Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche

Licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche

Merci Macron :

En théorie, la loi interdit de défavoriser un employé qui refuse de travailler le dimanche. L’hypermarché Cora de Saint-Jouan-des-Guérets, près de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), aurait pourtant licencié deux de ses salariés qui refusaient le travail dominical.

Selon Europe 1, une femme employée depuis dix-huit ans, formée pour tenir la station-service, et un homme en poste au rayon crèmerie depuis huit ans, ont été renvoyés pour « faute grave ». Tous deux ont refusé de venir travailler le dimanche, puisque cette possibilité n’est pas inscrite dans leur contrat de travail.

Selon Europe 1, aucun des 200 salariés de l’hypermarché n’a reçu d’avenant à son contrat de travail lorsque la direction a décidé d’ouvrir tous les dimanches matin, en mars 2018. Cette décision, que n’ont pas prise les Leclerc et Carrefour de Saint-Malo, implique pour chaque employé de travailler six matinées dominicales par an. Il n’y a pas eu d’appel à volontaires.

Selon la salariée licenciée, Christelle, le directeur a « dit que c’est la loi Macron et que vu la conjoncture actuelle, c’est son gagne-pain. C’était ça ou on prenait la porte directement. J’ai dit : ‘Non, je ne le ferai pas’. Après, il y a eu une procédure pour faute grave. Faute grave ? Je lui ai dit qu’il valait mieux, carrément, que je vole ! »

Comme son collègue masculin, Christelle a été licenciée sans préavis ni indemnité de licenciement. Elle veut attaquer son ancien employeur devant le conseil de prud’hommes.

Il est possible de contacter cet hypermarché : [email protected] 02 99 19 20 40

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Pas d’avenant au contrat de travail alors que les horaires sont modifiés?
    Et la France se prétend un état de droit?
    J’espère que les prud’hommes vont imposer un énorme dédommagement pour ces deux salariés (il est probable qu’une réintégration n’est pas souhaitable).

  2. Allô les insoumis ? Heu? Que font les autres salariés pour leur soutenir ? Complice avec le directeur …

  3. Et vu qu’il y a beaucoup de chômeurs (ou futurs chômeurs qu’on fait venir par immigration), il va sans dire que l’hypermarché Cora pourra les remplacer avantageusement pour moins cher. Bref “tout bénèf” pour les businessmen qui ont subventionné la campagne du candidat Macron.

  4. Avec la justice pourrie et corrompue il n’est pas certain que ces salariés obtiennent gain de cause.

  5. L esclavage n est plus très loin . Même si l Église demande aux chretiens d honorer ses devoirs d états , on en est loin pour ces deux cas-là . Travailler le dimanche empêche d assister à l office catholique même si ce n est peut être pas la raison du refus de ces deux personnes mais au moins , un jour par semaine , puisqu on en est là , de permettre à la famille de se retrouver .
    Travailler le dimanche détruit un peu plus l Église déjà que c était fait à plus de 90% et détruit aussi la famille . Oui l esclavage et la dépersonnalisation ne sont pas loin. Je plains les générations à venir .
    Mais le macronisme pense à tout et pour éviter certains débordements contre l esclavagisme et la dépersonnalisation, il a recourt à la jouissance immédiate par le consumérisme , la liberté sexuelle et la haine contre des ennemis tous trouvés , la France , la religion , les traditions faisant croire ainsî aux mougeons qu ils restent maitres de leur destin ; un monde d horreur couplé à celui d illusion , de paillettes et de faux plaisirs . Nous sommes à un tournant de notre Histoire décrit par l Apocalypse, qu il sera difficile à négocier. Nous y laisserons des plumes ( comme Loizeau) et il nous faudra prier comme jamais pour s en sortir . On a joué , on a perdu et çe ne sont que les prémices mais on était prévenu . Heureusement, portant les germes de sa destruction, le systeme macronienne s annihilera tout seul …aidé par le Bon Dieu , bien sûr !

  6. un chauffeur de bus parisien refuse l’entrée à deux jeunes filles au prétexte qu’elles ne sont pas vêtues correctement (pas de burqa? pas de voile, pas de jupe longue) rien ne se passe
    des chrétiens veulent accomplir leur religion: dehors!
    je boycotterai ce magasin si j’habitais là bas, j’espère qu’un piquet de gens portant des banderoles dénonçant ce fait déambulerait à l’entrée du parking, devant les portes de ce supermarché!
    tout accepter c’est en accepter encore plus!
    résistez

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services