Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

“L’important, c’est l’école” : la lettre de 419 directeurs parisiens en colère

Lu ici :

"Dernier jour d’école ce vendredi à Paris, marqué par l’envoi jeudi d’une lettre
au recteur et signée par 419 directeurs d’école sur 662, et une grève
des animateurs dans la quasi-totalité des écoles du XXe arrondissement.
Les responsables, qui ont signé de leur nom et en indiquant leur école,
ne mâchent pas leurs mots. Ils signifient en toutes lettres leur
"désarroi et [leur] colère".

La réforme des
rythmes scolaires envahit leur journée, disent-ils, et "à l’école,
l’important c’est l’École, autrement dit les apprentissages […] En
professionnels de l’Éducation que nous sommes, nous savons que la
désorganisation structurelle induite par l’application de cette réforme
parisienne, ne sera pas résolue après une "période de rodage" ou après
quelques "ajustements" à la marge.

A la rentrée,
cette colère sera relayée lors de deux mouvements de grèves, le mardi 12
novembre pour les animateurs, et le jeudi 16, à l’appel de plusieurs
syndicats d’enseignants. La mairie de Paris a annoncé en début de
semaine plusieurs aménagements, dont la création d’un carnet de liaison
avec les parents."

Lire la lettre en cliquant ici.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Cela fait pourtant moins de bruit que Leonarda…que faut-il en déduire ?

  2. L’important, c’est l’école: tiens, ils se réveillent.
    “Depuis le 2 septembre, l’essentiel de nos préoccupations et de notre temps est consacré au périscolaire municipal décidé par la Ville de Paris.”
    Très révélateur, un “directeur d’école”, qui est un enseignant (formé, a priori, pour enseigner) se retrouve à devoir gérer du périscolaire. CE N’EST PAS SON BOULOT!
    “L’intervention dans les bâtiments scolaires d’une succession d’adultes dont on ne peut garantir la compétence, à qui sont confiés des groupes d’enfants pour faire des « ateliers » dont on ignore les objectifs, dans les locaux ou hors des locaux de l’école”
    Hé oui, messieurs les enseignants, mais reconnaissez que vous y avez généreusement contribué, avec la coopérative scolaire (l”argent n’a pas été perdu pour tout le monde, vous le savez), le tourisme pédagogique (que de journée sous-employées, alors que “le programme est trop chargé”).
    “La confusion des finalités du scolaire et du périscolaire, certains ateliers proposés par la ville ayant des appellations équivoques : « lecture », « ateliers scientifiques », « anglais », etc. “: ça y est, vous voyez arriver la menace de n’importe qui faisant n’importe quoi et s’autoproclamant compétent voire expert.
    “Depuis un mois, les bâtiments scolaires sont réduits à des lieux d’accueil pour enfants”: mais vous n’avez pas remarqué que votre ministre veut arracher l’enfant à sa famille, et qu’une “consigne à gamins”, prenant la suite de la première “consigne à bébés” que sont les crèches, fait très bien l’affaire.
    Vous n’avez pas protesté quand on a développé la philosophie des “services d’accueil de la petite enfance” et vous vous offusquez aujourd’hui de ces “lieux d’accueil pour enfants”? C’est dans la continuité.

  3. Moins de bruit que Leonarda, mais bravo au Salon Beige de relayer cette information.
    Je précise, pour avoir lu la liste des signataires en entier, que les directeurs et directrices concernés ne sont pas tous syndiqués au SNUIPP, pas tous syndiqués tout court, ce qui est très appréciable.
    J’ai eu la bonne surprise d’y voir mon école, alors même que notre directrice ne nous en a pas parlé…
    La province compte sur nous, les parents commencent à bouger, ceux qui veulent encore s’occuper de l’éducation de leurs enfants. Les autres attendent qu’on les leur rendent douchés, en pyjama.

  4. Comme le dit Rivarol : gouverner par le chaos ,semer la zizanie ,crises provoquées sciemment pour continuer à règner en profitant du désarroi d’autrui , voilà de quoi il s’agit avec l’umps !

  5. Questions concrètes: en quelles langues sera diffusé le carnet de liaison parents- intervenants scolaires? et existe -t -il une Commission de vigilance à l’égard des risques de pédophilie liés à “l’intervention dans les bâtiments scolaires d’une succession d’adultes dont on ne peut garantir la compétence, à qui sont confiés des groupes d’enfants pour faire des « ateliers » dont on ignore les objectifs, dans les locaux ou hors des locaux de l’école”?

  6. D’un côté j’entends dire d’un ministre qu’il faut “sanctuariser” l’école – tout en y invitant une quantité d’adultes inconnus, et qui, même gentils, ne savent pas trop quoi faire.
    On est en plein délire, ici comme ailleurs.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services