Lisbonne : le président Tchèque met des conditions à la ratification

K Vaclav Klaus a déclaré qu'il ne signerait le traité de Lisbonne que :

  • si la Cour constitutionnelle décide que ce traité de Lisbonne est en conformité avec la Constitution tchèque
  • si le Parlement le ratifie,
  • après la ratification du traité par l’Irlande.

MJ

2 réflexions au sujet de « Lisbonne : le président Tchèque met des conditions à la ratification »

  1. ph

    Pour ne pas se faire trop d’illusions:
    – la cour constitutionnelle qui a été infiltrée depuis longtemps par des politiciens corrompus dira que ce traité est conforme à la constitution tchèque, … comme se fut le cas en France.
    – Le parlement tchèque qui est occupé par des politiciens corrompus votera le traité, … comme se fut le cas dans tous les pays où ce traité a été voté au parlement.
    – reste donc le vote des Irlandais, mais le système de la future dictature de l’UE sous les ordres d’organisations occultes mondialistes, a déjà décidé que les partisans du Non n’auraient pas le même de temps de parole à la télévision, etc… et de plus le système y mettra cette fois-ci de grands moyens financiers. De plus, il y a beaucoup de techniques pour falsifier le vote : les sondages bidons, la propagande, les machines à voter électroniques (ils connaissent cela aux Etats-Unis), etc…

Laisser un commentaire