Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

L’institutriste n’est pas gaie

Non il n'y a pas de coquille dans le titre de ce post (pour une fois !).

Mais l'exercice que rapporte Jeanne Smits faisait partie de l'« évaluation diagnostique du début de CM1 » en 2010 (qui était ministre de l'Education nationale déjà ?).

Mais à part cela, personne n'endoctrine nos enfants à l'école. Triste rumeur.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Comme quoi certains sujets gays peuvent être gais malgré tout

  2. Gai au sens premier. Bénéfice du doute !

  3. Qu’on sache, gay/gai n’a pas supplanté le sens premier.

  4. @Daquin: en général, lorsqu’on enlève l’exubérance superficielle, les homos ne sont jamais très gais
    (dans wikipedia on rajouterait : référence nécessaire…)

Publier une réponse