Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Culture de mort : Eugénisme

L’Irlande du Nord rejette l’avortement

L’Irlande du Nord rejette l’avortement

Mardi soir, l’Assemblée d’Irlande du Nord a voté à 46 voix contre 40, contre les règlements du gouvernement britannique sur l’avortement qui ont été imposés à l’Irlande du Nord par Westminster.

La motion qui a été adoptée a été déposée en réponse à Heidi Crowter, la militante de 24 ans pour les personnes handicapées, qui s’est prononcée contre la proposition du gouvernement britannique d’imposer à l’Irlande du Nord l’avortement jusqu’à la naissance dans les cas de handicaps comme celui de Heidi, le syndrome de Down (trisomie 21).

Les députés et les pairs du Parlement britannique doivent maintenant se prononcer sur l’approbation ou le rejet des règlements qui introduisent un régime d’avortement extrême en Irlande du Nord.

Bien que le vote à l’Assemblée d’Irlande du Nord ne modifie pas directement la loi en Irlande du Nord, il a envoyé un message très fort au gouvernement britannique, aux députés et aux pairs de Westminster que l’Irlande du Nord rejette ces règlements imposés à la province.

Cela rendra beaucoup plus difficile pour les députés et les pairs de voter pour imposer ces règlements à l’Irlande du Nord alors qu’ils ont été rejetés par les représentants élus du peuple d’Irlande du Nord.

Les sondages montrent que la majorité des électeurs du Sinn Féin et du DUP veulent que la loi sur l’avortement ne permette l’avortement que lorsque la vie de la mère est en danger. Seuls 5% des électeurs sont favorables à l’introduction de l’avortement jusqu’à 24 semaines. 

Partager cet article

7 commentaires

  1. Une seule solution : faire revoter le Parlement d’Irlande du nord jusqu’à un scrutin favorable. La méthode a fonctionné avec succès pour le traité de Maastricht dans les pays qui avaient voté contre. Et elle pourrait de nouveau s’appliquer pour cette affaire…

    • Oui mais heureusement, cette méthode peu démocratique ne fonctionne pas toujours. Ainsi, la Grande-Bretagne ou plutôt les membres du Royaume Uni n’ont pas réussi à faire revoter leurs citoyens pour faire annuler le Brexit.

      Du côté français, on fait voter pour la n-ième fois la Nouvelle-Calédonie pour ou contre l’indépendance : Si elle vote contre, elle reste associée à la France, si elle vote pour, elle devient un pion australien.

      A quand un nouveau vote pour ou contre le mariage pour tous en France ?

      • ” les membres du Royaume Uni n’ont pas réussi à faire revoter leurs citoyens pour faire annuler le Brexit” : Vous plaisantez… ils se sont arrangés pour les faire voter 3 fois ! Vous voulez dire qu’ils n’ont pas réussi à les faire changer d’avis, c’est autre chose….

        • Non PIERROT, “je ne plaisante pas” !

          Le thème était : “faire revoter le Parlement d’Irlande du nord jusqu’à un scrutin favorable.”

          La méthode N’A PAS FOCTIONNÉ et ils n’ont pas réussi à faire revoter leurs citoyens pour faire ANNULER LE BREXIT.

    • Bonjour F.Jacquel. Certes mais pour la constitution européenne, en France, Sarkozy a préféré faire revoter les élus du peuple plutôt que le peuple. Cela pose le problème de la légitimité des élus. Cela a ouvert la crise de la démocratie représentative. Bien à vous.

  2. Le cliquetis infernal… Votez une loi permettant l’élimination d’un enfant handicapé jusqu’à sa naissance effective, est une porte grande ouverte pour, dans un temps prochain, retirer le simple mot “handicapé” sans modifier le reste du texte. Cette vieille méthode politicienne, dite du “pied dans la porte”, fonctionne depuis des siècles….

    Il est temps d’inverser le cliquetis…

  3. Le titre de l’article n’est pas tout-à-fait exact. Il devrait être “L’Irlande du Nord rejette l’extension de l’avortement” ou quelque chose comme ça.

    Ne faisons pas comme les médias dits grands !

Publier une réponse