Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’Intifada annonce une guerre civile en Europe

Selon le Lt-Col Ludovic Monnerat, les "violences urbaines qu’a connues la France ont révélé une situation de conflit de basse intensité. La mise au défi des pouvoirs publics signifie que l’heure est à la confrontation, et qu’une guerre civile d’un nouveau genre est inévitable."

"Sur le terrain, la situation a l’avantage d’être claire : des bandes souvent très jeunes, armées de projectiles divers, de cocktails Molotov et parfois d’armes à feu, se sont livrées à des razzias opportunistes qui ont occasionné des destructions considérables. (…) Utilisant le téléphone portable, les weblogs et le courrier électronique pour la préparation et la coordination de leurs actions, ces groupes sont souvent parvenus à se jouer des compagnies de CRS dépêchées pour reprendre le contrôle des quartiers dits difficiles. Les forces de sécurité (…) sont d’ailleurs régulièrement prises à partie comme des forces d’occupation."

"Les ‘territoires perdus de la République’ (…) sont des zones où les lois et les valeurs de la France ont été remplacées par d’autres lois et d’autres valeurs ; des territoires étrangers où l’autorité se partage entre les ‘grands frères’, les caïds et les imams. (…) L’embrasement actuel des banlieues françaises n’est ainsi pas une surprise. (..) Le laxisme en matière d’immigration, conjugué à une ségrégation physique et économique, a jeté des populations déracinées dans des ghettos bétonnés. Le déclin du civisme a permis à une économie souterraine illégale de parasiter ces ghettos et de consacrer ses comportements. Le mythe du métissage culturel a laissé une contre-culture hip-hop diffuser sans restriction des hymnes à la haine anti-française et des appels à l’insurrection armée. Enfin, le relativisme moral a donné aux organisations islamistes l’opportunité de promouvoir puis d’imposer leurs valeurs."

"La France compte aujourd’hui des dizaines de milliers de jeunes gens d’origine extra-européenne, en rupture totale avec la société qui a accueilli leurs parents, et dont la mentalité est celle d’enfants-soldats. (…) Sommes-nous donc à la veille d’une guerre civile en Europe ? (…) L’évolution des violences urbaines montre qu’une situation de conflit existe déjà, et que le refus de la reconnaître ne contribue en aucun cas à éviter son extension."

"Ce sera une guerre différente, à la fois subversive et symbolique, déclarée et décentralisée, intermittente et intense, qui verra le chaos et l’intégrisme s’allier pour combattre la normalité. Une intifada communautaire et générationnelle, une succession d’affrontements ponctuels et épidermiques, greffés sur le lent corps-à-corps des identités."

MJ

Partager cet article

2 commentaires

  1. Ludovic Monnerat est vraiment un excellent analyste militaire.
    Cela fait des années que je suis son site http://www.checkpoint-online.ch/ et bien qu’il ait souvent des opinions et analyses à contre courant de l’idéologie dominante, ces dernières se sont souvent revelées aussi prémonitoires qu’exactes.
    Et surtout ce lieutenant-colonel a compris les dangers et enjeux de notre époque.
    Il a aussi plus récemment créé son blog
    http://www.ludovicmonnerat.com/
    où l’on peut aussi profiter d’autres analyses entre des anecdotes sur sa vie
    Bon surf!

  2. 1 Vous semblez omettre dans vos commentaires sur les émeutes le fait que cela représente une énorme défaite pour la maçonnerie. Elle perd une nouvelle fois son magistère moral.
    Elle l’a perdu en 1989 avec l’échec du bicentenaire. Elle a connu une autre défaite avec les affaires qui ont entaché son image. Elle est en panne d’idées pour la France. C’est une bonne occasion pour que la bonne nouvelle soit annoncée dans les banlieues.
    2 Une solution pour l’emploi des jeunes des banlieues consisterait à obliger tous les restaurants qui s’ouvrent à employer une indigène coloré ou non.
    Car les 1200 étrangers qui chaque jour viennent en clandestin en France prennent à terme la place de “nos” jeunes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services