Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’insertion d’une fille trisomique en milieu scolaire ordinaire

 

Partager cet article

10 commentaires

  1. Philippine,une star est née.
    “Il n’y a de richesse que d’hommes”.
    Une belle vidéo pour une belle petite fille.

  2. Magnifique !!

  3. Madame, Merci! elle est Belle!quelle perte cela eu été!

  4. Le grand médecin Jérôme LEJEUNE, après avoir découvert le chromosome surnuméraire, affirmait qu’il serait possible un jour de guérir les trisomiques et même de les voir devenir Professeurs de Médecine.
    Quel ne fut pas son chagrin, voire, sa détresse , quand il vit que l’on analysait le sang de futures mères pour savoir si l’enfant à naitre avait ce fameux chromo en trop, et le faire avortuer.
    Ce grand médecin, mit un costume pendant plus de vingt ans, fut présenté à l’Empereur du Japon, malheureusement en chaussettes, selon l’usage, or elles étaient percées, il fit comme il put pour marcher….bref, un Homme de Bien, plus soucieux des autres que de lui-même.
    Sa vie est à lire, Anne Bernet l’a retracée avec grandeur, on le lit une fois, puis on le relit pour la joie.

  5. Bravo mille fois bravo ;Quelle belle leçon . Merci .

  6. Formidable !
    Attention à ne pas tomber dans l’angélisme ! Il est important que nos concitoyens rencontrent des trisomiques pour se rendre compte que cette pathologie ne rend pas malheureux, comme veulent nous le faire croire les avorteurs. Toutefois, il faut aussi prendre en compte les besoins spécifiques de ces personnes. Philippine rentre en CP avec deux ans de retard, y restera probablement trois ans pendant que ses amis changeront de classe, … Il est rassurant pour les parents de rapprocher leur enfant d’un parcours classique, mais il faut aussi être lucide sur les besoins intellectuels ET affectifs de l’enfant : dans les conditions d’insertion en classe normale, Philippine risque d’avoir rapidement un sentiment vif et douloureux de ses limites, en se comparant aux autres. Une école spécialisée présente le risque de guéttoïser, mais l’avantage de mettre les enfants entre pairs.

  7. Très belle vidéo, voir aussi ici un autre cas http://www.religionenlibertad.com/articulo.asp?idarticulo=31458
    Mais attention ce n’est pas les capacités exceptionnelles d’un petit nombre qui doivent nous faire dire changer de regards sur notamment les personnes atteintes de cette maladie génétique. Tout personne est sacrée même celle qui semble n’avoir aucun “talent” et capacité d’adaptation et d’intégration comme un une personne dite normale.
    Il y a autant de cas différent que de trisomique. Et si bien sûr l’on peut espérer le maximum des recherches entreprises par des instituts comme celui du Professeur Lejeune, les trisomiques qui sont pas comme les exemples exceptionnels mis en avant, sont tout autant des êtres formidables à leur manière.

  8. Je suis tout à fait d’accord avec Pancho. Ces enfants ont besoin d’être aimés et de trouver leur place en fonction de leurs besoins propres. Il est important de les accepter tels qu’ils sont et non tels que l’on voudrait qu’ils soient. Tout l’art est de trouver une structure qui leur correspond.

  9. Bonjour à tous,
    Merci de vos gentils messages!
    @Pancho, si vous me connaissiez vous sauriez que je suis bien loin de l angélisme! Contrairement à ce que vous pensez Philippine est passée en CE1 , elle a suivi sa classe d âge. En effet elle aurait pu refaire son CP ce qui ne nous paraissait pas pertinent! Ce qui compte pour nous c est qu elle progresse, la maîtresse lui fixe des objectifs qui ne sont pas du tout ceux d’un CE1, on est bien d’accord! Parallèlement, philippine va dans un sessad tous les mardis où elle côtoie des trisomiques, ce qui est bien sur très important! L’objet de ce petit film était simplement de rassurer des chefs d’établissement et des enseignants qui hésitaient à se lancer dans l aventure! Il ne suffit pas d’être contre l’avortement, il faut que l’enseignement catholique s’organise pour accueillir nos enfants différents! Mais ne vous inquiétez pas, nous sommes bien conscients des limites de notre fille!

  10. Travaillant avec eux depuis 33 ans je peux dire que les enfants trisomiques sont aussi divers que ceux qui ne le sont pas. Philippine à l’air d’être calme et souriante et ouverte et tranquille etc… c’est loin d’être toujours le cas. Peut-être l’accueil qui lui a été fait par sa famille à permis
    cela. Il est très rare que la réaction des parents à cette annonce soit: que
    Votre volonté soit faite. Merci Madame pour cela et pour votre témoignage.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services