Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Culture

Ligne droite, le logiciel d’une droite nouvelle animée par Bruno Mégret

Ligne droite, le logiciel d’une droite nouvelle animée par Bruno Mégret

De Thibaud Collin dans L’Incorrect de décembre :

Lancée il y a précisément un an, au moment du macronisme triomphant et alors que les droites sortaient atomisées de l’épreuve présidentielle, Ligne droite est un projet exigeant, à la hauteur des défis que notre nation et notre civilisation affrontent. Alors qu’aujourd’hui le mot métapolitique fait florès, Ligne droite se veut résolument politique. Bruno Mégret et sa quinzaine de concepteurs (issus du monde de l’entreprise, des professions libérales et de la haute administration) procèdent à une analyse la plus objective possible de l’état de notre pays dans le monde tel qu’il est devenu afin de développer une doctrine politique susceptible d’irriguer une action gouvernementale de relèvement national et européen.

L’objectif se veut résolument réaliste et à ce titre systémique. En effet, ce à quoi la « droite républicaine » et la « droite nationale » se heurtent depuis plusieurs décennies est leur propre incapacité à appréhender et à abattre ce qu’il faut bien appeler le Système : cette ligne unique déterminée par une interconnexion très serrée des grands médias, du patronat mondialisé, des pouvoirs judiciaires et de l’administration de Bruxelles ; ligne promouvant le libre-échangisme mondial, l’immigration de masse, la déconstruction des principes de l’ordre humainet de la civilisation européenne au nom des droits illimités d’un individu indéterminé. Face à cette montée de l’indifférenciation, Ligne droite s’efforce de poser les bonnes distinctions, de reconnaître les principes pérennes de l’action en vue du bien commun et d’élaborer les étapes à suivre pour la déployer dans les circonstances  actuelles. Dès lors comment prendre à bras le corps un point (par exemple, l’islamisation de notre pays) si l’on ne s’attaque pas simultanément aux autres points auxquels il est relié (en l’occurrence rétablir la préférence civilisationnelle de l’héritage chrétien, ce qui implique de faire ultimement prévaloir la loi sur la censure droitdelhommiste des juges constitutionnels et de la CEDH) ? Seule une approche systémique permet donc d’identifier l’ordre à suivre pour se libérer du Système. Ce souci méthodologique est la grande force du site. Un Menu général permet de saisir les différentes matières et leur dépendance mutuelle. Chaque grand thème (par exemple : « pour un nouvel ordre multipolaire »,  « rétablissement de la souveraineté française », « défense de notre héritage », etc.) est l’objet d’une courte synthèse renvoyant à d’autres articles qui en approfondissent chacun tel élément.

Ligne droite veut rompre avec les vieux clivages et la paresse qui pousse à  demeurer dans de fausses alternatives. Un aspect particulièrement intéressant de cette audace qu’exige la situation présente concerne la politique économique permettant de retrouver les moyens de la puissance française et européenne. Il convient de sortir du débat souvent stérile entre libéraux et étatistes. Contre le libre-échangisme mondialisé, il convient de réaffirmer la prééminence du politique sur l’économique. Cela implique, dans la ligne du Prix Nobel d’économie Maurice Allais, de retrouver une juste régulation des échanges économiques et financiers ; en instaurant une sorte d’écluses aux frontières de l’Union européenne permettant de contrebalancer les inégalités sociales et écologiques entre producteurs. Cela contribuerait à inverser le mouvement de délocalisation ayant engendré la France périphérique. Les pays souverains n’ont pas à se soumettre à la logique financière hors sol des grands groupes transnationaux (cartel de Davos).

Mais parallèlement, il convient de libérer l’économie de la bureaucratie et de la pression fiscale qui étouffent la liberté d’entreprendre et empêchent nombre de PME de se développer et de créer de l’emploi. Ce respect des légitimes libertés économiques participe de cette culture de la subsidiarité qui anime toute la démarche de Ligne droite.

Bruno Mégret et ses concepteurs espèrent encore dans le génie de la France. Mais ce que Ligne droite rend possible, qui le réalisera ? Chacun d’entre nous est la réponse.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. Mégret n’est pas fait pour la politique. Qu’il arrête et prenne sa retraite. Ou qu’il laisse des plus jeunes et surtout des gens plus compétents en première ligne.

  2. Encore un énième micro parti ! On va loin avec ça !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services