Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

L’identité raciale serait donc plus immuable que l’identité sexuelle ?

Voici Rachel Dolezal, une Noire Blanche qui se fait passer depuis très longtemps pour une Noire, aux Etats-Unis.

4655580_6_35ff_rachel-dolezal-sur-nbc-news-le-16-juin_c9946b7f4fbcb7664861a0599e757519A la question : "Etes-vous afro-américaine ? Rachel Dolezal répond : "Je m’identifie comme noire".

"Figure locale de la lutte pour les droits des Noirs à Spokane (dans l’Etat de Washington), Mme Dolezal a démissionné lundi de la direction de la branche locale de la NAACP — la grande organisation pour les droits des Noirs vieille de 106 ans — après que ses propres parents, blancs tous les deux, ont révélé la supercherie. Depuis, la presse américaine et les réseaux sociaux tentent de comprendre les raisons de ce que certains qualifient de « tromperie », tandis que d’autres parlent de profonde confusion identitaire."[…]

La sincérité de son engagement convainquait peu mardi des sociologues experts sur les questions d’identités raciales, interrogés par l’AFP. Charles Gallagher, qui dirige le département de sociologie à La Salle University (Pennsylvanie), estime que cette histoire est « une diversion au simple fait que l’Amérique reste un pays où le privilège blanc et le racisme sont la norme ».

Plonger à ce point dans une identité noire « sape l’excellent travail qu’elle a fait » pour la cause noire, a ajouté G. Reginald Daniel, de l’université de Californie, « cette posture d’imitation et d’appropriation finit par être irrespectueuse »."

Résumons : Il est "irrespectueux" de vouloir devenir Noir quand on est Blanc. Irrespectueux pour qui ? On n'a pas le droit de se dire Noire alors qu'on est Blanche, c'est une "confusion identitaire"… Et se dire homme alors qu'on est femme et vice-versa, ce n'est pas une "confusion identitaire" ? La confusion des "races" alors que les races n'existent pas, c'est donc beaucoup plus grave que la confusion des genres ? Allô, l'asile de Charenton ?

Partager cet article

15 commentaires

  1. Même démarche que Diam’s qui est devenue musulmane pour devenir une “victime” du “racisme” des Européens

  2. Aux Etats-Unis, on considère bien Obama comme Noir, alors qu’il est à moitié blanc, après tout pourquoi cette dame ne prétendrait-elle pas être Noire si ça lui chante ? D’ailleurs tout le monde s’y était laissé prendre jusque là. Par ailleurs, en tout cas aux USA, être noir ce n’est pas qu’une question de couleur, c’est une appartenance à une communauté,dont on fait partie même si on a le teint claire mais un vague ancêtre subsaharien. Cette dame est une “Noire d’adoption” en quelque sorte, comme on peut être Breton d’adoption. Certains sociologues ont déjà dit que les “races” étaient une construction culturelle.
    Je rejoins Marie Béthanie, se prétendre Noir quand on est physiquement Blanc, ce n’est pas pire que se prétendre femme quand on a un pénis et de la barbe.
    Halte à la “transraciophobie” !!!

  3. Oh, tiens, cela me rappelle une chanson de Nougaro :
    Armstrong, je ne suis pas noir,
    Je suis blanc de peau
    Quand on veut chanter l’espoir,
    Quel manque de pot
    Oui, j’ai beau voir le ciel, l’oiseau,
    Rien, rien, rien ne luit là haut
    Les anges… zéro
    Je suis blanc de peau
    Armstrong, tu te fends la poire
    On voit toutes tes dents
    Moi, je broie plutôt du noir,
    Du noir en dedans
    Chante pour moi, Louis, oh ! oui
    Chante, chante, chante, ça tient chaud
    J’ai froid, oh ! moi
    Qui suis blanc de peau
    Armstrong, la vie, quelle histoire !
    C’est pas très marrant
    Qu’on l’écrive blanc sur noir
    Ou bien noir sur blanc,
    On voit surtout du rouge, du rouge
    Sang, sang, sans trêve ni repos
    Qu’on soit, ma foi,
    Noir ou blanc de peau
    Armstrong, un jour, tôt ou tard,
    On n’est que des os…
    Est ce que les tiens seront noirs ?
    Ce serait rigolo
    Allez Louis, alléluia !
    Au delà de nos oripeaux,
    Noir et Blanc
    Sont ressemblants
    Comme deux gouttes d’eau.

  4. Le séquençage du génome (début années 2000) a confirmé que les races et les ethnies existent. Ce que les hommes, quelle que soit leur race ou leur ethnie, ont toujours su.
    La “déconstruction” raciale a été initiée par :
    – les produits dérivés du trotskisme
    – l’ensemble des immigrationistes et des prédateurs du libéralisme économique
    – les idéologies libertaires et leurs troupes d’incultes fabriqués par des généraux sachant ce qu’ils font et donc inexcusables.
    Les éléments structurants :
    – la négation de la race et de l’ethnie
    – la diabolisation de la race et le remplacement du concept réel (descriptif de la réalité) par un imaginaire victimaire
    – l’élaboration d’un ensemble de règles régies par l’interchangeabilité des individus et la dépossession collective.
    Sans ce travail de sape d’une réalité organique et de mensonge, l’interchangeabilité sexuelle n’aurait jamais pu apparaître, et la filiation réelle n’aurait jamais pu être attaquée avec les armes visant à la nier et à la remplacer par la merchandisation.
    Croire que les races n’existent pas et se raconter que l’on est quelqu’un qui se bat pour préserver la filiation et la famille, c’est n’être qu’un naïf qui a déjà accepté d’avoir perdu la guerre mais croit qu’il va gagner une bataille.
    Un pur “individu” séparé de tout ce qui fonde son être et qui croit qu’il n’est de nulle race et de nulle filiation sera un individu qui acceptera de se laisser acheter et vendre, qui n’aura aucun outil intellectuel ni aucune foi lui permettant de penser le réel, à qui la morale fera horreur et la culture sera inaccessible. Un morceau de machine humaine utilisable en tout ou en kit, et dont la spéculation sur un marché des matières humaines fixera le cours.

  5. Un complément à flore
    http://www.blh-land.fr/theses/sur-les-races/
    Egalement ” Le choc du Mois “, n° 29, du 02/09

  6. l’article du Monde l’explique par son contact quotidien avec la culture noire. Je fais un rapprochement avec ces filles françaises qui, plongées dans un milieu où il n’y a plus rien de la France, “jouent à la musulmane” avec tout l’attirail.

  7. Donc voilà une Noire, que l’on doit désigner comme personne de couleur – bien que le noir ne soit pas une couleur – qui n’aurait pas dû se revendiquer comme telle alors qu’elle était Blanche (donc personne de couleurS puisque le blanc les cumule toutes !) : cela devient de plus en plus difficile de concilier le parler “politiquement correct” et la réalité observable… Un chose est sûre, c’est qu’avec toutes ces histoires de vocabulaire et de couleur de peau, le brave citoyen lambda n’y voit que du bleu avant que d’être marron …

  8. “cette posture d’imitation et d’appropriation finit par être irrespectueuse”.
    Tu es blanche, c’est irrespectueux de t’identifier comme noire. Je déclare l’inverse, je suis l’inventeur de l’apartheid. Dans les deux cas, tu es en tord. L’antiracisme débile qui rend fou. À commencer pour cette “white-to-black forbade”.

  9. Quand un Blanc à froid, sa couleur est (très) blanche.
    Quand il est intimidé, elle est rose
    Quand il a honte, elle est rouge,
    Quand il enrage, elle est verte,
    Quand il a peur, elle est bleue,
    Quand il est malade, elle est jaune
    etc…
    Quant au Noir, dans tous les cas sa couleur reste noire (parfois grise), et c’est lui qu’on appelle un homme de couleur!

  10. Merci à Flore de remettre les choses au point. Évidemment les “races” existent, même si le terme est peut être mal choisi.

  11. Encore une fois on constate qu’aujourd’hui ce sont des personnes “légèrement” à côté de leurs pompes qui donne le “la” de ce qu’il faut penser et de la manière dont il faut se conduire et certains s’étonnent que la société marche sur la tête.

  12. pourquoi faire de la publicité à cette personne? cela relève de la paranoïa ou je ne sais quoi!
    on s’en fout!
    la liberté c’est de s’accepter telle qu’on nait!

  13. Nougaro, ou Nino Ferrer ?

  14. Personnellement, je me moque de ces histoires à la neu neu.
    Un noir peut être aussi insupportable qu’un blanc.
    C’est contre les désordres du comportement qu’il faut s’élever.
    Les communautés et associations qui nous entourent en sont un parfait exemple : le Cran, les ligues de vertu en tous genres (MRAP, LICRA et autres fumisteries), le socialisme, l’UMP, l’UDI, etc… l’immense communauté des cons…
    Voilà nos ennemis.

  15. et quand on pense que bidochon voulait faire enlever le mot” race” de la constitution et puis on n arrête pas de nous bassiner avec la prétention que les “races” n existent soit disant pas
    sans doute pour nier uniquement la race blanche c est l astuce

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services