine pose des problèmes éthiques et techniques spécifiques d’une ampleur sans précédent ». « J’ai accepté les recommandations provisoires du Comité consultatif d’experts de l’OMS incitant les autorités de réglementation de tous les pays à s’abstenir d’autoriser d’autres travaux dans ce domaine tant que leurs implications n’ont pas été convenablement examinées. »

Le comité de l’OMS continue d’étudier cette question et évaluera, entre autres, des instruments d’encadrement efficaces [sic] pour dissuader et prévenir des usages irresponsables et inacceptables d’embryons génétiquement modifiés visant à induire des grossesses humaines.

Il ne faudrait pas faire comme les nazis qui cherchaient à améliorer la race, n’est-ce pas… En revanche, exterminer les embryons porteurs de trisomie, de maladie, de déficience…

Pendant que l’OMS réfléchit, le chercheur japonais Hiromitsu Nakauchi, spécialisé dans les cellules-souches, va recevoir une aide gouvernementale pour la création d’embryons d’animaux contenant des cellules humaines et leur transplantation dans des animaux de substitution. Autrement dit, des embryons hybrides animal-humain.

Partager cet article

4 commentaires

  1. On en viendrait presque à souhaiter que la fin du monde soit proche

  2. faut-il s’attendre à ce qu’ils nous inventent des “des instruments d’encadrement efficaces” pour l’esclavage?

  3. Ils n’ont pas attendu les conseils de l’OMS pour commencer !
    Ce genre de demande vise à retarder ceux qui écouteront par rapport à ceux qui continueront tranquillement… N’y voyez aucune philanthropie.

    L’OMS prévoit vraiment une évaluation approfondie des implications ?
    Parce que cette évaluation faite sérieusement implique de remonter… jusqu’à la colère divine !

  4. Au nom du “principe de précaution”, on interdit les OGM. Mais bientôt, au nom de la liberté de choix, on assistera à la naissance du premier BGM (bébé génétiquement modifié) comme il y a tout juste 41 ans naissait Louise Brown, le premier bébé éprouvette au monde.
    Le meilleur des mondes est en bonne voie…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services