Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

L’oligarchie et le mépris du peuple

Qu'est devenu le peuple, le vrai, celui qui travaille ? Il est devenu invisible au fil des années grâce aux tours de prestidigitation conjugués d'une oligarchie composée du pouvoir et des médias. Un article intéressant, lu sur Fdesouche, où l'on s'aperçoit que le travail (et donc celui qui l'accomplit) doit coûter le moins cher possible au profit de la "compétitivité" de l'entreprise. "Compétitivité", pour qui, pour quoi, pour qu'une poignée d'oligarques s'en mettent plein les poches au détriment d'un prolétariat silencieux et de plus en plus malmené, invisible et méprisé. Extrait :

"Mais pourquoi ont-ils fait disparaître le peuple? Tel est le fil rouge du livre du journaliste Jack Dion, intitulé “Le mépris du peuple – Comment l’oligarchie a pris la société en otage“. Dans un pays qui se réclame des droits de l’homme et du citoyen, et dont l’histoire est celle des révoltes populaires, le peuple pointe aux abonnés absents. Il est banni des sphères d’un pouvoir régi par l’entre-soi de caste. Un système de monarchie républicaine permet de gouverner en ne représentant qu’une infime minorité du pays et en faisant le contraire de ce qui avait été annoncé.

Si le peuple est réduit à la plus simple expression dans l’espace politique, il est carrément marginalisé dans le monde de l’entreprise. Désormais, le travail est un boulet. D’ailleurs, dans la novlangue qui tient lieu de prêt-à-penser, la « valeur travail » a disparu. Elle a été balayée par le vocabulaire managérial importé des pays anglo-saxons et mis à la mode après un passage rapide mais efficace dans les instituts patronaux.

Ce vocabulaire a envahi toutes les sphères du pouvoir, où l’on ne parle plus d’art de gouverner, mais de « gouvernance », comme si l’on pouvait diriger un pays comme on dirige une multinationale ayant son siège social dans le Far West.

La « valeur travail » avait été mise à rude épreuve et déjà détournée de son sens sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Par un de ces contre-pieds propres à la vie politique, il a fallu la victoire de la social-démocratie pour faire du travail un « coût » à réduire au maximum (ou au minimum, comme on voudra) afin d’augmenter la « compétitivité » de l’entreprise, une structure qui aurait la capacité magique de créer de la richesse sans intervention de la force de travail.

Droit dans ses bottes, François Hollande a expliqué que son objectif principal était « d’alléger le coût du travail des entreprises, car s’il n’y a pas cette baisse, il n’y aura pas le redressement de la compétitivité française ». Ce jour-là, en une heure d’entretien, le président ne parla pas une seule fois de l’exorbitant coût du capital, à croire que ce dernier se régénère par l’opération du Saint-Esprit de la finance." [la suite ici]

Partager cet article

8 commentaires

  1. Analysons froidement et calmement la situation actuelle du pays.
    Qui est ,ou plutôt qui sont les, véritables responsables de la déliquescence de la France ?
    Est-ce le rom ou l’immigré extra-européen qui dans un premier vient frapper à notre porte et que nous autorisons à rentrer (dans le second temps il force la porte ) ou bien alors les autorités politiques DE TOUS BORDS qui les ont laissé rentrer, voire accélérer le mouvement ?
    Un gamin de 10 ans vous donne tout de suite la réponse .
    L’immigration -invasion de la Patrie n’a pu se faire qu’avec la passivité ,voire la bénédiction de ceux qui se prétendent les élites .
    Un immense ,mais alors un immense merci à l’UMPS pour la colonisation du pays de nos Ancêtres !!!
    “Quand un peuple ne défend plus ses
    libertés et ses droits,il est mûr pour l’esclavage ”
    JJ rousseau
    http://www.bvoltaire.fr/nicolasbolchakoff/fracture-nationale,152536

  2. Cet article renvoie à l’excellente analyse d’E ZEMMOUR développée dans son dernier ouvrage, relative au fait que les “élites” médiatico-politiques se sont purement et simplement débarrassées du peuple, notamment en s’adossant sur l’hydre européen et ses machines de guerre (la commission et la CEDH spécifiquement). Le fait de les avoir démasqués vaut d’ailleurs à l’auteur toutes les persécutions et tracasseries possibles, indice particulièrement éloquent de l’état réel de la liberté d’expression dans notre pays.
    L’exhortation réitérée au courage par notre Pape, récemment rappelée par le Père BERNARD de la FMND, n’est pas à prendre à la légère. Notre résistance ne vaudra qu’en proportion de notre courage à affronter les tribulations qui nous attendent.

  3. C’est ce crétin de peuple jouisseur obsédé par son “pouvoir d’achat”, qui prend la pilule et avorte à gogo, qui vote pour cette oligarchie. En démocratie, il n’y a qu’un seul responsable : le peuple.

  4. “l’exorbitant coût du capital” : on a jamais autant taxé le capital depuis Sarkozy, et donc l’investissement, en France. Résultat : le “capital” met les voiles

  5. Encore un énorme mensonge du “journaliste Jack Dion” (en réalité, directeur adjoint de la rédaction de Marianne) :
    “La version qui a droit de cité dans les livres d’école nous raconte une autre histoire, féérique. Les entreprises se réduiraient à des actionnaires ayant la bonté d’y placer leurs économies afin de participer à l’effort national – et demandant en retour une modeste gratification – et à des PDG propres sur eux, formés dans des écoles prestigieuses, etc, etc.”
    J’aimerais bien que le “journaliste Jack Dion” me dise dans quel pays les livres d’école définissent ainsi les entreprises. Ce n’est pas la France, en tous cas.
    En France, les livres d’école sont massivement marxistes lorsqu’il s’agit de parler d’économie et de décrire les entreprises. D’innombrables extraits sont disponibles sur Internet, et semblent tout droit tirés de la bibliothèque de l’institut de formation des cadres du parti communiste.
    Le journal économique “de référence” recommandé par les professeurs d’économie dans le secondaire est “Alternatives économiques”, un organe de propagande gauchiste.
    Je serai très curieux que Jack Dion cite les livres d’école auxquels il fait allusion, avec leur titre, leur auteur, leur éditeur et leur date de publication. Et tant qu’à faire, avec des extraits — sans oublier le sommaire complet, histoire de voir de quel côté penche la balance.

  6. Pourquoi le peuple reste-t-il aussi soumis quand on lui vole son territoire pour le brader à l’invasion étrangère des mosquées et de hordes haineuses qui attaquent le peuple francais de souche pour le faire disparaitre sous prétexte d’antiracisme à sens unique ?
    Peur du quand-dira-t-on, de la lacheté des moutons qui abandonnent autrui à la première alarme ,peur pour son confort perso ,son fric ?
    L’individualisme qui tue plus surement que la cohésion et l’organisation face à des adversaires ,umps haineux qui se sont emparés du gouvernement pour mieux faciliter et multiplier leurs trahisons envers le peuple et la nation …..

  7. Ce marrane raisonne comme tous les marranes :
    Travaillez , esclaves, et fermez vos gueules, nous sommes les moins nombreux, mais nous tenons tout.

  8. 1% des s’est emparé de 50% des richesses mondiales et ca ne suffit pas pour le laquais umps du gros patronat mondialiste ?
    Il faudrait diminuer les salaires des travailleurs pour enrichir encore plus la caste parasitaire des rentiers du cac 40 et wall st ?
    bien au contraire les 99% de gens devraient exiger que leur soient rendus les 99% des richesses mondiales au lieu de subir les chaines de la servitude pour des clopinettes !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services