Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Famille

L’objectif : retirer les enfants à leurs parents

Matignon
va annoncer la création, d'ici à 2017, de 275 000 nouvelles places
d'accueil pour les enfants de moins de 3 ans
, dont 100 000 places en
crèche, 100 000 chez les assistantes maternelles et 75 000 en
pré-scolarisation.

Et combien pourront rester chez leurs parents ?

Partager cet article

25 commentaires

  1. En échange ils supprimerons les allocs aux parents qui ne mettent pas leurs enfants en accueil collectif avant 3 ans ?

  2. Les allocations baissent et les places en crèche augmentent… C’est dramatique!!!

  3. Le pire est que le gouvernement détourne pour la création de ces places en crèche l’argent des allocations familiales.
    Bref, ce gouvernement de voleurs prend l’argent des familles et l’utilise… pour détruire la famille !
    (Mais il est vrai qu’il vole aussi l’argent des entreprises et qu’il l’utilise pour détruire les entreprises, et que, de façon générale, il vole l’argent des Français et l’utilise à tous niveaux pour détruire la France…)

  4. Enfants retirés d’une manière plus brutale : quelle transparence en ce qui concerne les “réseaux” ?
    2001 : question de Robert Hue à Marylise Lebranchu au sujet de 800 enfants enlevés en l’an 2000, année qui ne semble pas exceptionnelle.
    Et maintenant ? Qu’en est-il des chiffres concernant les enlèvements de mineurs en 2013 ?
    http://www.humanite.fr/node/390344

  5. Il faut engager des actions de résistance contre l’enlèvement des enfants à leurs parents légitimes et demander à ceux-ci de les cacher hors de chez eux (grands-parents, oncles, tantes ou amis et voisins), voire même les confier pendant quelques années à une institution religieuse traditionnelle située dans un pays européen où le mariage pour tous est interdit.

  6. L’augmentation des places en crèche n’est pas une mauvaise chose en soi, si cela donne le choix à la femme de rester au foyer ou de continuer à aller travailler… Les femmes allemandes n’ont pas ce choix et c’est bien regrettable. Nos filles font des études supérieures et veulent faire aussi une carrière…. Et puis même, pour un jeune couple avec un enfant, les deux salaires s’imposent souvent, parce que se loger et se nourrir ne peuvent plus se faire qu’avec un seul salaire…

  7. La banalisation des salaires médiocres du à l’invasion de millions d’étrangers qui servent à faire pression par le pas du revenu par le travail oblige les deux parents à travailler et laisser leurs vulnérables enfants se faire manipuler par les idéologues prédateurs à l’école .
    Entrer la propagande déversée dans le tete des petits enfants pour les soumettre à tous les n’importe quoi mondialistes pour faire croire que c’est normal de formater les gosses de plus en plus jeunes au profit de l’umps conformiste au mondialisme sans frontières ;
    L’antiracismeuh , bien sur
    le shoatismeuh évidemment
    l’homosexualité maintenant,
    la pornographie sous prétexte d’étalage “éducatif” sur la sexualité
    mais bientot aussi le gender pour nier le droit à l’enfant de s’identifier normalement au père ou à la mère .
    Ces dérives doivent etre combattues dans les écoles par des contestations de parents d’élèves ,et jusqu’à dans les crèches si vous etes obligés de vous en servir du à des salaires trop étriqués ….

  8. Tout le monde ne peut pas toujours garder ses enfants chez soi et des crèches ou assistantes maternelles peuvent aussi être de confiance: Aux parents de contrôler et de faire le bon choix selon leurs convictions et leurs moyens.
    Je suis donc satisfait de cette annonce même si je sais que cela cache beaucoup de sujets des plus inquiétants.

  9. je voudrais juste revenir sur un sondage aujourd’hui dans le Figaro dont la question est la suivante:
    Je cite: “Le Gouvernement a t-il raison de faire des économies sur la politique familiale?”
    Au delà du résultat, c’est la formulation de la question qui choque car:
    1- l’Etat ne fait pas d’economies du tout
    2- il n’en fait pas en ponctionnant plus les familles, il ne fait qu’augmenter les impots
    3-la branche famille n’est pas déficitaire en soi. Elle l’est devenue parce qu’elle est ponctionnée pour équilibrer les regimes speciaux (mesure du Gvt Fillon)
    4- en limitant le quotient familial (deja rogné sous Sarkozy) , le gouvernement ne travaille pas pour l’avenir, en s’attaquant a une des caractéristiques qui fonctionne encore en France, son taux de natalité, meme si on sait que ce taux de natalité est , pour l’Ile de France par exemple, le fait des immigrés pour plus de 50% des naissances.

  10. Si je puis me permettre, votre propos me paraît un peu excessif ou alors pas suffisamment étayé.
    Je m’explique:
    Dans l’état actuel des choses, il est extrêmement difficile de trouver une place en crèche ou un nounou et c’est un grande source d’inquiétude pour les parents.
    Pour rappel le congé maternité ne dure que 3 mois. Normalement la scolarité d’un enfant commence à 3 ans. Il faut bien que quelqu’un s’occupe des enfants entre 3 mois et 3 ans.
    Tout le monde n’a pas des grands-parents à proximité. Toute le monde ne peut pas non plus prendre un congé parental.
    En l’occurrence, cela semble plutôt une bonne chose de créer des emplois, même si cela ne garantit évidemment pas aux parents que leur enfant sera gardé par une personne de confiance et qui partage leurs valeurs.

  11. Encore une annonce “facile” du gouvernement. Mais qui finance les crèches et les nounous ? la caisse des allocs et les collectivités locales ? Qui finance la pré-scolarisation ? les collectivités locales et peut-être aussi la caisse des allocs.
    Donc on va baisser les allocs des uns pour faire rentrer de l’argent mais augmenter les dépenses d’un autre côté, dépenses qu’il faudra bien compenser par une nouvelle amputation des prestations un peu plus tard. Quant aux collectivités locales, elle devront encore faire plus (plus de crèches, plus de pré-scol) avec moins d’argent (les dotations de l’Etat baissent -déjà que les changements de la semaine scoalire de Peillon n’arrangeaient rien-), donc elles devront soit couper un peu plus dans les autres dépenses, soit augmenter les impôts.

  12. L”école est obligatoire à partir de 6 ans ; donc jusque là les familles peuvent garder leurs gosses chez eux.(et même l’école peut se faire “à la maison”)

  13. d’ici 2017… une façon comme une autre de dire nous sommes là et nous y restons.

  14. Le “genre” en maternelle, et même dès la crèche, c’est pour après-demain. Demain, ce sera le primaire. Il faut arracher les enfants aux “déterminismes” divers s’exerçant en famille le plus tôt possible. Plus ? Ce sera l’enfant confié à la naissance aux bras attentionnés de l’Etat. Pour un peu plus tard.

  15. Depuis cinquante ans on nous rebat les oreilles qu’une femme qui n’a pas d’activité rémunérée est une femme qui ne travaille pas; c’est curieux, mais celles qui ont fait ce choix et qui veulent se réinsérer sur le marché du travail, quand elles font un bilan de compétence, on leur trouve des compétences de haut vol. Deux idées pour changer l’opinion dominante sur ce point:
    -une “femme qui ne travaille pas” ne prend pas l’emploi dont un chômeur a besoin
    -l’éducation qu’elle prodigue à ses enfants (car elle ne se dore pas au soleil des Maldives) est rémunérée si elle est confiée à un tiers, pourquoi ne serait-elle pas au moins indemnisée?

  16. À l’attention de ” tom | 3 juin 2013 12:26:47″
    NON, à aucun âge l’école n’est obligatoire en France; elle ne l’a jamais été.
    Seule l’instruction l’est.
    Cessons de nous laisser avoir par les formules mensongères de l’adversaire.

  17. Vous n’êtes pas sans savoir que les assistantes maternelles labellisées ne peuvent plus aujourd’hui exercer sans formation et certification procurées par les “professionnels de l’enfance”.Ne vous y trompez pas, la théorie du genre fera partie de l’arsenal de formation des nounous. C’est donc au berceau et à votre domicile que ça s’infiltre…En une génération ce sera fait. Juste être patient et souriant. Ils ont le temps devant eux…

  18. Briser par tous les moyens, les liens familiaux qui forment un réseau parallèle assurant la transmission des valeurs traditionnelles, perçues comme “réactionnaires” face à la déconstruction programmée de la Civilisation chrétienne… Voila l’une des principales priorités de la maçonnerie!

  19. J’aurais eu des enfants, je les mettais dans les écoles libres hors contrat (sous le contrôle de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X) et pas ailleurs. Mais je n’en n’ai pas et n’en n’aurait jamais !

  20. Je m’insurge. Je suis assistante maternelle et jamais, moi vivante, le gender n’entrera dans ma maison. Chez mes petits, il y des garçons qui sont des garçons et des filles qui sont des filles. Et il n’y a pas de fête des parents, mais une fête des mamans et une fête des papas. Je milite comme une malade auprès des parents et leur ai fait passer nombre d’infos ! Et avant d’être assmat, je suis avant tout une mère et une grand-mère. Et ce que je ne veux pas comme mère et grand-mère, il n’y aucune raison que j’en veuille pour mes petits bouts. Quand bien recevrais-je la moindre “formation” ou “info” : elles iraient directement à la poubelle !

  21. et en plus, NON, l’école n’est pas obligatoire, c’est l’instruction qui l’est !

  22. Et bien c’est une bonne nouvelle pour tous les foyers où 2 salaires sont nécessaires pour survivre, tous ces foyers où il ne paraît pas envisageable de donner un SMIC (l’équivalent de la moitié des revenus) à une nounou.
    Certes c’est surtout valable en région parisienne et nous ne savons pas où seront créés ces places mais ça reste positif pour une maman comme moi.

  23. @ CB
    c’est exactement ce que je dit lorsque je dis que l’école peut se faire à la maison

  24. Sylvie, excusez moi cette question dont la réponse peut être indiscrète.
    Pourquoi n’aurez vous jamais d’enfant ?
    Un choix ?
    Une impossibilité ?
    En Allemagne, une des raisons pour lesquels les femmes font moins d’enfants (1,3 enfant/femme !) est la rareté des crèches.

  25. Une impossibilité, car je suis à mon regret stérile… !
    A la place, j’ai pris des chats qui m’apportent énormément d’amour et de réconfort !

Publier une réponse