Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

“Liste noire” ? Bruno Gollnisch dément

Dans un communiqué :

"Contrairement à ce que laissent entendre certains commentaires, je n'ai jamais prononcé hier les mots de "liste noire" qui sont propres à la question d'une journaliste d'Europe 1. Je me suis étonné de la réaction du député sortant UMP de la 3e circonscription du Var, le soir de l'élection présidentielle, parlant de "neutraliser le FN" alors que la priorité me semble plutôt de battre la coalition socialo-ecolo-communiste qui s'annonce. J'ai mentionné à cet égard la lourde responsabilité dans la défaite de Nicolas Sarkozy de certains responsables de l'UMP ayant clairement déclaré qu'entre un candidat Front National et un candidat socialiste, ils voteraient pour le socialiste. J'ai dit et je maintiens que je ne voyais pas dans ces conditions comment ceux-là pourraient espérer les voix du Front National pour battre les socialistes. Il ne s'agit ni de vengeance, ni d'une consigne nationale, mais d'évidence. Dans la vie politique aussi, vos actes vous suivent !"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Ceci dit, c’est quand même paradoxal que le FN qui a tant fait campagne contre l’immigration ait contribué à l’élection d’un candidat très largement soutenu par le vote des immigrés comme le montrent les sondages et le vote dans les banlieues.

  2. Une personne et un parti ont collaboré à l’élection de Hollande, d’accord ? Un indice: ils ne sont pas de droite…

  3. A Bernard Mitjavile:
    Le FN n’a absolument pas “contribué” à l’élection du PS puisqu’il avait donné la liberté de vote à ses électeurs. N’oublions pas que les consignes de vote ont très très peu d’influence: L’écart entre Hollande et Sarkozy est de près de 1,2 millions de voix, écart impossible à combler, consignes “anti-Hollande” ou pas. Donc Hollande était obligatoirement élu, comme je le prédisais depuis des mois omme le prédisaient tous ceux qui ont un minimum de bons sens.

  4. @ Scat, les consignes ont peut-être peu d’importance (cela dépend probablement des électorats aussi), mais Marine Le Pen semble penser qu’elles en ont vu le nom du parti pour les législatives. J’ai vraiment l’impression qu’elle personnalise ses votes, même si elle dit que ses électeurs sont adultes.

  5. A Jean: non Marine sait très bien que les consignes ont très peu d’influence et c’est bien aussi pour cette raison qu’elle n’en a pas donné: elle se rappelle très bien du second tour de 2007 quand son père avait proné l’abstention et que cela n’avait pas été suivi au point que même 80% de ses électeurs avaient voté Sarkozy bien qu’il les avait mis en garde contre lui.

Publier une réponse