Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation / Religions : L'Islam

L’islam serait-il finalement une “race” ?

Une vidéo signée Huffington post :

"Ils sont Français ou Américains, ils ont la peau blanche et dès qu'ils revêtent les signes distinctifs de l'islam, ils font face au racisme et à la discrimination. Juliette Galonnier a rassemblé les témoignages de ces convertis. Et en a tiré des conclusions à écouter, ci-dessous, sur 2 minutes et pas une seconde de plus."

Etonnant amalgame, où l'on constate que l'islam est finalement une race, puisque ses adeptes, convertis ou non, doivent faire face au "racisme". Le principe de "race", pourtant condamné par nos bien-pensants qui manient la novlangue avec dextérité, est exhumé à point nommé pour une redéfinition ad hoc. Bonne petite élève de Sciences Po, tu as tout compris; tu iras loin.

[Addendum : en réalité, d'après la loi Pleven de 1972, qui étend le racisme à "une ethnie, une religion, une race ou une nation", cette étudiante de Sciences Po a raison : il s'agit bien de racisme. Décidément, elle ira loin !]

Partager cet article

25 commentaires

  1. bah c’est nous qui n’irons pas loin, la France s’islamise à tout va et cela semble bien plaire à ceux pour qui cette religion est pain bénit pour prendre, accaparer, garder le pouvoir par la force et la contrainte.
    Faudrait pas croire en une religion qui propose de laver les pieds de son voisin et de renoncer à tous ses biens quand même…
    Je regardais hier “tout le monde il est beau tout le monde il est gentil”, film extraordinaire, et je me suis demandé si on pourrait faire la même chose avec l’islam? Il y aurait pourtant moyen de dire des choses très drôles, genre humour noir…
    mais allez savoir pourquoi, on a du mal à imaginer que ça soit possible…
    “mahomet dans le désert
    buvait déjà du coca
    après avoir fait la guerre
    et comblé Aïcha”
    etc…

  2. Cette jeune fille manie très mal la critique conceptuelle. Sa thèse était l’occasion de contester l’extension abusive du terme de racisme. Elle croit constater un paradoxe là où elle aurait pu dénoncer une contradiction. En devenant musulman, ils ne changent pas de race, donc c’est à tort que l’on parle de racisme antimusulman… Thèse nulle a priori.

  3. Il y a véritablement une quête spirituelle chez certains d’entre eux. Comme chez de nombreux êtres humains mais à des parties différentes de leur existence. Dans une éducation normale, un élève devrait connaître les principales religions. Il devrait pouvoir être capable de les comparer arrivé au bac. En Grande Bretagne, dans toutes les écoles, on peut passer un examen de connaissance religieuse préparé par différentes grandes universités : Oxford, Cambridge… En France, la franc-maçonnerie a fait imposer un vide complet sur le sujet. D’où le problème qu’il pose actuellement et qui est une cause importante de la guerre civile qui est en préparation !

  4. Pauvre jeune fille. Quelle naïveté. Prions que son ange gardien l ouvre la vision de la Vérité et l’amène au salut que notre Seigneur Jésus Christ nous a gagné au prix de ses souffrances de la croix.

  5. Si l’islam se transmet par le sang – et c’est apparemment le cas puisqu’on “nait” musulman avec impossibilité de s’en dispenser -cela semble en effet être une “race”.
    A titre de comparaison, quand on nait dans une culture européenne, donc héllénico-judeo-chrétienne, c’est seulement un présupposé culturel, qui ne se transmet pas de façon automatique et viscérale. Et le baptême n’est pas “un droit du sang”.

  6. “C’était vraiment passionnant” dit-elle…
    Tu parles ! supeeeeeeeer !
    MAIS C’est quoi cette racaille Gauchiste qui est partout !????

  7. Il y aurait donc un ADN typiquement islamiste, comme il y en aurait un typiquement hébraïque…
    Décidemment…

  8. En fait tout cela vient d’une confusion faite depuis 30 ans par SOS racisme et compagnie entre les conflits de races proprement dit (très rares) et les conflits de cultures, de systèmes de valeurs et d’appartenance religieuse (très répandus) pour semer la zizanie et ne pas traiter correctement les problèmes. Voir http://www.bvoltaire.fr/bernardmitjavile/laicite-nest-pas-culture,58560

  9. Appeler cela une thèse ça craint!
    Pour connaitre plusieurs de ces cas dans mes amis, il faut savoir que le “racisme” dont ils sont victimes peut provenir du nouveau milieu qu’ils fréquentent si ils ne s’y adaptent pas pleinement.

  10. Bel exemple de la confusion mentale chez les zélite et leurs apprentis : on passe De “le racisme est une discrimination liée à la race” – ce qui se conçoit – à “la discrimination est un racisme … sans race”
    Comme quoi la clarté d’esprit n’est pas qu’une histoire de concision…

  11. De la Lettre à Diognète (env. VII°s)
    “Les Chrétiens ne sont distingués du reste des hommes ni par leurs pays, ni par leur langage, ni par leur manière de vivre; ils n’ont pas d’autres villes que les vôtres, d’autre langage que celui que vous parlez; rien de singulier dans leurs habitudes; seulement ils ne se livrent pas à l’étude de vains systèmes, fruit de la curiosité des hommes, et ne s’attachent pas, comme plusieurs, à défendre des doctrines humaines.
    Répandus, selon qu’il a plu à la Providence, dans des villes grecques ou barbares, ils se conforment, pour le vêtement, pour la nourriture, pour la manière de vivre, aux usages qu’ils trouvent établis; mais ils placent sous les yeux de tous l’étonnant spectacle de leur vie toute angélique et… à peine croyable.”

  12. Wouarf !
    Franchement, le ton, la contenance, la timidité, tout y est pour avoir l’air élitiste, les héros télévisés adorés ne sont pas des acteurs pour rien, mais qu’est devenu l’esprit logique Français ? Le souci de la précision des concepts et de la véracité des propos ?
    On confond le mot haine et le mot race pour reprocher l’usage d’une supposée haine contre un groupe religieux tout en se félicitant de faire preuve d’aversion et de haine vis à vis de ceux qui ne partagent pas la doxa sacrée des masses “jesuischarlisées” !
    pas besoin d’être furieux pour haïr, la pire haine est toujours la plus froide.
    Cette comédie est donc sans excuses.
    On a eu grand tort d’enseigner les mathématiques par une pseudo théorie pédagogique des ensembles, tort de généraliser la méthode globale dans l’apprentissage de la lecture, tort de s’éloigner de l’enseignement traditionnel de la grammaire ainsi que de la langue latine.
    Le résultat est là, des gens de bonne foi qui annônent des “idées” en carton-pâte sous l’oeil “bienveillant” de commissaires de la pensée.
    mais qui est donc ce “on” qui nous a imposer ces méthodes stupides, ces propos oiseux et ce vide intellectuel fabuleux ?
    ce n’est certainement pas moi, ni tous ceux qui sont consternés par l’agit-prop que l’on nous inflige depuis trop de jours déjà !

  13. Un ostracisme dur (“Ne les prenez pas pour amis”, “Humiliez-les”, “Tuez-les”, etc.) étant d’emblée présent dans le texte fondateur de l’islam, il n’est donc pas étonnant – (mais inadmissible pour nous chrétiens à qui le Christ à enjoint : “Bénissez-ceux qui vous maudissent”, Luc 6.28) – que ce premier acte entraîne une suite qui soit une tragédie, où des ostracismes multiples aient une très forte probabilité d’apparaître.
    Au demeurant, on n’observe aucun ostracisme similaire, à l’égard de l’indouisme, du bouddhisme, du taoïsme, etc., mais ils est vrai que ces religions n’ont pas de texte fondateur incitant à la violence.
    Raconter une tragédie en commençant à l’acte II ou III, est non seulement incohérent, mais peut représenter une véritable technique de désinformation.

  14. Quand les chrétiens sont massacrés en Irak ou au Niger, c’est aussi du racisme ?

  15. L’islam est une race. Mais comme les races n’existent pas, l’islam n’existe pas.
    Nous voilà tranquilles.

  16. Oui mais les races n’existent pas.
    Donc le racisme n’existe pas.

  17. Je serais intéressé par une thèse sur les musulmans convertis au christianisme (ou à une autre religion, d’ailleurs), vu du point de vue d’une société islamisée. Racisme du côté des musulmans ? non, bien sûr, mais en tant qu’apostats, ils méritent juste la mort… Une référence à Tintin : Avez-vous trouvé la voie ? Non ? Alors je vais juste vous couper la tête…

  18. La confusion entre religions et races sert à manipuler les uns au profit des autres .
    Les muzzs sont arabes, noirs et asiatiques ,ce n’est donc pas une race .
    Pareil avec les juifs qui sont arabes, noirs ou blancs .Critiquer les juifs n’est donc pas critiquer le sémite .
    Les chrétiens sont blancs, noirs et asiatiques ,la chrétienneté n’est pas non plus une race .
    Mais les manipulateurs politiques voulant semer les haines et zizanies pour forcer les gens dans un vivreensemble incompatible avec les réalités naturelles font le lit du racisme en finalité .
    Sous prétexte religieux on tue ceux qui sont d’autres races ,car le juif se prétend sémite , l’arabe aussi ,ce dernier servant de caution pour l’autre ,pour accuser de racisme quiconque n’est ni juifnimuzz ….
    Le haine envers les chrétiens est motivée d’abord par haine raciste anti-blancs intensifiée par la haine meurtrière de l’intolérance religieuse …..
    Voilà pourquoi les chrétiens sont persécutés et execrés par les muzzs et les juifs ,alors que seule la chrétienneté a su évoluer ,se civiliser ,
    mais fait preuve maintenant de trop de naiveté et tolérance envers ce qui menace de génocider dans la propagande nihilisme et masochiste du vivreensemble au profit d’espèces et croyances étrangères qui excècrent sciemment la chrétienneté

  19. On aimerait que la demoiselle développe un peu sa thèse : en quoi sont ils victimes de racisme ? En quoi deviennent ils victimes ? Concrètement, qu’Est-ce qu’il se passe pour eux ?
    En creusant je m’aperçois que @depassage a raison : ici un article développant la thèse de Juliette Galonnier où il est expliqué que son étude “examine aussi les stratégies que les convertis mobilisent pour gérer leur blanchité et désamorcer les tensions ethno-raciales au sein de la communauté musulmane, un espace où leur présence ne vas pas de soi et fait parfois l’objet de contestations”
    Ou encore “les convertis pénètrent dans un espace, la communauté musulmane, où contrairement à la société majoritaire, la blanchité n’est ni dominante ni normative. Pour toutes ces raisons, les convertis blancs à l’Islam peuvent être caractérisés comme des “blancs atypiques””
    Ici :
    http://www.sciencespo.fr/osc/fr/content/quand-les-demons-blancs-rentrent-dans-le-din-la-blanchite-atypique-des-convertis-lislam-aux-
    C’était loin d’être clair dans cette vidéo…

  20. L’islamisme est à part puisque l’état français permet à ce qu’on se moque de son prophète de cette manière :
    http://www.les-crises.fr/en-solidarite-avec-une-presse-libre-quelques-nouveaux-dessins-blasphematoires-par-glenn-greenwald/#!colorbox%5B57185%5D/1/
    Par contre la fresque murale qui recouvre un mur entier dans la salle de repos de l’internat de l’hôpital de Clermont-Ferrand pose problème car faisant allusion à la ministre de la santé !
    http://www.europe1.fr/societe/une-fresque-murale-dans-une-salle-de-garde-fait-polemique-2347705
    Les deux caricatures sont ordurières mais il y a deux poids deux mesures selon l’idéologie du moment !

  21. La misère, la veulerie et la soumission du monde universitaire sont infinies !

  22. Tandis que pour les musulmans convertis tout va très bien Madame la Marquise…

  23. D’après la loi Pleven de 1972 les attaques en France, multiples, incessantes et multiformes, frontales ou insidieuses, contre le catholicisme et les catholiques sont donc du racisme.
    Le catholicisme et les catholiques ont donc le droit, à moins que l’on soit très injuste envers eux, qu’on les défende.
    Il me semble que des entités de l’État ont la capacité de faire entamer des procédures pour ce faire. On attend donc, en particulier de Madame Taubira, que cela se fasse pour la défense du catholicisme et des catholiques. Et depuis 1972 il y a pas mal d'”arriérés”…, sans compter les “encours”, car ces derniers mois n’ont pas été avares en faits cathophobes, discriminatoires, y compris de la part de l’État, de ses représentants (en particulier : n’est-ce pas Monsieur Valls, Ministre de l’Intérieur ?) et des forces de l’ordre et d’entités judiciaires, sans compter les grands médias, tous aussi “aux ordres”, etc., sans oublier Charlie Hebdo dont la cathophobie a toujours été viscérale, ignoble et haineuse.
    On ne voudrait pas croire que dans “le Pays des Droits de l’homme”, on persiste à se montrer injustes envers le catholicisme et les catholiques, et a priori envers eux seulement, et donc à être à ce point racistes à leur encontre.

  24. Les Sarrasins font feu de tout bois. Puisque l’anti-racisme est à la mode, ils se déclarent victimes de racisme – bien aidés par nos gouvernants dont – admirons la clairvoyance de nos concitoyens, la cote remonte.
    Non seulement F.H. et E.V. ont contribué à la situation par leur pro-immigrationnisme, mais ils attisent le feu en renversant la situation et prétendant que les Sarrasins sont des victimes.
    Et admirez cela: les gaulois sont contents et les aiment !

  25. Les musulmans convertis au christianisme sont victimes de menaces d’égorgement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services