Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration / Pays : Allemagne

L’immigration, cause de la chute d’Angela Merkel

L’immigration, cause de la chute d’Angela Merkel

En septembre 2013 : « La presse européenne salue le triomphe d’Angela Merkel« , réélue pour un troisième mandat.

Durant l’année 2015, Angela Merkel fait entrer 1 million d’immigrés en Allemagne (principalement des hommes). En décembre 2015, des milliers de femmes sont agressées sexuellement par des immigrés. « En Allemagne, outre Cologne, onze villes sont touchées : Hambourg, Stuttgart, Bielefeld et Düsseldorf principalement. 12 des 16 Länder ont été impacté. »

En octobre 2018 : « échec électoral en Bavière pour Merkel« . L’Union chrétienne-sociale, parti frère de la CDU de Mme Merkel, qui domine cette région depuis les années 1950, arrive certes toujours en tête avec 35,5%, mais ce score a tout d’une débâcle politique puisque la CSU perd 12 points par rapport à 2013, sa majorité absolue, et va être obligée de chercher une alliance inconfortable. Autre mauvaise nouvelle pour AngelaMerkel, l’autre membre de sa coalition gouvernementale, les sociaux-démocrates du SPD, subissent une gifle avec 9-10% des voix. Les gagnants du scrutin sont les Verts, 2e avec 18-19%, et l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), le parti anti-immigration qui prend 11% des voix, au coude-à-coude avec les Freie Wähler, des conservateurs indépendants (11,5%). Les Libéraux du FDP (5%) ferment la marche.

Et ce n’est pas terminé : la CDU devra faire face à un scrutin tout aussi ardu le 28 octobre en Hesse, Land que les conservateurs dirigent en coalition avec les écologistes. Ces deux scrutins « affecteront la politique nationale et en conséquence la réputation de la chancelière », a prévenu vendredi le président de la chambre des députés et vétéran respecté de la CDU, Wolfgang Schäuble. Angela Merkel doit affronter en décembre un vote de militants pour être reconduite à la tête de son parti.

Partager cet article

3 commentaires

  1. J’ajoute que les allemands étant un peuple de vieux, le syndrome Macron a du jouer et que la peur l’a emporté. La CSU aurait baissé à cause de son virage à droite, et les verts sont à 30 % dans les villes. Affligeant et inquiétant pour la France.

  2. Je ne connais pas l’Allemagne, mais je crois savoir que l’influence des catholiques a dramatiquement baissé en quelques décennies, je suppose qu’aujourd’hui on ne peut même plus considérer la Bavière comme étant un territoire « catho » bon teint…

    L’électorat vert, ce sont les li-li-bo-bo-bonobos d’outre-Rhin je pense ? Tous ces gens qui vivent en ville ont perdu le sens des réalités et du contact avec la nature, et la nature ça s’entretient comme un corps ou une chevelure : par moments, par endroit, faut couper ce qui est trop long ! N’est ce pas Disraeli (le Premier britannique sous Victoria) qui avait dit : « Nous, les conservateurs, nous savons qu’il faut couper des arbres pour que la forêt soit plus belle » ?

    Vous me corrigerez si j’ai écrit une bêtise…

    • La plupart des catholiques allemands sont encore plus « progressistes » qu’ici, sous la houlette de certains prélats particulièrement décadents, ouverts aux causes les plus en contradiction avec les enseignements du Christ et les positions séculaires de l’église.

Publier une réponse