Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

L’intelligentsia catholique de gauche ne parvient toujours pas à admettre le vote des catholiques à droite

De Jean-Marie Guénois :

I"A la mi-temps entre les élections présidentielles et législatives, une vingtaine de mouvements chrétiens – soutenus par la conférence des évêques – viennent de lancer un appel pour susciter « un autre regard sur les migrations ». En réaction directe et explicite aux « 27 % des catholiques pratiquants de moins de 35 ans » qui ont voté Marine le Pen au premier tour des présidentielles. […]

Mais quelle est la culture politique « catholique » à venir ? La question, me semble-t-il, a été posée par un sondage plus discret, mais très révélateur, sur le premier tour qui a donné lieu, cette semaine, à cette prise de position de chrétiens en faveur des migrants.  Ce sondage (IFOP-Fondation de service politique-Famille Chrétienne) a effectivement démontré que 27% des jeunes catholiques pratiquants ont voté pour le Front National. C'est lui qui est marquant. Il y a là une vraie matière à réflexion et à étude. Beaucoup plus importante à mener que l'évidence d'un vote catholique ultra majoritaire à droite qu'une intelligentsia catholique de gauche ne parvient toujours pas à admettre.

Cette évolution des jeunes catholiques pratiquants signe, à tout le moins, l'échec des plans pastoraux épiscopaux à destination des jeunes. Ces programmes étaient et restent fondées sur les options de l'action catholique française ancrée et revendiquée à gauche. Mais je doute que la méthode employée cette semaine par la vingtaine de ces mouvements chrétiens pour promouvoir la défense du migrant permettent de sortir de ces vieux réflexes.

Ce méthode commet, me semble-t-il, une double erreur sur la forme. Elle stigmatise ces jeunes – plusieurs responsables présents à la table de la conférence de presse ne s'en sont pas privés sur un ton plutôt moralisant – comme si ces jeunes étaient séduits par des « positions xénophobes ». Je ne vois pas comment un tel soupçon est le bon moyen pour établir un dialogue, et encore moins, comment il pourrait convaincre.

Elle imagine, seconde erreur, sans doute liée à la génération de ces responsables que l'on doit donc « éduquer » ces jeunes adultes, – le mot a été prononcé – par l'encadrement de la pensée. Comme au bon vieux temps de l'action catholique des années 70 mais qui est encore visiblement dans les esprits ! Et pourquoi pas une rééducation ? Soit, le pire langage que l'on puisse utiliser pour s'adresser à une jeune génération, peut être conservatrice, mais, elle aussi, post-moderne, donc totalement allergique à ce genre d'argumentations et d'alignements.

Cette méthode commet – sur le fond cette fois – une autre erreur de diagnostic. On a pris ces jeunes catholiques pratiquants qui ont voté Le Pen pour des nationalistes au sens étroit du terme. Entendez franchouillards, n'étant jamais sortis des frontières de l'hexagone. Je me suis cru trente ans en arrière avant les programmes Erasmus et autres voyages low cost… Comme si ces jeunes de 18 à 35 ans avaient, d'urgence, besoin de faire des expériences internationales pour rencontre "l'autre" et "l'étranger".

Et, une dernière erreur, touchant l'analyse de la motivation de ce vote de protestation confondu avec une adhésion basique au Front National. Rien curieusement chez les responsables présents – qui ont pourtant une sensibilité sociale très affirmée – sur l'angoisse économique de cette génération quant à l'accès au premier emploi et quant à la fragilité des perspectives de carrières. Rien, non plus, ou très peu, sur la peur de l'islam qui envahit toute la société et qui explique une large part de ce vote. Le document fort bien fait, parle de « migrants » et veut englober toutes les situations.

A moins – autre hypothèse perfide – que le vote de ces jeunes pratiquants catholiques n'ait été qu'un prétexte, pour justifier moralement une prise de position politique de ces mouvements chrétiens avant les élections législatives. Et leur donner ainsi une tribune.

Dommage, en tout cas, que l'on en soit encore à cette logique d'affrontement dialectique et non de discussions avec ces jeunes que l'ont fait passer pour "étranges" dans le monde catholique. Il faudrait plutôt chercher à comprendre ce qu'ils expriment. Et encore plus important : quelle Eglise catholique préparent-ils ? Ce sont eux qui seront bientôt majoritaires. Et non ces responsables de mouvements, tout aussi respectables qu'ils soient."

Partager cet article

29 commentaires

  1. Autre motivation : parmi les partis pouvant espérer être représentés, le FN est le seul qui se soit à la fois déclaré favorable au déremboursement de l’avortement, à la famille composée d’un homme et d’une femme et contre l’euthanasie. Les catholiques de gauche nous dirons que ce n’est pas à poser sur le même plan que la défense de l’immigré ; en effet,je suis d’accord avec eux, mais en sens inverse : quand c’est le droit à la vie qui est refusé, il ne reste plus de personne à défendre !

  2. On prend vraiment les jeunes pour des idiots effectivement.
    Par ailleurs, on cherchera en vain l’idée que l’annonce du Christ aux migrants soit une option…

  3. La vieille garde progressiste à du mal à digérer un certain nombre de faits qui renversent leurs lubies . L’avenir appartient à la vie. Or, sociologiquement, les chrétiens les plus convaincus sont aussi les plus jeunes. Pendant leurs aînés ont succombé aux sirènes du relativisme , de la contestation et de l’islamophilie, ces jeunes catholiques se tournent vers une expression plus identifiable de leur foi, fondent des familles nombreuses ou entrent en religion dans des séminaires ou des communautés traditionnelles. Comme les cathos de gauche ne se reproduisent pas, la nature aura raison d’eux assez vite. Ce qui va entraîner un changement complet du catholicisme français dans les prochaines années. Il sera minoritaire, certes, mais plus conquérant et visible.

  4. Ces personnes n’ont toujours pas compris que l’on ne peut pas être Catholique et voter a Gauche.
    Ces personnes se vautrent avec délectation dans le vote gauchiste (socialiste/communiste) en refusant de regarder les faits suivants:
    – La base idéologique de la Gauche se trouve dans les “Lumières”, la révolution de 1789, CONTRE l’Église
    – La Gauche a de tous temps combattu l’Eglise et les enseignements de Dieu
    – La Gauche promeut tous les désordres de société: divorce, avortement, contraception et libertinage sexuel, euthanasie, unions homosexuelles, pédophilie,…
    Les plus a plaindre sont les prêtres qui continuent de voter a gauche: ils sont complètement schizophréniques.

  5. Tout est dit dans la conclusion : la vieille garde gauchiste a fait son temps et va mécaniquement mais irrésistiblement disparaître… pour sans doute un avenir nettement plus radieux pour l’Église.
    Quel gâchis quand on y pense : près d’un demi-siècle de perdu… Combien d’âmes auront été perdues en route ?
    Je plains les responsables… Je ne suis pas sûr qu’à leur des comptes, la mansuétude du Maître soit à la hauteur de leurs espérances…
    « On ira tous au paradis ? » Ils verront bien…

  6. Merci pour votre belle et bonne annalyse .
    Fred

  7. Ils sont gonflés d’utiliser le visage d’un asiatique d’Extrême Orient, alors qu’il n’y a aucune réticence populaire à l’égard de ce type de personne.
    Lorsque les “frères venu d’ailleurs” étaient des Harkis fuyant les atrocités du FLN, puis lorsque ce furent les boat-peoples fuyant le Vietnam communiste, je n’ai pas entendu la voix de beaucoup d’évêques (s’il en fut!), et encore moins celle des cathos de gauche (si ce n’est pour les stigmatiser)!
    Il semblerait que pour cette mouvance “progressiste”, certains frères soient moins “frères” que d’autres, surtout s’ils ne vont pas dans le sens de l’histoire… marxisante.

  8. Merci pour ce très bon article.
    Qu’est-ce que c’est que ce clergé qui prend systématiquement position contre le vote à droite de la grande majorité des catholiques, qui se préoccupe plus du sort des migrants que de celui des jeunes Français et des Français en général?
    Pourquoi les catholiques laissent-ils faire? Pourquoi ne réagissent-ils pas?
    Moi, dans ma paroisse, j’ai dit que j’étais contre les cercles de silence pour soutenir les sans-papiers, que j’étais pour l’expulsion des Roms, et j’ai déclenché la colère du prêtre contre moi; j’en suis à aller à la messe à 15 kms de chez moi et je sais que d’autres en font autant ou bien ne vont plus à l’Eglise, ont cessé de lui faire des dons à cause de ce militantisme à gauche.
    Quand allons-nous envoyer des pétitions à cet épiscopat qui ne nous représente pas et qui vide les églises?
    Avons-nous peur de ne plus recevoir l’absolution pour nos péchés ou d’être excommuniés?
    Suffit-il d’attendre? Mais beaucoup d’évêques et de prêtres sont encore jeunes et ils prendront des successeurs qui ont les mêmes points de vue qu’eux.
    Il faut avoir le courage de parler et d’écrire.

  9. Une traduction malhonnète mais fréquente de:
    HOSPES VENIT ET NON ACCEPISTI
    éclaire ce sujet.
    les cathos de gauche traduisent par:
    L’ETRANGER EST VENU ET TU NE L’AS PAS ACCUEILLI
    or, référence le dictionnaire Gaffiot,les sens successifs du mot HOSPES sont:
    hôte (qui reçoit ou est reçu)
    voyageur de passage
    enfin:étranger
    Nous sommes donc tenu de “donner du pain” à celui qui ensuite poursuit son voyage, non à l’intrus qui veut s’installer chez nous.

  10. Curieux document: formellement très joli, mais sur le fond bien superficiel, bourré d’affirmations sans aucune possibilité de s’informer davantage (nombre migrants, étrangers, immigrés: quelle source? -personnellement, j’aurais tendance à chercher quelles sources et à regarder si elles sont convergentes- et p. 6 “des études universitaires” … mais on ignore lesquelles; un peu plus loin dans ce dernier paragraphe de la page, il y a bien un appel de note infra-paginale …. mais où se cache la référence en question?).
    Combien d’heures de confrontations cérébrales pour aboutir à cette luxueuse plaquette publicitaire?
    Et si l’on comparait avec les actions, simples mais bien concrètes, de mouvements d’Église tels que le scoutisme, les conférences Saint-Vincent… voire Emmaüs, dont on ne trouve aucune mention.

  11. L’intelligentsia catholique de gauche veut être conforme à l’esprit du temps et cet esprit est sentimentaliste et pacifiste selon des critères marxistes et mondialistes.

  12. l’intelligencia de gauche “ces responsables de mouvements tout aussi respectables qu’ils soient ” n’ admettent pas le vote des catholiques à droite.??.En soutenant la candidature de Hollande, eux favorisent les partis d’extême gauche, christianophobes ou anti pape et pour une culture de mort …

  13. il en est ainsi dans le groupe de prière CVX qui est par ailleurs un extraordinaire groupe de prière, mais qui prend au plan national des positions très particulières en choisissant, parmi tout ce que le Seigneur nous a demandé comme engagements, l’aide et le soutien aux réfugiés – ils vont jusqu’à défiler dans les rues avec pancartes et banderoles aux côtés de RESF et autres! On a vraiment l’impression que c’est plutôt eux qu’on devrait réveiller pour leur expliquer qu’on vit dans un monde très différent de celui d’il y a 40 ans: aujourd’hui, les réfugiés dans leur propre pays, c’est nous, il suffit de prendre le métro pour s’en rendre compte.
    On m’a envoyé hier le dernier logo du site catholique.92: aucun signe religieux n’y apparaît. Vraiment étonnante, cette évangélisation sans Evangile!!

  14. Merci à M. Guénois de cette sérieuse analyse. Ce pauvre épiscopat, à quelques exceptions près, est pitoyable. Et un de ses responsables, infecté par le prurit de l’action pour l’action, récolte ce que sème son cléricalisme blessant et soi-disant humoristique (il est seul à en rire). Que la Pentecote fasse éclater l’imposture…

  15. Les bobos cathos.
    (…)
    “Plutôt que de constater leur impuissance et de tenter d’y remédier par l’étude et la pénitence, la démesure de leur orgueil la leur présente comme la plus grande des vertus, la preuve de leur pureté, s’imaginant que le monde commence avec eux et qu’ils ont atteint, eux, la quintessence des évangiles.”
    http://www.eschaton.ch/website/2012/les-bobos-cathos/

  16. Je ne saurais que trop recommander, à l’intelligentsia catholique de gauche, la lecture de ces quelques phrases issues d’une nouvelle d’Anatole France, et éventuellement y tirer quelque enseignement concernant les « positions xénophobes » des jeunes catholiques:
    « Ne pouvant les gouverner, il faudra les détruire. N’en doute point : toujours insoumis, couvant la révolte dans leur âme échauffée, ils feront éclater un jour contre nous une fureur auprès de laquelle la colère des Numides et les menaces des Parthes ne sont que des caprices d’enfant. Ils nourrissent dans l’ombre des espérances insensées et méditent follement notre ruine. En peut-il être autrement, tant qu’ils attendent, sur la foi d’un oracle, le prince de leur sang qui doit régner sur le monde ? On ne viendra pas à bout de ce peuple. Il faut qu’il ne soit plus.»
    Ici Ponce Pilate exprime l’idée que le peuple Juif devra être exterminé pour le salut de Rome, mais nous pouvons adapter ces quelques mots à notre époque, à notre pays, à notre peuple.
    Autrement dit, l’accueille du migrant oui !
    La disparition programmée de toute un peuple non !

  17. Le CCFD comme d’hab, organisation purement gauchisante se prétendant catholique. Très liée à l’OCDE dont elle lèche les bottes à longueur de journée, cette organisation socialiste milite pour l’abolition de la souveraineté des Etats et des paradis fiscaux. De quoi j’me mêle ???

  18. Le retour d’une certaine frange de la jeunesse à des valeurs que la gauche a abandonnées et moquées si longtemps est-il surprenant?
    C’est la fracture entre quotidien et fiction,
    entre réel et utopie, n’en déplaise aux héritiers, peut-être sincères, mais naïfs, de 68.
    On peut être catholique sans être suicidaire, eh oui !

  19. Déjà en 1984, “l’église de France” plus exactement sa conférence épiscopale (en russe soviet) avait sabordé la manif de l’enseignement dit libre, pas assez “républicain” à son goût: la majorité des évêques de France ont une spiritualité de gauche, leur préférence pour les pauvres étant plutôt du genre théologie de la “libération”….de tout pouvoir de droite! c’est un péché de voter à droite, pas à gauche, puisque la gauche c’est la justice et le progrès: même la chute du mur de Berlin ne leur ouvre pas vraiment les yeux…. Quant au concile Vatican 2 qui leur a donné le pouvoir de désobéir au pape plus ou moins ouvertement, il fut leur printemps à eux, pas celui des jeunes pour qui ce fut plutôt l’automne et l’hiver de la foi qui s’en suit…La gauche c’est bien la vieillesse du monde, y compris celle de nos évêques de gauche….Leur avenir est derrière eux. Prions quand même pour leur désillusions….finales à défaut d’être mortelles.

  20. Le soutien de la conférence des évêques ? C’est pas Dieu possible de “pondre” un texte pareil à la veille des élections. Et c’est du beau monde : on sait ainsi à quels organismes il ne faut pas donner notre argent…
    Que l’Esprit de Pentecôte ouvre les yeux des fidèles lambda comme des évêques. Bonne fête

  21. et 17% des jeunes catholiques pour Mélenchon et le communisme “intrinsèquement pervers”. Pas de rééducation pour eux ?

  22. Je milite pour le FN, et je suis plutôt un catho de droite. Ca ne m’empêche pas de rencontrer des gens de la rue et des migrants, par exemple dans le cadre Samarie, l’URL de mon pseudo. Les cathos de gauche qui s’imaginent que les militants du Front National sont des xénophobes, qu’ils ont toutes les tares du monde. Le frère venu d’ailleurs, c’est AUSSI celui qui vient du Front National.

  23. belle conclusion.
    La génération qui n’a rien su transmettre passe, avec elle ses idées qui ont détruit l’Église en France. On observe la valeur d’un arbre a ses fruits, ce relativisme “social democrate chretien” qui n’a de chacun de ces termes que le nom a fait ses preuves et son temps.
    Pas la peine de s’acharner a les combattre, le temps fera son œuvre.
    La période post-romaine est passionnante a étudier, les mécanismes mis en place par les chrétiens de l’époque, notamment au niveau de la constitution du tissu social devraient nous inspirer: ils ont porté les plus beaux fruits qui aient été jusque maintenant : feu la civilisation occidentale…

  24. Erratum
    “…l’accueil du…” et non “…l’accueille du…”

  25. Il faut bien reconnaître qu’il y a une certaine ironie grinçante à entendre les représentants de la droite catholique appeler à voter pour un homme qui a imposé le métissage à la population de souche condamnée à l’accepter de “gré ou de force”. Compte tenu de la politique migratoire poursuivie par le gouvernement Sarkozy, conjointement avec les mesures prises contre la famille, cela s’appelle un génocide des Français de souche. Certes c’est un génocide à la mode franc-maçonne f..j., c’est-à-dire lent et sournois, mais qui portent ses fruits de mort parmi la “communauté blanche” décimée par des décennies de répression anti-démographique. Tout se passe donc comme si les catholiques de “droite” avalisaient leur propre disparition, ce qui paraît le terme ultime du déclin.

  26. c’est pourtant évident, si on enlève le terme commun “catholique”, comme dans une équation : la gauche ne parvient toujours pas à admetre le vote à droite
    et même beaucoup plus de choses encore

  27. Ces personnes s’inspirent du canard appelant. Le volatile prisonnier et dont les appels sont destinés à faire venir , à portée de fusil bien sûr, ceux qui sont libres.
    Question : pour qui travaillent-ils?

  28. Excellente analyse qui tranche sur les affirmations simplistes – quoique probablement généreuses – telles que “susciter un autre regard” etc…qui sentent vraiment trop le renfermé. On discute en général bien trop: cela évite sans doute de réfléchir vraiment. Le vote des jeunes pour MLP possède une signification; c’est cela qu’il faut chercher à comprendre.

  29. Un autre regard qu'”une chance pour la France” ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]