Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Lobbying financier de représentants d’une clinique privée financièrement intéressée à l’extension de la PMA

Lobbying financier de représentants d’une clinique privée financièrement intéressée à l’extension de la PMA

Communiqué de La Manif Pour Tous 69 :

Le 19 juin, Bruno Bonnell, député LREM de Villeurbanne (Rhône), organisait une soirée sur la bioéthique et notamment sur la PMA.

Les premiers orateurs ont été deux spécialistes d’une clinique ayant une activité de procréation médicalement assistée.

Après la présentation technique de la PMA pour les couples homme-femme, le projet de loi bioéthique a été présenté par le député et les intervenants de la clinique, en soulignant les modifications qu’ils attendent.

Cette présentation a été jugée partisane par de nombreuses personnes présentes, notamment sur l’argument de l’absence d’égalité entre les couples homme-femme et les couples de femmes : en effet, La Manif Pour Tous 69 rappelle que le Conseil d’Etat a souligné que l’encadrement actuel de la PMA n’est pas discriminatoire et ne porte pas atteinte à l’égalité puisque la situation des couples est différente au regard de la procréation.

Surtout, La Manif pour Tous s’étonne du choix du député de faire appel à une structure privée pour cet événement. A l’évidence l’extension de la PMA ouvrira un marché lucratif, l’acte technique d’insémination avec donneur coûtant 1.500 euros et une tentative de fécondation in vitro 4.500 euros et ce, sans compter tous les actes médicaux et biologiques qui précèdent et suivent cet acte.

N’aurait-il pas été plus sage de faire intervenir des experts qui ne soient pas juges et partis et de ne pas laisser à penser qu’il peut y avoir collusion avec un élu ?

Alors que de très nombreux Français se sont exprimés durant tout l’hiver contre l’augmentation de leurs charges et la précarité – médicale notamment – qui en découle, de telles interventions vont à l’opposé d’un « débat apaisé au service de l’intérêt général ».

La Manif pour tous 69 s’inquiète de ce lobbying financier. Le mouvement dénonce fermement cette dérive et s’inquiète que des intérêts sonnants et trébuchants prennent le pas sur de vrais débats respectueux des personnes, de l’équilibre subtil de notre société et de l’écologie durable. Nous devons chercher ce qu’il y a de meilleur à offrir à nos enfants. En la matière, il faut être ambitieux. Cela implique de stopper le lobbying des cliniques et autres sociétés privées qui interviennent sur le marché de la procréation.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Cet homme a pourri à peu près tout ce qu’il a touché. Après avoir durablement pourri le jeu vidéo français, il a sévi dans la robotique. Une manière de faire un retour d’investissement dans le “startupisme” grimpant des greffes et adaptations transhumanistes ?

  2. Ça y est mamon et les marchands du temple se dévoilent où on voit vite que le prétexte d égalité des droits fait place à une recherche d intérêts financiers bien compris et où le matraquage intense que subissent les Français sur ce sujet qui est loin d être prioritaire cachent en fait un marché juteux encore une fois, les gauchos lgbt idiots utiles du système.

  3. collusion entre LREM et fric???
    bizarre , bizarre…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique