Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

L’intellectuel égyptien musulman Tarek Heggy …

… s’insurge contre le traitement des Coptes en Egypte.

Dans le contexte actuel de tensions entre les musulmans et les Coptes en Egypte, Tarek Heggy a écrit un article intitulé "Si j’étais Copte", où il critique durement la politique du régime égyptien à l’encontre de la population copte chrétienne.

Marie Sophrone

Partager cet article

2 commentaires

  1. il est peut-être utile, chaque fois, de rappeler qui sont ces coptes, “aegyptos”,en fait les habitants légitimes de l’Egypte, de cette égypte qui a construit les pyramides…
    puis se sont convertis, dès les premiers siècles de notre ére, au christianisme, avant les invasions arabes
    aujourd’hui, les Coptes ne représentent plus que de 10 à 15% de la population
    ils constituent une église autocéphale, c’est-à-dire indépendante, avec un “Pape”: Baba Schnouda
    il faut assister, une fois dans sa vie, à la grande fête copte,la Pâques, qui dure toute une nuit (12 messes succesives): liturgie orientale, c’est-à-dire byzantine,avec des symboles plus anciens, venus des Pharaons
    il faut aller dans les monastères du Fayoum et du Ouadi-Natroum,
    assister au baptême copte, qui procède par immersion totale, à 3 reprises
    ces régions sont des déserts où naquit le monachisme,avec les premiers ermites
    il y a un art copte, influencé plus tard par l’art romain ( portraits célèbres)
    il y a des coptes célèbres: Boutros-Boutros Gali,ancien directeur de l’ONU…
    Le jour où, fuyant les tracasseries (ou pire) les Coptes auront quitté l’Egypte, c’est l’Egypte qui aura perdu une part importante de son identité
    les egyptiens, même s’ils sont désormais majoritairement arabo-musulmans auraient tout à gagner à considérer les Coptes comme des “trésors vivants d’Egypte ”

  2. Conversion forcée,
    voile obligatoire sous risque d’être mariée de force à un islamiste (c’est-à-dire violée),
    violée (sans même un semblant de mariage),
    négation étatique de leur existence même (ramené dans les statistiques officielles à un ridicule 7 %),
    vexations populaires,
    meurtres,
    massacres dans des villages de Haute-Egypte,
    impossibilité de construire des églises à moins de 100 m d’une mosquée (avec la conséquence que les islamistes demandent – et obtiennent – immédiatement la construction d’une mosquée dès le moindre projet)…
    Voilà le quotidien des chrétiens d’Egypte.
    Ils sont les martyrs de notre époque, dans l’indifférence scandaleuse de nos pays repus et satisfaits d’eux-même.
    Honte à nos dirigeants !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services