Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

L’inculture des cultureux

L’inculture des cultureux

Une lectrice nous signale un entretien avec Andrzej Sapkowski, écrivain polonais qui est, paraît-il, une référence dans le monde de la “fantasy”. Dans cet entretien, on peut notamment lire ces quelques lignes sur le théologien tchèque Jan Hus qui prépara la révolte de Luther. Ces lignes en disent long sur l’inculture arrogante et l’anti-catholicisme de certains milieux culturels:

Mais pour revenir à la question – c’est précisément parce que les Guerres Hussites n’avaient pas été exploitées que cela m’a donné envie de prendre ce sujet à bras le corps. Qui plus est, j’ai choisi cette période parce qu’elle me semblait chaotique et complexe. Et fascinante du même coup, parce qu’elle préparait le terrain au sort futur de l’Europe. L’”hérésie” Tchèque a été la seule – avant Martin Luther – à ne pas être écrasée par Rome. Sans Jan Hus, il n’y aurait pas eu de Luther. La devise sola scriptura (“seule la Bible est infaillible”) qu’a professée Luther vient directement des Hussites. Et sans Luther, la Réforme n’aurait pas eu lieu. Si la Réforme n’avait pas eu lieu, il n’y aurait pas eu de révolution industrielle.  Nous vivrions encore dans des huttes de paille et de torchis, en priant.

Il faut sans doute croire que la Sorbonne a été fondé par Jan Hus et que la Sainte Chapelle a été bâtie en torchis!

Partager cet article

11 commentaires

  1. Puisque Luther trône maintenant au Vatican, il nous est permis de dire que sans les chrétiens il n’y aurait pas eu de révolution industrielle. Remercions-en François !

  2. Ne pas oublier la maxime populaire “saoul comme un polonais”; en voici un nouvel exemple ! …

  3. Et puis, dans le fond, une maison en béton isolée avec de la laine de verre diffère assez peu d’une maison en torchis isolée avec de la paille.

  4. Notre Dame de Paris doit aussi être en torchis ce qui expliquerait l’incendie…
    Si Jean Hus était né 2 siècles plus tôt la cathédrale aurait pu être en pierre sculptée… Imaginez cela aurait été magnifique !

  5. Si je peux me permettre, c’est une thèse très répandue depuis Max Weber (1864 – 1920) et sa très célèbre étude intitulée “L’Ethique protestante et l’esprit du capitalisme”, que le protestantisme, dans sa branche calviniste plus particulièrement, aurait concouru, parmi d’autres facteurs, à l’émergence du capitalisme au moment de la Renaissance. Mais de là, effectivement, à dire qu’avant la Réforme, l’on vivait dans des huttes de paille et de torchis il y a une marge.

    • À ce sujet il serait fort à propos de lire ou relire “REFORMATION MYTHS” de Rodney Stark, Distinguished Professor of the Social Science and Co-Director of the Institute for Studies of Religion at Baylor University, Texas. Lauréat du prestigieux Pulitzer Prize pour son livre “The rise of Christianity”, son “Reformation Myths” est un excellent livre de 200 pages qui se lit comme on boit du petit lait. L’Anglo-Saxon mouche ses propres concitoyens et les renvoie dans leurs buts sans ambage. Tout y passe, entre autres le mythe de l’Ethique Protestante ainsi que celui de la soi-disant Révolution Scientifique si chers à cet idiot suffisant de Weber. Stark détruit, anéantit, pulvérise en une trentaine de pages les délires arrogants de Weber et de ses coreligionnaires. C’est un régal et mériterait un article entier sur un blog que tout le monde se passerait en lien hypertexte.
      Je ne citerai que ce passage savoureux : “In 1969 the British Historian Hugh-Trevor Roper (1914-2003) took note that “The idea that large-scale industrial capitalism was ideologically impossible before the Reformation is exploded by the simple fact that it existed”
      Nulle doute que d’éminents abbés et autres penseurs latins ont déjà observé et anéantit ces mensonges, il ne sera pas difficile de les trouver. Cependant l’intérêt ici est que toute la littérature utilisée (ou sa majeure partie) est anglo-saxonne et protestante ! Surtout que nombre de Catholiques, par complexe, ont maintenant pris la mauvaise habitude de reconnaître ces billevesées comme si elles étaient vraies. L’inculture est aussi nôtre…
      On lira aussi bien sûr “Histoire Partiale, Histoire Vraie” de Jean Guiraud.
      Quant à Sapkowsk, un impie dont le psaume 9(10) nous rappelle simplement “Sa bouche qui maudit n’est que fraude et violence, sa langue mensonge et blessure”. Laissons-le puisqu’il choisit manifestement de se diriger là où il va… Mais prions pour lui, quand-même, par charité, sait-on jamais !

  6. Inculture ? Sans doute, mais il y a aussi le mensonge et l’injure volontaire.
    Je doute qu’Andrzej Sapkowsk – et les pontes des éditions Bragelonne qui publient complaisamment sa prose – croient vraiment que, sans Luther « nous vivrions encore dans des huttes de paille et de torchis ».
    Ils sont sans doute très bêtes, mais pas à ce point.
    De même, le « Guide de rattrapage sur l’Histoire des hussites » publié sur le site de ces éditions Bragelonne a sans doute été rédigé par un inculte qui a beaucoup de mal à raconter une histoire de façon cohérente, qui confond « pécheur » avec « pêcheur », « hérétique » avec « hérésiarque » et qui est incapable de comprendre le moindre mot à la théologie sacramentaire : je veux bien. Mais ça n’explique pas tout. Quand ce type définit les indulgences comme de « petits sauf-conduits qu’on paye pour aller plus facilement au Paradis », je doute qu’il soit de bonne foi. Au 21e siècle, avec internet, il est quand même très facile de connaître la doctrine de l’Église sur ce sujet. Quelle que soit la raison précise pour laquelle il a choisi de répéter les caricatures de la propagande protestante, il peut difficilement ignorer qu’il s’agit de mensonge.
    Pourquoi donc font-ils le choix du mensonge ?
    Parfois, par haine pour l’Église (souvent pour des raisons morales).
    Parfois aussi (mais l’un n’exclut pas l’autre) parce qu’ils perçoivent, plus ou moins instinctivement, que, pour réussir dans notre monde antichrétien, il faut régulièrement injurier l’Eglise et les chrétiens.
    Cracher sur le pape, sur la doctrine catholique, sur l’Inquisition, c’est nécessaire pour être bien vu. Alors, pourquoi se gêner ?
    Il y a 80 ans, les dirigeants et les rédacteurs de Bragelonne auraient, de la même manière, craché sur les juifs sans se poser de questions.
    Ils auraient raconté sur leur compte tous les mensonges du monde sans aucun scrupule.
    Aujourd’hui, il est bien vu de taper sur l’Eglise, ils y vont.
    Il est évident que la vérité historique est le cadet de leur souci. Money is money.
    (Cela dit, je n’exclus pas qu’Andrzej Sapkowsk soit franc-maçon, comme beaucoup des rédacteurs des fiction antichrétiennes des éditions Glénat. Car les officines de haine, genre Grand Orient, ne perdent pas le Nord non plus – si j’ose dire.)

  7. Andrzej Sapkowsk a probablement fait ses études dans une école marxiste, avec sans doute un stage de “perfectionnement” en Union Soviétique, ce qui explique les énormités qu’il nous sert sur l’Histoire : ses stupides propos ne méritent qu’un haussement d’épaules et seuls les bobo-gauchistes le trouveront intelligent, mais il est vrai qu’au royaume des aveugles…

  8. Attention aux réflexions rapides: on ne comprend rien à la ‘Fantasy’ si on ne voit pas que c’est d’abord une ambiance païenne. La ‘magie’, les ‘surhommes’ jouxtent ‘les dieux’, en général présentés comme contraignants et castrateurs.
    Cela fait rêver et AS utilise naturellement le succès dont il bénéficie: c’est humain.
    La réplique attendue est l’écriture d’une “autre fantasy”, ouvertement chrétienne et monothéiste, conforme à la doctrine catholique. Matthieu Bobin a tenté cette gageure avec ‘Magarcane’, imparfaite mais c’est un bon début.

  9. l’expression saoul comme des Polonais a été prononcé à Napoléon
    il s’adressait assez soldat ivre mort alors que les polonais tenait parfaitement debout
    Il faut toujours vérifier les expressions populaires

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services