Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Lille: La chapelle Saint-Joseph va être rasée

Lille: La chapelle Saint-Joseph va être rasée

Lundi 4 janvier, le tribunal administratif de Lille a débouté l’association Urgences Patrimoine, qui lutte depuis plusieurs mois contre la destruction de la chapelle Saint-Joseph.

La chapelle ne sera pas classée parmi les monuments historiques mais sera démolie pour laisser place à un campus étudiant. Les travaux ont débuté quelques heures seulement après la décision du tribunal.

Partager cet article

7 commentaires

  1. L’État confirme sa politique : d’une part, il détruit les lieux de culte chrétiens, de préférence catholiques, d’autre part, il invoque la loi de 1905 pour mieux la contourner et favoriser la construction de mosquées…

  2. Merci l’université catholique de Lille de respecter ainsi les constructions de nos prédécesseurs dans la foi catholique.
    Une belle preuve de l’abandon des valeurs par l’église elle-même. Ou plutôt faut il dire de l’apostasie ?

  3. Quel est le juge qui a jugé cette monstruosité.
    Ces gens sont incapable de tailler une pierre mais passer un bulldozer sur notre patrimoine ça ils savent.
    Nous n’oublierons pas

  4. “La chapelle a vocation à céder sa place à des locaux pour les étudiants des écoles d’ingénieur de l’Université Catholique de Lille.”

    On ne peut quand même pas signer une pétition contre “l’Université Catholique de Lille”, même si elle n’a plus rien de Catholique. N’y-elle pas d’ailleurs un tantinet hostile … ?

  5. Après avoir volé cette chapelle flambant neuve à l’église catholique, puis avoir été incapable de l’entretenir, voilà que l’état français veut la détruire pour s’accaparer le terrain…

  6. C’est l’américanisation forcée, une honte.

    Dans cette chapelle j’ai le souvenir d’avoir chanté le grégorien avec Dom Gajard et nous y avions fait exploser notre joie à la Libération. Dans les amphis voisins Wladimir Jankéléwitch nous enseignait alors la “psychologie rationnelle” et nous transmettait aussi son amour de la musique classique. On n’avait pas de campus et on venait à la “catho” pedibus cum jambis en grignotant un peu de pain enfin retrouvé pendant la marche. Ces souvenirs ont peu de valeur par eux-mêmes mais leur évocation met en évidence l’abîme sociologique et même civilisationnel dans lequel nous sommes tombés en 70 ans.

  7. Même si elle a plus de style que bien des cubes en béton modernes, je dois avouer que je ne la trouve pas très belle. Nous ne sommes pas tout puissant contre les outrages du temps, y compris en ce qui concerne le patrimoine architectural.Il y a beaucoup de monuments anciens, plus anciens et plus beaux qui méritent nos efforts de conservation, et peut être de restauration, avec des budget qui ne sont pas infinis, et qui ne le seront pas même si nous arrêtons de subventionner notre invasion et notre disparition à coup de CAF.
    Ceci dit, au vu de nombreux campus de pays anglo-saxon, n’aurait il pas été plus classe de l’intégrer dans le campus, en lui ajoutant une structure interne pour mieux la soutenir et créer des étages supplémentaires ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]