Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

L’islam invité dans les lois et les finances françaises

Et tout cela en catimini bien sûr, mais dévoilé ici :

"Le 14 mai, une discrète table ronde aura lieu à
la salle Médicis, au Sénat, à l’initiative de Jean Arthuis,
le
président centriste de la Commission des finances. Sujet du jour ? La
finance islamique.
Ou plus précisément, comment adapter les lois et la
fiscalité française à l’exercice de la profession de banquier selon les
règles de l’islam.

Depuis
plusieurs mois, de grandes banques françaises, notamment BNP Paribas,
se livrent à un lobbying appuyé en direction des pouvoirs publics.
Enjeu : la possibilité de pratiquer en France la finance selon les
règles de l’islam,
une activité en plein essor estimée à 700 milliards
de dollars dans le monde en 2007 (…)".

Le nerf de la guerre géré en France selon les règles de l’islam! Effrayant…

Guillemette Morena

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

12 commentaires

  1. Vous n’avez pas voulu de la Croix, vous aurez le compas, l’équerre & le Croissant.

  2. Pas de panique.Il convient de bien étudier ce mécanisme financier destiné à limiter l’usure.Il y a des idées à y prendre.Après tout nous comptons avec des chiffres arabes sans être devenus musulmans pour autant…Il serait bon qu’un ami versé dans la finance nous éclaire.

  3. Les plus grands cabinets français attendent cela avec impatience notamment Deloitte :
    Deloitte appoints Sharia’a Scholar to Islamic Finance Practice
    http://www.deloitte.com/dtt/press_release/0,1014,sid%253D32050%2526cid%253D181064,00.html

  4. N.B.: Les chiffres dits “Arabes” sont d’origine indienne.

  5. @ Senex
    L’usure existe dans la finance musulmane, masquée par un moralisme de façade.
    La finance ”chrétienne” n’existe plus : il y eut la faillite de la grande banque catholique (oubli du nom) asphyxiée volontairement par les milieux financiers anti catholiques sous la 3 ème république. Puis, entre la 1ère guerre mondiale et le début de la seconde, les activités de gestion des fonds des branches professionnelles, comme les mutuelles et caisses de retraite privées catholiques, ont été ”nationalisées” progressivement par le biais d’un ”contrôle” de leur gestion qui les obligea à se regrouper et à confier leurs capitaux…..à la Caisse des Dépôts, c’est à dire l’Etat, et non à des banques privées appartenant à des institutions ou familles catholiques. Sans cela la finance catholique serait aujourd’hui puissante : le Crédit Agricole, le Crédit mutuel, et d’une certaine façon aussi le CIC, sont issus de cette nébuleuse, ce qui donne un ordre de grandeur.
    Il n’y a pas eu que les lois anti congrégations de la fin du 19ème, puis la loi de 1905, pour chasser les catholiques de l’espace public : ce fut une guerre méthodique et menée sur tous les terrains.
    C’est un principe du marketing que s’adresser à des cibles identifiées. Les catholiques français ne sont pas identifiables, les musulmans le sont, ainsi que le fait qu’ils aient conservé des règles morales spécifiques…..

  6. Ne voyons pas de complot partout!
    Travaillant en banque, je ne vois pas le problème. C’est juste la création d’un nouveau type de produit financier, conforme à la charia. L’offre répond tout simplement à la demande. Il n’y a en cela rien d’immoral.

  7. Pour Senex:
    J’ai travaille pour une banque d’investissement basee a Londres, sur un projet qui visait a developper la Finance Islamique au sein de la division “Marches de Capitaux”. (Je suis consultant en systemes informatiques bancaires)
    C’etait certes il y a quelques annees, mais j’en ai garde le sentiment qu’il n’y a aucune difference entre la finance classique (anglo-saxonne par essence) et la finance islamique. La finance islamique simule un contournement de l’usure en … pratiquant l’usure.
    Ex:
    un depot a court-terme (par ex 1 mois) ne se denouera pas par la restitution du montant depose augmente d’un montant d’interet, mais par la restitution du montant depose augmente d’une marge materialisant le profit realise en achetant puis en revendant (plus cher) une matiere premiere. Vous me suivez ? Autre maniere de le dire:
    Vous remunerez le depot par le profit d’une action commerciale (achat-vente d’un bien reel) et non par l’usure (remuneration du temps).
    Quelle methode est la plus “rentable”, me demanderez-vous alors ? Vaut-il mieux faire un depot classique ou un depot islamique ? Rassurez-vous, votre benefice sera exactement identique. La banque procede a l’achat et a la vente de la matiere premiere en s’assurant d’avoir une difference de prix egale a ce qu’aurait rapporte le depot classique. Et pour cause, l’achat et la vente sont simultanees, la matiere premiere achetee-vendue ne change pas de mains, et le vendeur/racheteur se contente juste de vous faire des factures sur la matiere premiere en utilisant votre argent pour faire un depot classique. Il se remunere en prenant une legere marge, comme n’importe quel courtier.
    Cela revient a dire “Tu ne tueras point” en demandant a quelqu’un d’autre de tenir le revolver.
    Quel interet alors ?
    Pour les banques, le marketing. Proposer ce genre de pratique vous permet d’etendre votre clientele et donc votre chiffre d’affaire. Et cette clientele peut etre tres tres riche, surtout dans le Golfe.
    Pour les clients, le respect (que je trouve tres virtuel, mais cela n’engage que moi) de leurs principes religieux.
    Et aussi (et cela n’est toujours que mon avis personnel) un moyen de faire du proselytisme. Si au final vous faites la meme chose que le systeme classique, avec eventuellement un intermediaire de plus, quel est l’interet economique ? S’il n’y a pas d’interet economique, quel est votre interet ?
    Les autres principes de base de la finance islamique (fonds ethiques, capital investissement, simulation d’un marche de produits derives etc…) meritent de bien plus amples debats et je ne m’estime pas qualifie, en tant qu’ingenieur, pour les mener.

  8. C’est étrange que personne n’élève sa voix pour défendre la laïcité ! Cette dernière ne s’appliquerait-elle qu’au christianisme, religion persécutée en France par les autorités françaises et autres forces athées le plus souvent gauchiste ?

  9. Merci Jean.Il serait bon de nous faire un topo un peu “technique”…afin de juger sans préjugés.

  10. Les propos de Jean sont troublants !! La justification de “la création d’un nouveau type de produit financier, conforme à la charia” comme il l’avance sont presque ceux d’un aveugle ou d’un partisan de l’islamisation. Car il s’agit de l’institutionnalisation d’une présence, de la validation d’un poids financier, peut être fictif ou gonflé comme par exemple c’est le cas pour le lobby homosexuel, mais qui rejoint la banalisation d’un islam qui considère que les lois européennes ne sont pas les siennes. C’est toujours drôle de voir des gens appuyés ce genre d’initiative alors que je suis sûr qu’un grand nombre de musulmans de se porteront pas vers ses produits. Les banquiers comme Jean sont ils plus royalistes que le roy, ou plutôt plus musulman que les musulmans. La droite la plus bête du monde est bien prête à se vendre pour un plat de lentilles. A l’inverse comme le note Pascal dans son messsage tout ce qui a ressemblé à de la finance catho a été vertement chassé de l’espace public.

  11. A tous ceux qui s’interessent à la plus grande escroquerie des deux derniers siecles, qu’ils se renseignent sur les origines de la FED, banque privée qui tient en otage le gouvernement US; Lincoln et Kennedy, entre autres furent assassinés alors qu’ils voulaient retablir le contrôle de l’Etat sur l’emission de la monnaie.

  12. @ Jean
    Si cela répond à une demande ordinaire, en quoi faut-il une autorisation des autorités de controle du système bancaire français ? Il doit y avoir une raison particulière.
    Pourquoi les grands établissements bancaires qui souhaitent cette décision n’ont-ils jamais proposé de produits financiers catho-compatibles ? Parce que la clientèle n’existe pas ? Parce qu’ils pensent que le catholicisme est contraire au laïcisme républicain ?
    Donc ils ont plus d’estime pour l’Islam que pour la morale catholique.
    Car aujourd’hui un catholique est dans l’impossibilité de savoir si les placements financiers de sa banque n’incluent pas des actions de labo pharmaceutiques produisant des molécules contraceptives ou abortives. Ou de sociétés fiançanyt des recherches sur des cellules embryonnaires.
    Pas de demande ?
    Surtout, pas d’offre . La finance française est politiquement correcte : le triangle, l’équerre et le Croissant. Pas la Croix.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services