Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche

3 salariés d’Oyonnax (Ain) ont assigné leur employeur en invoquant leur “droit à une vie familiale normale”, saisissant la justice d’une question inédite. Ils travaillaient depuis plusieurs années dans un magasin ED lorsque leur employeur a décidé d’ouvrir le dimanche matin, à partir de mars 2009, comme la loi le permet pour les commerces alimentaires. L'une des 3 raconte :

"On était d’accord pour que ça reste ouvert entre midi et 14H00 la semaine, mais personne ne comprenait pourquoi passer au travail le dimanche, d’autant qu’Oyonnax n’a aucune activité touristique et que le magasin est situé en pleine zone industrielle. Est-ce que les patrons croient vraiment que je peux sacrifier ma vie familiale pour 5,03 euros de paye en plus en travaillant la matinée du dimanche ?"

Pour ces employés, au magasin chaque samedi, le dimanche reste le seul jour réservé à la famille. Licenciés en juin pour “non-respect des horaires et insubordination”, après avoir refusé de se plier au nouveau planning, les trois salariés ont saisi le Conseil de prud’hommes de Créteil, qui les a convoqués le 25 janvier 2010 pour une audience de conciliation. Pas de conciliation, la plaidoirie est fixée au 11 octobre prochain.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Licencié en juin 2009
    Conciliation en janvier 2010.
    Jugement en octobre 2010.
    16 mois d’attente pour des gens dans la misère !
    C’est déjà un déni de justice!
    Le propre d’une vraie justice, en plus d’être juste et équitable, c’est surtout d’être rapide.
    S’il y a une faute à sanctionner, la sanction pour être efficace doit suivre immédiatement la faute!
    Tous les éducateurs savent ça!
    Dans ce cas précis, les patrons indélicats (pour être polis) ont largement le temps de provisionner les dommages et intérêts.
    Financièrement, c’est très peu de conséquences, ce qui les poussera à recommencer dès que possible!
    Patrons voyous, justice complice!

  2. @ HB,
    Patrons voyous est un raccourci trop général qui fleure bon le communisme d’antan.
    Ce sont des voyous, certes mais tous les patrons ne le sont pas.
    Ce sont juste des fripouilles assoiffées de pognon qui vivent dans un monde qui leur permet tous les passe-droits.
    Et que la justice soit complice est évident : la justice en France n’est que l’émanation du pouvoir politique dont l’inconsistance n’a d’égale que sa persévérance dans sa volonté de répandre le mal.

  3. Il faut immédiatement boycotter les magasins ED.

  4. @ PK
    Rien n’indiquait que “Patron voyous” visait l’ensemble des patrons.
    En revanche la construction de votre phrase laisse entendre que tous les patrons sont “des fripouilles assoiffées…”.
    Et entre nous je ne vois pas la différence entre votre définition (fripouilles assoiffées…) et un voyou.
    Ne traitez pas trop vite les gens de communistes.

  5. @ Tonio,
    Je ne traite pas HB de communiste : vu ses commentaires ici, cela serait pour le moins comique…
    Je regrette simplement que le vocabulaire employé soit celui de l’ennemi : c’est tout.
    La première victoire de l’ennemi est lorsqu’on utilise son vocabulaire, surtout lorsque ce dernier est dévoyé à des fins de destruction de la société.
    Il faut être prudent (vertu cardinale !) avec les mots employés si l’on veut reconquérir la France.

  6. Que pense le très honorable Monsieur Schweitzer de cette discrimination dominicale et probablement au fond idéologique , et de ce fait, in fine religieuse ?

  7. ” Licencié en juin 2009
    Conciliation en janvier 2010.
    Jugement en octobre 2010.
    16 mois d’attente pour des gens dans la misère !
    C’est déjà un déni de justice ! ”
    Et encore, même si la justice, en octobre 2010 donnait raison aux salariés, la Direction ferait appel, ce qui retarderait encore la décision de ” justice “, et en appel, plus de juges élus par les salariés, mais des juges professionnels, donnant plus souvent raison au patronat. Pot de terre contre pot de fer…

  8. où est la douceur évangélique? Sur un site chrétien doivent absolument être bannis tous les propos injurieux ou insultants.C’est à quoi doit s’employer le censeur du site
    [Quels propos ? MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services